Le Parlement européen respectera les résultats du référendum en Azerbaïdjan

12 Septembre, 2016, 13:13 BST de Azerbaijan Monitor

BAKOU, Azerbaïdjan, September 12, 2016 /PRNewswire/ --

Le Parlement européen respectera les résultats du prochain référendum sur la Constitution en Azerbaïdjan, selon le vice-président du Parlement européen Ryszard Czarnecki.

« Nous respecterons les résultats de ce référendum », a déclaré M. Czarnecki à des journalistes à Bakou, « car le choix du peuple azerbaïdjanais est ce qui nous importe le plus. »

Ryszard Czarnecki s'est joint à une délégation de représentants de l'Alliance des conservateurs et réformistes européens (ACRE) à laquelle ont également pris part des membres italiens et polonais du Parlement européen. Lors de leur visite à Bakou, ils ont rencontré le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev et d'autres hauts dirigeants clés.

La délégation de l'ACRE a fait une déclaration dans laquelle elle « conclut que le référendum est organisé dans le respect des lois de la République d'Azerbaïdjan, que les amendements à la Constitution font l'objet d'un vaste débat public et que la préparation du scrutin est conforme aux normes internationales ».

Le communiqué souligne par ailleurs que « s'ils sont adoptés, les amendements envisagés devraient selon l'ensemble des parties prenantes et des dirigeants politiques permettre une meilleure participation et représentation démocratique, mais aussi simplifier le fonctionnement de l'administration publique ».

Le 26 septembre, plus de cinq millions d'électeurs azerbaïdjanais seront appelés à se prononcer sur chacun des 29 amendements proposés à la Constitution. Parmi les modifications clés envisagées figurent la prolongation de cinq à sept ans de la durée du mandat présidentiel ainsi que la création de la fonction de premier vice-président, dont le titulaire deviendrait le numéro deux du pays en lieu et place du Premier ministre, comme c'est le cas actuellement.

La condition d'âge minimal (35 ans actuellement) pour être candidat à la présidence serait par ailleurs supprimée et l'âge de l'éligibilité au parlement abaissé de 25 à 18 ans révolus.

Ces changements « auront des effets d'une portée considérable sur la vie démocratique en Azerbaïdjan, sur la façon dont les citoyens seront représentés à l'Assemblée nationale, de même que sur la dynamique et la dimension de l'exécutif », peut-on lire dans le communiqué de l'ACRE qui ajoute que « la délégation voit dans la préparation et le processus électoral un gage de préservation de la pluralité politique du pays ».

Après avoir exprimé l'espoir de voir le gouvernement azerbaïdjanais continuer de travailler en étroite collaboration avec la Commission de Venise sur les amendements à la Constitution, la délégation a jugé « l'atmosphère dans le pays stable et paisible, avec une période préréférendaire calme ».

LA

SOURCE Azerbaijan Monitor