Le chef d'État allemand Joachim Gauck lance un appel à l'action pour la protection climatique

05 Juin, 2012, 18:36 BST de Deutsche Bundestiftung Umwelt (DBU)

BERLIN, June 5, 2012 /PRNewswire/ --

Le président allemand s'est prononcé lors de l'ouverture de la « Semaine de l'environnement » : les grandes nations industrielles doivent tenir leurs promesses

« Je suis convaincu qu'il n'y a pas de meilleur terrain pour nos idées et pour trouver des solutions que notre société ouverte avec des marchés ouverts et une concurrence libre et loyale. Il est urgent d'établir un cadre politique fiable pour que nous puissions éviter les facteurs nuisibles et atteindre les objectifs souhaités. À mon avis, une politique environnementale basée sur l'économie de marché et la promotion de la croissance signifie que les coûts de la pollution et des risques environnementaux sont payés par ceux qui les provoquent, et non par le contribuable. Et également que les méthodes de production écologiques apportent un avantage concurrentiel aux entreprises. »  - C'est par ces mots que le chef de l'État allemand, Joachim Gauck, a inauguré aujourd'hui la « Semaine de l'environnement » dans le parc du Palais Bellevue à Berlin, à l'initiative du président allemand et de la Deutsche Bundestiftung Umwelt (DBU).

M. Gauck a insisté sur le fait que la communauté internationale des États avait fait un léger, mais pas insignifiant, pas en avant à la fin de l'année dernière à Durban quand elle a « finalement pris le chemin » vers un accord mondial sur le climat à partir de 2020. M. Gauck : « Toutes les grandes nations industrielles d'Europe et du monde entier doivent être prêtes à suivre ce chemin ! L'Allemagne, mais aussi les États-Unis, le Japon, le Canada, la Chine et l'Inde. Quiconque prendra du retard pour obtenir un avantage à court terme nuira à soi-même et à tous les autres sur le long terme. Je suis sûr que ce constat prévaudra : le développement durable n'est plus synonyme de restrictions ou de privations, mais de responsabilité et de rationalité. L'humanité, la vie humaine, toute forme de vie ne peut se développer sur cette Terre qu'en harmonie avec la nature, et non dans le conflit. Sinon elle se détruit elle-même. Pour cette raison, les seules choses sensées sur le plan économique à long terme sont celles qui le sont sur le plan écologique. »

Aujourd'hui et demain, environ 200 sociétés et institutions présenteront de nouvelles technologies, de nouveaux produits et projets qui favorisent le traitement durable des ressources. Les présentations dans le parc du Palais Bellevue visent à donner un aperçu de l'éventail et de la variété des activités de technologie, de recherche, d'enseignement et de protection en matière d'environnement, et à démontrer que c'est une question essentielle pour l'avenir et d'une grande importance pour l'Allemagne. Quatre cents experts dans près de 100 forums discuteront également des problèmes liés à la conservation, au développement durable, aux économies d'énergie, à la protection des ressources, au climat et à la nature, à la mobilité, ainsi qu'au tourisme, aux sports et loisirs, à l'alimentation, à la construction et au logement.

Plus d'informations sur http://www.dbu.de

Contact :
Franz-Georg Elpers
Téléphone : +49(0)541-9633521
Fax : +49(0)541-9633198
presse@dbu.de

LA

SOURCE Deutsche Bundestiftung Umwelt (DBU)