Le Kazakhstan organise le Symposium international FUTURE ENERGY dans le cadre de sa candidature de pays d'accueil de l'Expo 2017

28 Juin, 2012, 07:00 BST de EXPO 2017 Astana

ASTANA, Kazakhstan, June 28, 2012 /PRNewswire/ --

Le gouvernement du Kazakhstan organisera aujourd'hui le symposium international Future Energy sur le thème « Des mesures pour un développement durable mondial » dans le cadre de sa candidature pour devenir l'organisateur de l'Expo 2017 à Astana. http://www.expo2017astana.com

Dans le cadre de sa candidature pour FUTURE ENERGY, le Kazakhstan a choisi pour thème la recherche de ressources énergétiques mieux adaptées et durables sur le plan environnemental. Au cours des dernières années, le Kazakhstan a activement défendu de nombreuses initiatives internationales visant à soutenir l'utilisation d'énergie durable, dont le programme de partenariat « Green Bridge », que le pays a présenté lors de la Conférence Rio+20 qui s'est tenue la semaine dernière.

Près de 130 représentants du Bureau International des Expositions (BIE) participeront au Symposium.

Lors du Symposium, un ensemble d'universitaires, de personnalités politiques et de professionnels du Kazakhstan et de l'étranger débattront des problèmes actuels liés aux solutions futures en matière de développement durable, au changement climatique, à la sécurité écologique et environnementale, ainsi qu'aux investissements dans les technologies de l'énergie renouvelable et de l'économie d'énergie.

Le Vice-Premier ministre Kairat Kelimbetov s'adressera aux participants du Symposium.

Les propositions du Kazakhstan, consistant à développer des politiques « vertes » pour un développement économique durable, sont soutenues par un certain nombre d'experts de premier plan dans le secteur énergétique.

Bertrand Piccard, invité spécial du Symposium et président de Solar Impulse, société développant un avion long courrier alimenté par énergie solaire, a déclaré : « Les technologies d'aujourd'hui nous permettront de réduire de manière considérable notre dépendance aux énergies fossiles - si seulement les gouvernements avaient le courage de les promouvoir à très grande échelle. L'environnement ne serait pas le seul à en bénéficier. La création d'emplois et le pouvoir d'achat bénéficieraient également de l'ouverture de ces perspectives de développement fascinantes.

Le Kazakhstan prévoit d'immenses possibilités en matière d'économie d'énergie et de développement de ressources énergétiques durables.
Le pays a réalisé des progrès considérables dans la résolution de problèmes environnementaux, notamment en renonçant à son arme nucléaire, en fermant le site d'essais nucléaires de Semipalatinsk et en mettant en place un programme visant à sauvegarder la Mer d'Aral.

L'Asie centrale fait face à des problèmes environnementaux sérieux, tels que l'épuisement de l'eau et l'inefficacité de son utilisation énergétique.
Au Kazakhstan seul, le gouvernement a calculé que l'économie verte pourrait améliorer l'efficacité énergétique de 40-60 %, l'économie d'eau de 50 %, et réduire de 30 milliards de tonnes le gaspillage industriel.

Le symposium FUTURE ENERGY se positionne comme une plateforme de discussion visant à faciliter les opportunités favorisant à la fois un développement social durable sur le plan environnemental et une prospérité économique.

Durant le mois de novembre prochain, 160 pays membres du BIE voteront à Paris pour désigner le pays d'accueil de l'Exposition internationale EXPO 2017.

Renseignements pour les médias : Nurgul Alipinova, attachée de presse, EXPO 2017 Astana, +77172576407, nurgul_alipinova@mail.ru.


LA

SOURCE EXPO 2017 Astana