Le Consortium Pédiatrique du Praziquantel se voit octroyer une subvention de 4.9 millions de dollars US par le Global Health Innovative Technology Fund

29 Mai, 2015, 14:08 BST de Top Institute Pharma (TI Pharma)

LEIDEN, Pays-Bas, May 29, 2015 /PRNewswire/ --

- Cette deuxième subvention de recherche du GHIT renforce le soutien apporté à la phase II de la mise au point d'une formulation pédiatrique pour combattre la schistosomiase chez les enfants d'âge préscolaire. 

Le Consortium Pédiatrique du Praziquantel, un consortium attaché à la mise au point d'une nouvelle formulation pédiatrique contre la schistosomiase a reçu près de 4.9 millions de dollars US du Fonds japonais, le Global Health Innovative Technology (GHIT) Fund. En allouant cette deuxième subvention de recherche, le GHIT Fund réitère sa confiance dans le travail effectué pour proposer une solution thérapeutique pour les enfants d'âge préscolaire ainsi que dans le rôle que le Consortium devra jouer dans le futur pour l'élimination de la schistosomiase.

La mission de GHIT est de faciliter les partenariats internationaux qui utilisent l'innovation, l'investissement et le leadership japonais dans la lutte mondiale contre les maladies infectieuses et la pauvreté dans le monde en développement. Dr. Slingsby, PDG et Directeur exécutif du GHIT Fund (Japon) affirme qu'« une formulation de praziquantel conçue spécialement pour la population pédiatrique de moins de six ans est grandement requise. Des centres de soins de santé locaux et des communautés entières aux quatre coins de l'Afrique et dans des pays d'Amérique du Sud comme le Brésil sont confrontés à un dilemme : les médecins y utilisent une formulation adulte pour les enfants. Le Consortium œuvre à combler cette lacune en concevant et en enregistrant une formulation pour les enfants d'âge préscolaire. »

Le traitement de « référence » contre la schistosomiase est le praziquantel (PZQ), qui a été mis au point par Merck KGaA, à Darmstadt en Allemagne dans les années 1970 suite à une collaboration de recherche. Ce traitement est sûr et efficace et est disponible en comprimés pour les adultes et les enfants d'âge scolaire.  Un bon traitement des enfants d'âge préscolaire, y compris les nouveau-nés et les enfants en bas âge atteints de schistosomiase, est entravé par l'absence d'une forme de dosage pharmaceutique  pédiatrique appropriée à même d'être facilement administrée aux enfants. Ce besoin médical non comblé représente une lacune considérable dans la réalisation de l'objectif primordial qu'est l'élimination de la schistosomiase. Le Consortium Pédiatrique du Praziquantel s'emploie à mettre au point des comprimés orodispersibles (à désintégration rapide) pour les enfants âgés de trois mois à six ans.

Cette subvention de recherche a pour but principal de financer les coûts de la réalisation d'une étude clinique de phase II en Afrique subsaharienne. Laa subvention couvrira aussi les frais entraînés par plusieurs autres activités, telles que celles en rapport avec  les procédés de développementdu principe pharmaceutique actif (PPA).  

« Le fondement du Consortium Pédiatrique du Praziquantel est la conviction qu'en travaillant ensemble, les partenaires publics et privés enregistreront plus rapidement de plus grands progrès dans la mise au point d'un traitement durable contre la schistosomiase chez les enfants. Ce Consortium rassemble des experts de haut niveau et certaines des meilleures capacités dans le domaine des maladies négligées, nous permettant de parvenir à une nouvelle formulation pédiatrique là où elle fait cruellement défaut », fait observer Kathleen Ford, Présidente du Conseil du Consortium Pédiatrique du Praziquantel et Responsable des Opérations cliniques Monde chez Merck Serono, la filiale biopharmaceutique de Merck KGaA, de Darmstadt en Allemagne. « Cette subvention supplémentaire de GHIT contribuera à n'en point douter à l'avancement du programme et à la lutte contre la schistosomiase. »

La première subvention de recherche du GHIT a été allouée au Consortium en 2014 et a servi à financer la phase I du programme de développement clinique.

La schistosomiase  

Endémique dans 78 pays en développement, la schistosomiase est une maladie chronique inflammatoire engendrée par des vers parasitaires. Selon l'Organisation mondiale de la Santé, cette maladie touche au moins 249 millions d'individus dans le monde, dont près de la moitié sont des enfants, et est généralement associée à un mauvais assainissement et à l'absence d'accès à de l'eau potable. C'est l'une des maladies parasitaires les plus prévalentes en Afrique et l'une des plus importantes en termes de fardeau sur la santé publique et d'incidence économique. En l'absence de traitement, cette maladie liée à la pauvreté peut entraîner de l'anémie, des retards de croissance, une altération des capacités d'apprentissage et une inflammation chronique des organes, qui peut être mortelle dans les cas les plus graves. Aujourd'hui, aucun traitement adéquat pour les enfants de moins de six ans n'existe. Pourtant, selon les estimations, ils représentent environ 10 % de la population mondiale déjà infectée.

Consortium Pédiatrique du Praziquantel

Le Consortium Pédiatrique du Praziquantel a été créé en juillet 2012. Son objectif ultime est de mettre au point et d'enregistrer une nouvelle formulation pédiatrique du praziquantel pour le traitement de la schistosomiase chez les enfants d'âge préscolaire, y compris les nouveau-nés et les enfants en bas âge. Au sein de ce consortium de partenaires très motivés, Merck KGaA, de Darmstadt en Allemagne, qui est responsable de la direction du programme, apporte également l'expertise requise dans le domaine chimique et de la fabrication, ainsi que les ressources et le soutien associé au praziquantel. En outre, il fournit les ressources précliniques, cliniques et réglementaires et l'expérience nécessaire pour mener à bien avec efficacité le projet. Astellas Pharma Inc. apporte sa contribution en fournissant ses technologies pharmaceutiques innovantes dans le domaine de la formulation médicamenteuse et du développement clinique chez les enfants. Swiss TPH met à disposition sa grande expérience dans la recherche biologique et pharmacologique dans les helminthes, dans l'épidémiologie et la recherche clinique sur l'efficacité et l'efficience des médicaments dans les régions endémiques. La gouvernance est assurée par TI Pharma, une organisation à but non lucratif et une partie indépendante dotée d'une grande expérience dans les partenariats internationaux public-privé dans la recherche et le développement médicamenteux, notamment dans le domaine des maladies négligées. Farmanguinhos, le laboratoire pharmaceutique du gouvernement fédéral de la Fondation Fiocruz au Brésil, apporte son expertise unique dans la production et la distribution de nouvelles formulations pédiatriques dans les pays endémiques. Simcyp, une petite entreprise de recherche du Royaume-Uni, apporte son expertise dans la modélisation pharmacocinétique pour une meilleure prévision d'utilisation lors des essais cliniques pédiatriques.

Pour le communiqué entièrement: http://goo.gl/1RQMWG

LA

SOURCE Top Institute Pharma (TI Pharma)