Le Parlement Européen en appelle à l'aide pour l'épilepsie

22 Mars, 2001, 13:30 GMT de Genomics One

  • Les associations d'épilepsie se sont unies afin de rehausser l'image de l'affection cérébrale commune la plus importante et d'améliorer le niveau des soins en Europe

Parlement Européen, Bruxelles - Aujourd'hui avec le lancement du Livre Blanc européen sur l'épilepsie, les experts en la matière en appellent aux membres du Parlement Européen, au public et au corps médical afin de partager leurs connaissances et d'unir leurs efforts pour améliorer la vie de six millions d'Européens souffrant d'épilepsie. L'éradication des stigmates, la discrimination sur le lieu de travail, et les fonds de recherche inappropriés sont cités comme étant trois domaines clef nécessitant une aide urgente en Europe.

Le Livre Blanc sur l'épilepsie, soutenu par M. John Bowis, membre du Parlement Européen, en association avec EUCARE (EUropean Concerted Action and Research in Epilepsy) est une initiative d'UCB Pharma visant à mieux cerner le problème de l'épilepsie en Europe, prise de manière opportune afin de tirer avantage des nouvelles attributions du Parlement Européen pour la santé publique. Le Livre Blanc a été créé par EUCARE en association avec la Commission des Affaires Européennes de la Ligue Internationale contre l'Epilepsie (ILAE) en soutien de l'"WHO-led epilepsy 'Out of the Shadows' Campaign - qui a récemment lancé la Phase II de sa campagne.

L'épilepsie est l'affection cérébrale commune la plus sérieuse dans chaque pays, n'ayant toujours pas reçu l'attention qu'elle mérite. M. John Bowis, membre du Parlement Européen, pour Londres, hôte de la conférence de lancement du Livre Blanc au Parlement et militant pour améliorer la prévention de l'épilepsie, a déclaré : "Cette initiative qui se faisait attendre depuis longtemps, nous a donné l'occasion de nous concentrer sur ce qui pourrait et devrait être fait pour les épileptiques. Je n'insisterais pas assez sur le fait qu'il est urgent d'agir. Chacun, indépendamment de sa position sociale, peut influencer le changement amorcé par ce Livre Blanc sur l'épilepsie."

John Bowis continue : "Je me suis engagé personnellement en créant le « Parliamentary Advocates for Epilepsy » un groupe-clef de parlementaires européens spécialement dévoués à mettre en évidence l'Epilepsie lors des questions parlementaires de santé, militant ainsi pour améliorer la législation actuelle - particulièrement sur le lieu de travail. Je vous recommande vivement d'en faire autant et de prendre part à ce changement."

L'épilepsie peut toucher n'importe qui - elle n'a ni âge, ni limite raciale, professionnelle ou géographique. On estime à 15 millions le nombre d'Européens qui souffriront d'épilepsie un jour ou l'autre. L'ampleur réelle de l'épilepsie ne peut être quantifiée - elle a non seulement un énorme impact économique, coûtant à l'Europe environ 20 milliards d'ECU chaque année, mais elle a également des conséquences physiques, psychologiques et sociales profondes sur la société.

Le Professeur Martin Brodie, Chair of Commission on European Affairs, and Director, Epilepsy Unit, Western Infirmary, Scotland, commente ceci : "Les stigmates liés à l'épilepsie sont souvent plus difficiles à vivre que la maladie en elle-même, ceux-ci ayant un impact sur différents aspects de la vie comme, par exemple, le travail. L'épilepsie fut longtemps ignorée et je crois que ce Livre Blanc européen sur l'épilepsie arrive à point nommé. Il est de notoriété que l'épilepsie ne dispose pas de fonds suffisants et qu'elle est méconnue. Mais ce qu'on attend de vous, ce ne sont plus des mots mais des actes. Tout un chacun, qu'il soit ou non actuellement impliqué dans le programme de l'épilepsie devrait relever le défi et apporter son soutien à cette campagne."

Le Livre Blanc se veut être une base sur laquelle les programmes d'épilepsie locaux peuvent être construits. L'Europe est particulièrement attentive au changement préconisé par les trois recommandations clefs qui correspondent aux objectifs à atteindre basés sur les attributions de la santé publique du Parlement Européen. John Bowis enchaîne, "Pour un impact maximum, le Livre Blanc doit s'élever impérativement au niveau national où les domaines spécifiques nécessitant des améliorations peuvent être identifiés. Nous espérons que le Libre Blanc sera un tremplin à partir duquel les plans d'actions locaux pourront se développer conformément à leurs besoins."

Pour pénétrer au Parlement Européen, une autorisation est requise. Veuillez contacter Alexander Watson - voir renseignements repris ci-dessous.

"Cet événement est diffusé en direct à l'adresse http://www.EUCARE.be le 22 mars à 14 h 30 CET."

LA

SOURCE Genomics One