Le nouveau service européen de radionavigation par satellite renforce la sécurité aérienne

04 Mars, 2011, 14:47 GMT de European Commission

BRUXELLES, March 4, 2011 /PRNewswire/ -- Le 2 mars, la Commission européenne a lancé le service EGNOS <<Safety-of-Life>> destiné au secteur de l'aviation. Le système EGNOS permet de réaliser des approches de précision et rend plus sûre la navigation aérienne; il aura aussi pour effet de contribuer à réduire les retards ainsi que les déviations et les annulations de vols. En outre, grâce à cette technologie en accès libre, les aéroports pourront augmenter leur capacité globale et baisser leurs coûts d'exploitation. EGNOS permet également d'élaborer des plans de vol plus courts et plus économes en carburant, qui diminueront les émissions de CO2 de ce secteur. EGNOS est un système de renforcement satellitaire qui améliore la précision des signaux de navigation par satellite en Europe. Il ouvre la voie à Galileo, le système mondial de navigation par satellite que l'Union européenne développe actuellement.

Antonio Tajani, vice-président de la Commission chargé de l'industrie et de l'entrepreneuriat, a déclaré: <<Je suis très heureux d'annoncer le lancement du service de sauvegarde de la vie d'EGNOS, qui constitue un nouveau résultat tangible de l'investissement de l'Europe dans la navigation par satellite. Ce service renforcera considérablement la sécurité de la navigation aérienne, apportera des avantages économiques aux aéroports et aux compagnies aériennes et contribuera à la réduction des émissions de CO2. Le secteur de l'aviation peut désormais tirer pleinement parti de ce système.>>

EGNOS a été lancé en octobre 2009 et les applications disponibles jusqu'à présent étaient celles relevant du <<service ouvert>>, telles que la navigation personnelle et l'agriculture de précision. Au terme d'une procédure de certification et de vérification, le système est désormais autorisé dans l'aviation également. Le service de sauvegarde de la vie d'EGNOS fournit les avantages suivants:

- renforcement de la sécurité aérienne: EGNOS permet des approches de précision, ce qui réduit fortement les risques pour la sécurité, particulièrement dans de mauvaises conditions météorologiques;

- faibles coûts d'exploitation: le signal d'EGNOS est gratuit et ne requiert qu'un récepteur à bord de l'appareil. Aucune infrastructure au sol n'est nécessaire;

- réduction des émissions de CO2: avec EGNOS, il est possible de tracer des plans et des approches de vol de manière plus rationnelle, avec une diminution des émissions de carbone à la clef;

- réduction des retards, des déviations et des annulations de vols: dans des conditions météorologiques défavorables, EGNOS demande des distances de séparation moindres entre les appareils, ce qui entraîne une baisse des retards, des déviations et des annulations de vols;

- réduction de la pollution sonore: grâce aux plans de vol optimisés et aux procédures d'approche <<en courbe>>, possibles avec EGNOS, les avions peuvent amorcer leur descente plus près de la piste, ce qui limite le bruit aux abords des aéroports;

- augmentation des capacités des petits aéroports: le guidage vertical du système permet aux appareils d'atterrir dans des conditions de visibilité restreintes. La capacité des aéroports s'en trouve accrue, notamment celle des petits aéroports et des aéroports de taille moyenne qui n'ont pas les moyens de se procurer d'autres technologies plus onéreuses.

Pour pouvoir utiliser le service de sauvegarde de la vie d'EGNOS, les appareils doivent être équipés d'un récepteur EGNOS et les aéroports doivent disposer de procédures d'approche adaptées à ce système pour les pistes utilisées.

La première procédure d'approche EGNOS a récemment été publiée pour l'aéroport de Pau, en France, et a été utilisée avec succès par un Dassault Falcon 900LX.

Contexte

EGNOS, le système européen de navigation par recouvrement géostationnaire , se compose de transpondeurs embarqués sur trois satellites géostationnaires et d'un réseau terrestre interconnecté comprenant 40 stations de positionnement et quatre centres de contrôle. La zone de couverture d'EGNOS inclut la plupart des États européens et sera encore étendue.

Pour de plus amples informations:

http://ec.europa.eu/enterprise/policies/satnav/egnos/safety-of-life-services/index_en.htm

(En raison de la longueur de cette adresse URL, il vous faudra peut-être copier et coller cet hyperlien dans le champ d'adresse URL de votre navigateur Internet. Supprimez les espaces le cas échéant.)

LA

SOURCE European Commission