Le gouvernement français troque la parité tarifaire contre la hausse des prix des hôtels au coeur de l'été

02 Juillet, 2015, 12:47 BST de Ebookers

$codeDebug.log("output array of get country targets countryT

PARIS et BRUXELLES, July 2, 2015 /PRNewswire/ --

Les consommateurs seront les grands perdants si les hôtels se voient offrir le pouvoir de dicter leurs tarifs sur tous les canaux en ligne, dès lors que le gouvernement français mettra en application le Projet de Loi Macron au mois d'août cette année.

L'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie soutient que ce projet de loi donnera la possibilité aux hôteliers de proposer des réductions sur leurs chambres, tout en mettant fin à la parité tarifaire avec les agences de voyages en ligne. Au contraire, cette loi va permettre aux hôtels de passer des contrats de « mandat » grâce auxquels ils pourront contrôler les prix et les disponibilités des chambres dans leur totalité, sur toutes les plateformes de réservation et sur tous les canaux de vente des agences de voyage en ligne (OTA).

« Il n'y aura plus de concurrence sur les prix si chaque hôtel détermine ses propres tarifs. Les hôteliers vont déloyalement favoriser leurs propres canaux pour offrir les prix les plus bas et les disponibilités, ce qui va fausser considérablement la concurrence et limiter le choix des consommateurs. Les prix seront amenés à augmenter puisque les hôteliers n'auront aucun intérêt à proposer des réductions s'ils peuvent éliminer toute concurrence au niveau des circuits de distribution » souligne Christoph Klenner, Secrétaire Général de l'ETTSA, l'Association Européenne des Technologies et des Services de Voyage.

Contrôler les tarifs et restreindre l'offre vont indéniablement conduire à des pratiques anti-concurrentielles. La loi Macron va ainsi générer de fortes perturbations et une incertitude juridique au cœur de la haute saison touristique. En effet, chaque contrat passé entre un hôtel et une plateforme de réservation en ligne se verra annulé, y compris les contrats ne comportant aucune clause de parité tarifaire immédiatement après la promulgation du texte prévue au mois d'août.

Ce projet de loi promet d'être la cause de scénarios cauchemardesques pour les agences de voyage en ligne comme pour les hôtels qui vont faire face à une totale insécurité juridique, tous les contrats les liant devenant alors immédiatement caduques.

Les hôtels cherchent à bénéficier gratuitement des investissements consentis par les OTA pour le développement de leurs plateformes, tout en imposant leurs tarifs au prétexte de stimuler la concurrence. Ces pratiques vont entrainer une baisse des investissements en matière d'innovation de la part des OTA et conduire à restreindre la visibilité des hôtels indépendants en particulier.

« C'est une situation consternante pour le secteur et pour les consommateurs, à la veille des grandes vagues de réservations estivales. Les clients pourront constater que leur capacité à réserver en ligne des chambres d'hôtels en France a soudainement disparu et ce, sans aucune explication » conclut Christoph Klenner.

A propos de l'ETTSA 

L'Association Européenne des Technologies et des Services de Voyage (European Technology and Travel Services Association, ETTSA) a été fondée en 2009 afin de représenter et de promouvoir les intérêts des systèmes mondiaux de distribution (« SMD ») et des agences de voyages en ligne (« OTA ») auprès des responsables politiques, des leaders d'opinion, des associations de consommateurs et tous autres acteurs au niveau européen. Nous comptons parmi nos membres Expedia, lastminute.com, eBookers/Orbitz, Opodo, Go Voyages, eDreams et Travellink qui représentent la majorité des ventes des agences de voyages en ligne au sein de l'Union Européenne.

Ebookers statement

Ebookers soutient pleinement la position de l'EETSA (European Technology and Travel Services Association) et de ses partenaires, qui contestent le projet de loi Macron visant à donner aux hôteliers français la totale maîtrise des prix et des disponibilités de leurs chambres.

Nous avons de gros doutes concernant le projet de loi Macron et pensons que cela va impacter les consommateurs de manière négative. En effet, cette loi empêchera les intermédiaires d'offrir des réductions aux consommateurs, ce qui va réduire la concurrence et le choix : un gros problème pour les voyageurs.

Si la loi prend effet le 1er août, en plein cœur de la saison touristique, cela va générer des perturbations inutiles pour le consommateur et le secteur du voyage. En effet, les agences de voyage et les plateformes de réservation en ligne vont subitement voir leurs contrats résiliés avec les hôtels français.

Cela aura un impact considérable sur notre capacité à proposer un vaste choix d'hôtels au meilleur prix et d'assurer la meilleure expérience de voyage aux internautes.


LA

SOURCE Ebookers