LE DR KANG WON YONG REÇOIT LE 17E PRIX NIWANO DE LA PAIX

13 Mai, 2000, 02:23 BST de The Niwano Peace Foundation

<div> <P> Tokyo - La Fondation Niwano pour la paix (pr&amp;#233;sident, M. Nichiko Niwano; pr&amp;#233;sident du conseil, M. Motoyuki Naganuma) a d&amp;#233;cern&amp;#233; vendredi le dix-septi&amp;#232;me prix Niwano de la paix au chef religieux chr&amp;#233;tien sud-cor&amp;#233;en, le r&amp;#233;v&amp;#233;rend Dr Kang Won Yong, 82 ans. La c&amp;#233;r&amp;#233;monie de remise s'est tenue &amp;#224; Tokyo. Outre le certificat de m&amp;#233;rite, le Dr Kang s'est vu remettre une m&amp;#233;daille d'or ainsi qu'une liste de prix auxiliaires d'une valeur de 20 millions de yens. </P> <P> Apr&amp;#232;s la c&amp;#233;r&amp;#233;monie, le Dr Kang a prononc&amp;#233; un discours de circonstance, en affirmant notamment : &amp;#171; J'aimerais inviter tout particuli&amp;#232;rement les chefs religieux du Japon et de la Chine &amp;#224; collaborer &amp;#224; la r&amp;#233;unification pacifique, seul processus capable de faire cesser la guerre froide sur la p&amp;#233;ninsule cor&amp;#233;enne. &amp;#187; </P> <P> Le Dr Kang n'est pas seulement l'un des chefs religieux les plus &amp;#233;minents de Cor&amp;#233;e du Sud; en effet, il s'est aussi retrouv&amp;#233; &amp;#224; l'avant-sc&amp;#232;ne des activit&amp;#233;s destin&amp;#233;es &amp;#224; promouvoir le dialogue ocum&amp;#233;nique international. Il est devenu directeur de l'Acad&amp;#233;mie chr&amp;#233;tienne de Cor&amp;#233;e, qu'il a fond&amp;#233;e en 1962. La formation d'un Comit&amp;#233; de dialogue ocum&amp;#233;nique de l'Acad&amp;#233;mie lui a permis de parrainer plus d'une centaine de r&amp;#233;unions, en vue d'instaurer un dialogue entre les six principales religions de la Cor&amp;#233;e du Sud. </P> <P> Le Dr Kang est en outre un ardent d&amp;#233;fenseur de la justice sociale en Cor&amp;#233;e du Sud. Ainsi, dans les ann&amp;#233;es 1970, alors que le pays &amp;#233;tait gouvern&amp;#233; par un r&amp;#233;gime militaire, il a dirig&amp;#233; des mouvements pour la d&amp;#233;fense des droits de l'homme et de la d&amp;#233;mocratie, et a &amp;#233;galement &amp;#233;t&amp;#233; repr&amp;#233;sentant de la National Conference for the Recovery of Democracy (Conf&amp;#233;rence nationale pour le r&amp;#233;tablissement de la d&amp;#233;mocratie). Il a organis&amp;#233; plusieurs centaines de r&amp;#233;unions avec les dirigeants militaires, r&amp;#233;clamant un retour au processus d&amp;#233;mocratique. Pour ce faire, il a su rallier toute la Cor&amp;#233;e du Sud &amp;#224; la d&amp;#233;fense de la justice sociale, des droits de l'homme et &amp;#224; la protection de l'environnement. </P> <P> Les activit&amp;#233;s du Dr Kang ne se sont pas arr&amp;#234;t&amp;#233;es l&amp;#224;; en effet, il s'est &amp;#233;vertu&amp;#233; &amp;#224; pr&amp;#244;ner la r&amp;#233;unification de la Cor&amp;#233;e du Nord et de la Cor&amp;#233;e du Sud, le r&amp;#232;glement des conflits de travail, la libert&amp;#233; d'expression, ainsi que les programmes de formation des femmes et des travailleurs non qualifi&amp;#233;s. Son arrestation par la KCIA en 1979, pr&amp;#233;tendument pour activit&amp;#233;s subversives, n'a fait que mettre en lumi&amp;#232;re l'influence consid&amp;#233;rable qu'il a sur ses concitoyens. Fond&amp;#233;e en 1978, la Fondation Niwano pour la paix a cr&amp;#233;&amp;#233; le prix Niwano de la paix, afin d'honorer et d'encourager les individus et les organisations qui ont le plus contribu&amp;#233; &amp;#224; la paix dans le monde et &amp;#224; l'enrichissement des cultures. C'est un comit&amp;#233; d'examen, constitu&amp;#233; de sept membres repr&amp;#233;sentant les religions bouddhiste, chr&amp;#233;tienne et musulmane, qui choisit le laur&amp;#233;at du prix, apr&amp;#232;s avoir proc&amp;#233;d&amp;#233; &amp;#224; une s&amp;#233;lection parmi les mille candidatures qui lui sont propos&amp;#233;es par les autorit&amp;#233;s