Le lavage vaginal augmente le risque d'infection par le VIH-1 chez les femmes africaines : une étude prospective sur 10 ans

09 Janvier, 2006, 07:00 GMT de Lippincott Williams & Wilkins Ltd

LONDRES, January 9 /PRNewswire/ -- Les travailleuses de l'industrie du sexe qui effectuent des lavages vaginaux à l'eau courent 3 fois plus de risque d'acquérir le VIH-1 comparé à celles qui n'effectuent jamais de lavage vaginal. Celles qui effectuent des lavages vaginaux au savon ont affiché un risque presque 4 fois plus élevé d'infection par le VIH-1, rapporte un récent article du magazine AIDS, publié par Lippincott Williams & Wilkins (<< Vaginal Washing and Increased Risk of VIH-1 Acquisition among African Women >>).

Des travailleuses de l'industrie du sexe kenyanes porteuses du VIH-1 et séronégatives ont été recrutées dans une étude de cohorte ouverte sur les facteurs de risque pour l'acquisition du VIH-1. << Il s'agit de la première etude prospective qui démontre une association significative entre le lavage vaginal et l'acquisition du VIH-1. Une association causale entre le lavage vaginal et l'acquisition du VIH-1 semble plausible biologiquement >>, déclare R. Scott McClelland, Programme international de recherche et de formation sur le SIDA, University of Washington, Seattle, États-Unis.

Le lavage vaginal reste très prévalent, ayant été reporté chez au moins un tiers des femmes dans différents centres cliniques et régions de l'Afrique sub-saharienne. Il est impératif que de nouvelles initiatives soient mises en place de manière urgente pour empêcher la transmission du VIH-1 aux femmes africaines, qui représentent la majorité des nouvelles infections.

McClelland ajoute, << une compréhension claire des normes et des croyances entourant l'utilisation de pratiques intra-vaginales dans des populations variées est vitale pour développer des stratégies d'intervention culturellement appropriées >>.

Dans les régions où les pratiques intra-vaginales sont répandues, même une augmentation modeste de la réceptivité pourrait conduire à un nombre significatif de femmes acquérant le VIH-1 en raison de telles pratiques.

À propos du journal AIDS

AIDS, www.AIDSonline.com, le journal officiel de l'International AIDS Society, est la source d'informations de référence dans le domaine de la recherche sur le SIDA. Il recouvre aussi bien les informations de base et la recherche clinique que l'épidémiologie et la recherche sociale. Lus par les chercheurs et cliniciens du monde entier, ce journal exceptionnel continue de montrer la voie.

À propos de Lippincott Williams & Wilkins

Lippincott Williams & Wilkins (LWW) www.LWW.com est un important éditeur international de revues et magazines professionnels sur la santé destinés aux médecins, infirmières, cliniciens spécialisés et étudiants. LWW fournit aux professionnels de la santé des informations essentielles sur support papier ou électronique à travers des manuels scolaires, journaux, magazines et CD-ROM et via les réseaux Intranet et Internet. LWW est une division de Wolters Kluwer Health.

LA

SOURCE Lippincott Williams & Wilkins Ltd