Le Dialogue Franco-Russe se prononce pour la reprise imminente d'une coopération normale avec la Russie

30 Mars, 2016, 17:19 BST de Franco-Russian Dialogue Association

PARIS, March 30, 2016 /PRNewswire/ --

Déclaration adoptée lors de l'Assemblée générale du Dialogue Franco-Russe Paris, le 29 mars 2016

S'étant réuni le 29 mars 2016 pour son Assemblée générale, le Dialogue Franco-Russe exprime une profonde inquiétude devant les barrières artificielles et contraires aux intérêts de la France et de la Russie qui ont été créées il y deux ans et qui sont toujours en place aujourd'hui entre les deux pays. La tenue de cette Assemblée est signe de la volonté des milieux économiques, politiques et culturels de la Russie et de la France de rétablir le respect et la confiance mutuels en Europe.

Aujourd'hui, quand l'actualité est marquée par des nouvelles tragiques d'actes terroristes, il est vital de renoncer à la politique néfaste de division. Or, les sanctions de l'UE à l'encontre de la Russie et les contre-mesures russes ne font qu'augmenter cette division. Deux ans de reproches réciproques empêchent le déroulement efficace du dialogue économique, minant plusieurs années de travail pour établir des relations de partenariat entre nos pays. Le volume des échanges bilatéraux a sensiblement diminué, d'importants projets de coopération industrielle, notamment dans la finance, l'énergie, les transports et l'armement, ont été freinés, et les entreprises françaises risquent de perdre durablement des marchés stratégiques.

Les membres du Dialogue Franco-Russe, représentants des milieux d'affaires, responsables politiques et personnalités des deux pays, constatent un profond besoin de coopération et de rétablissement de confiance entre la France, la Russie et tous les pays prêts à dialoguer. Force est de reconnaitre que la politique des restrictions réciproques est contreproductive et n'a pour effet que de nuire aux relations entre nos sociétés à tous les niveaux. 

Aujourd'hui, il est urgent de se poser la question de la responsabilité de la non application des accords de Minsk. On ne peut pas faire peser sur la Russie, seule, l'entière responsabilité du règlement de la crise en Ukraine. La France et la Russie ont déjà contribué considérablement à la formation de la plate-forme Minsk-2 et au renouvellement du dialogue entre les parties conflictuelles, ainsi qu'au cesser-le feu au Sud-Est de l'Ukraine. 

Eviter la reconduction des sanctions européennes en juin prochain n'est pas impossible et il suffit pour cela d'une seule voix courageuse en faveur de leur levée. Cette voix pourrait être française, marquant ainsi de façon forte la souveraineté de ce grand pays.  

Nous espérons vivement la reprise imminente d'une coopération économique et stratégique normale, dans les intérêts non seulement de la Russie, mais aussi de la France et des Français. 

Press contact

Alexandra Kamenskaya, +33-1-53-89-60-16 / a.kamenskaya@dialoguefrancorusse.com       

LA

SOURCE Franco-Russian Dialogue Association