comp&amp;#233;tentes de 125 pays diff&amp;#233;rents. </div> <div> <P> Tokyo - La Fondation Niwano pour la paix (pr&amp;#233;sident, M. Nichiko Niwano; pr&amp;#233;sident du conseil, M. Motoyuki Naganuma) a d&amp;#233;cern&amp;#233; vendredi le dix-septi&amp;#232;me prix Niwano de la paix au chef religieux chr&amp;#233;tien sud-cor&amp;#233;en, le r&amp;#233;v&amp;#233;rend Dr Kang Won Yong, 82 ans. La c&amp;#233;r&amp;#233;monie de remise s'est tenue &amp;#224; Tokyo. Outre le certificat de m&amp;#233;rite, le Dr Kang s'est vu remettre une m&amp;#233;daille d'or ainsi qu'une liste de prix auxiliaires d'une valeur de 20 millions de yens. </P> <P> Apr&amp;#232;s la c&amp;#233;r&amp;#233;monie, le Dr Kang a prononc&amp;#233; un discours de circonstance, en affirmant notamment : &amp;#171; J'aimerais inviter tout particuli&amp;#232;rement les chefs religieux du Japon et de la Chine &amp;#224; collaborer &amp;#224; la r&amp;#233;unification pacifique, seul processus capable de faire cesser la guerre froide sur la p&amp;#233;ninsule cor&amp;#233;enne. &amp;#187; </P> <P> Le Dr Kang n'est pas seulement l'un des chefs religieux les plus &amp;#233;minents de Cor&amp;#233;e du Sud; en effet, il s'est aussi retrouv&amp;#233; &amp;#224; l'avant-sc&amp;#232;ne des activit&amp;#233;s destin&amp;#233;es &amp;#224; promouvoir le dialogue ocum&amp;#233;nique international. Il est devenu directeur de l'Acad&amp;#233;mie chr&amp;#233;tienne de Cor&amp;#233;e, qu'il a fond&amp;#233;e en 1962. La formation d'un Comit&amp;#233; de dialogue ocum&amp;#233;nique de l'Acad&amp;#233;mie lui a permis de parrainer plus d'une centaine de r&amp;#233;unions, en vue d'instaurer un dialogue entre les six principales religions de la Cor&amp;#233;e du Sud. </P> <P> Le Dr Kang est en outre un ardent d&amp;#233;fenseur de la justice sociale en Cor&amp;#233;e du Sud. Ainsi, dans les ann&amp;#233;es 1970, alors que le pays &amp;#233;tait gouvern&amp;#233; par un r&amp;#233;gime militaire, il a dirig&amp;#233; des mouvements pour la d&amp;#233;fense des droits de l'homme et de la d&amp;#233;mocratie, et a &amp;#233;galement &amp;#233;t&amp;#233; repr&amp;#233;sentant de la National Conference for the Recovery of Democracy (Conf&amp;#233;rence nationale pour le r&amp;#233;tablissement de la d&amp;#233;mocratie). Il a organis&amp;#233; plusieurs centaines de r&amp;#233;unions avec les dirigeants militaires, r&amp;#233;clamant un retour au processus d&amp;#233;mocratique. Pour ce faire, il a su rallier toute la Cor&amp;#233;e du Sud &amp;#224; la d&amp;#233;fense de la justice sociale, des droits de l'homme et &amp;#224; la protection de l'environnement. </P> <P> Les activit&amp;#233;s du Dr Kang ne se sont pas arr&amp;#234;t&amp;#233;es l&amp;#224;; en effet, il s'est &amp;#233;vertu&amp;#233; &amp;#224; pr&amp;#244;ner la r&amp;#233;unification de la Cor&amp;#233;e du Nord et de la Cor&amp;#233;e du Sud, le r&amp;#232;glement des conflits de travail, la libert&amp;#233; d'expression, ainsi que les programmes de formation des femmes et des travailleurs non qualifi&amp;#233;s. Son arrestation par la KCIA en 1979, pr&amp;#233;tendument pour activit&amp;#233;s subversives, n'a fait que mettre en lumi&amp;#232;re l'influence consid&amp;#233;rable qu'il a sur ses concitoyens. Fond&amp;#233;e en 1978, la Fondation Niwano pour la paix a cr&amp;#233;&amp;#233; le prix Niwano de la paix, afin d'honorer et d'encourager les individus et les organisations qui ont le plus contribu&amp;#233; &amp;#224; la paix dans le monde et &amp;#224; l'enrichissement des cultures. C'est un comit&amp;#233; d'examen, constitu&amp;#233; de sept membres repr&amp;#233;sentant les religions bouddhiste, chr&amp;#233;tienne et musulmane, qui choisit le laur&amp;#233;at du prix, apr&amp;#232;s avoir proc&amp;#233;d&amp;#233; &amp;#224; une s&amp;#233;lection parmi les mille candidatures qui lui sont propos&amp;#233;es par les autorit&amp;#233;s comp&amp;#233;tentes de 125 pays diff&amp;#233;rents. </div>