Le Myanmar examine la norme mondiale de transparence de l’EITI

16 Juillet, 2012, 08:57 BST de EITI

NAYPYIDAW, Myanmar, July 16, 2012 /PRNewswire/ --

Jonas Moberg, le Directeur du Secrétariat international de l'EITI sera au Myanmar les 16 et 17 juillet 2012.

La visite fait suite à une invitation de la part de U Soe Thane, le ministre de l'Industrie, qui, à l'occasion du Forum du Myanmar qui s'est déroulé à Singapour en juin, a fait la déclaration suivante : « À terme, nous avons l'intention d'adopter et de mettre en œuvre les Initiatives pour la transparence des industries extractives (EITI) ». Dans le cadre des efforts au sens large du gouvernement du Myanmar pour instaurer des réformes, celui-ci étudie les avantages que représente la mise en place de l'EITI. « Nous nous préparons actuellement à devenir un membre signataire de l'Initiative pour la transparence des industries extractives, afin de garantir une transparence maximale dans ces secteurs, ce qui s'inscrit également dans le cadre de nos efforts pour nous assurer que les avantages découlant de telles initiatives bénéficient à la grande majorité plutôt qu'à une élite », a déclaré le président TheinSein au cours d'un entretien la semaine dernière.

     (Logo : http://photos.prnewswire.com/prnh/20120713/543736)

Le but de la visite du Secrétariat de l'EITI est de fournir une synthèse sur l'EITI et de discuter des possibilités de sa mise en place avec le gouvernement, le secteur privé et les représentants de la société civile. Le lundi 16 juillet, la délégation rencontrera tout d'abord les ministres et les représentants officiels lors d'une table ronde sur l'EITI à Naypyidaw, qui sera suivie d'une rencontre avec Aung San SuuKyi et d'autres représentants du Parlement. Le mardi 17 juillet, la délégation se rendra à Yangon pour rencontrer des organisations de la société civile et des représentants de la communauté du corps diplomatique.

Avant de se rendre à Myanmar, Jonas Moberg a déclaré : « L'EITI salue l'intention du gouvernement de Myanmar d'adopter l'initiative EITI. Le gouvernement se lance dans une série de réformes et reste ouvert aux investissements étrangers, et dans un tel contexte, il est important que la confidentialité laisse place à la transparence. L'EITI, ainsi que des pays de la région qui ont d'ores et déjà adopté l'EITI, comme l'Indonésie, restent à la disposition du gouvernement pour l'aider à mettre en place l'EITI, même s'il faudra peut-être un certain temps avant que le pays ne soit prêt à présenter sa candidature. Avant la mise en œuvre intégrale de l'EITI, il est important de bâtir des relations fondées sur la confiance entre le gouvernement, les entreprises et la société au sens large. »

Remarques à l'intention des rédacteurs :

1. Toute requête de la part des médias ou demande de complément d'information à propos de la visite de l'EITI au Myanmar peut être adressée à  Sam Bartlett, Directeur technique et Directeur régional pour l'Asie : sbartlett@eiti.org, tél. : +47-902-67-530.

2. L'EITI est une coalition de gouvernements, d'entreprises, et de groupes de la société civile qui sont tousreprésentés au  Conseil de l'EITI.  La  très honorable Clare Short  est la Présidente du Conseil de l'EITI. Jonas Moberg est le Directeur du Secrétariat international de l'EITI. Sa biographie peut être consultée ici.

LA

SOURCE EITI