Le Karmapa arrive à Berlin dans le cadre de son premier voyage en Europe

04 Juin, 2014, 22:17 BST de Tsurphu Labrang

-- Le leader bouddhiste tibétain parle de l'environnement et rencontre des autorités juives et catholiques

BERLIN, 4 juin 2014 /PRNewswire/ -- Le leader bouddhiste tibétain, Sa Sainteté le 17e Karmapa, Orgyèn Trinlé Dorjé, arrive aujourd'hui à Berlin dans le cadre de sa première visite en Europe. Le Karmapa se réunira avec des membres de la communauté juive et visitera le musée de l'Holocauste et le mur de Berlin cette semaine. Lors d'une précédente étape à Cologne, il a été spécialement invité par l'archidiocèse de Cologne pour s'adresser aux professeurs et aux étudiants de l'Université catholique Katholische Fachhochschule NRW et a visité la cathédrale de Cologne où il a été chaleureusement accueilli par l'évêque Dominikus Schwaderlapp.

Photo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20140603/94045

Bien qu'il s'agisse seulement du troisième voyage du Karmapa à l'étranger depuis son évasion spectaculaire du Tibet vers l'Inde en janvier 2000, il est largement suivi en Occident où son message de responsabilité sociale et de durabilité environnementale a été chaleureusement adopté. Âgé de 29 ans, il est le chef de la lignée Karma Kagyu qui remonte à 900 ans et est l'une des plus grandes écoles du bouddhisme tibétain.

La visite de cinq jours à Berlin marque la deuxième étape de la visite européenne de ce chef spirituel du bouddhisme tibétain, une visite centrée sur l'Allemagne. Du 5 au 8 juin, le Karmapa donnera des enseignements tous les jours dans une salle comble, au Centre de Convention Estrel qui se trouve sur la Sonnenallee, à Berlin. Il prononcera des discours publics sur la responsabilité sociale de la jeunesse, sur le bouddhisme et l'environnement, et transmettra également des enseignements religieux du 13e siècle à ses adeptes. En vertu des thèmes interreligieux de sa visite, il rencontrera les rabbins Ben-Chorin et Gesa Ederberg, leaders de la communauté juive de Berlin.

Pendant la première étape du voyage, le Karmapa s'est adressé à de grandes assemblées de fidèles bouddhistes au siège européen de l'école, dans la région de l'Eifel, et s'est joint aux moines bénédictins pour les vêpres au monastère Maria Laach. L'abbé Benedikt du monastère Maria Laach a salué sa visite comme une rencontre propice aux deux cultures religieuses, remarquant que la lignée Karmapa et le monastère Maria Laach ont tous deux été fondés il y a 900 ans.

« La compassion ne fait pas l'objet de droits d'auteur », a déclaré le 17e Karmapa à l'auditoire de l'Université catholique de Cologne le 2 Juin. « Elle n'est pas l'apanage du bouddhisme tibétain, mais est communément partagée par toutes les religions. » Il a également visité la cathédrale de Cologne, où il a été accueilli par l'évêque auxiliaire Dominikus Schwaderlapp et l'évêque Ansgar Puff, le vicaire général Mgr Stefan Hesse agissant en qualité de dirigeant de l'archidiocèse depuis le récent départ à la retraite du bien-aimé archevêque de Cologne, Joachim Meissner.

Le Karmapa vit actuellement dans le nord de l'Inde, près de Sa Sainteté le Dalaï-lama, avec qui il entretient une relation étroite de mentor à protégé. Tout en faisant pleinement respecter les traditions de sa lignée, le 17e Karmapa, Orgyèn Trinlé Dorjé, a activement modernisé les pratiques religieuses de l'école en vertu des besoins du 21e siècle. Il a fondé une association environnementale regroupant plus de 50 monastères et couvents de l'Himalaya qui réalisent des projets élémentaires de développement durable.

Vous trouverez de plus amples informations sur les sites www.kagyuoffice.org, www.karmapa-germany.de et www.karmapafoundation.eu

LA

SOURCE Tsurphu Labrang



Liens connexes

http://www.kagyuoffice.org