Le pionnier de l'immunothérapie à Penn Medicine, le docteur Carl June, a obtenu le Prix Paul Ehrlich et Ludwig Darmstaedter pour 2015

13 Mars, 2015, 13:35 GMT de Perelman School of Medicine at the University of Pennsylvania

FRANCFORT, Allemagne, 13 mars 2015 /PRNewswire/ -- L'expert du cancer et du VIH de l'Université de Pennsylvanie, le docteur Carl June, est l'un des deux lauréats du Prix Paul Ehrlich et Ludwig Darmstaedter 2015 pour ses travaux exceptionnels sur l'immunothérapie des cancers. Depuis 1952, le Prix Paul Ehrlich et Ludwig Darmstaedter Prize récompense des scientifiques qui ont réalisé de grandes avancées dans les domaines d'activité de Paul Ehrlich, en particulier l'immunologie, la recherche contre le cancer, la microbiologie et la chimiothérapie. Ce prix est décerné chaque année le 14 mars, l'anniversaire de Paul Erhlich, à Francfort, en Allemagne.

Photo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20150312/181364

June est le professeur Richard W. Vague d'immunothérapie au département de pathologie et au laboratoire de médecine de la Perelman School of Medicine de l'Université de Pennsylvanie et directeur de la recherche translationnelle au Abramson Cancer Center de Penn.

Il a largement été salué comme le chef de l'équipe qui a réussi la première démonstration de longue durée du recours à la thérapie cellulaire immuno-adoptive à partir de lymphocytes T, une méthodologie d'investigation dans laquelle les cellules d'un patient sont prélevées par un processus d'aphérèse semblable à la dialyse et modifiées au centre de production de cellules et de vaccins de l'Université de Pennsylvanie. Là-bas, des scientifiques reprogramment les lymphocytes T des patients au moyen d'une technique de modification génétique à l'aide d'un vecteur viral qui les entraîne à reconnaître des types précis de cellules cancéreuses. Les cellules ainsi modifiées, connues sous le nom de lymphocytes T à récepteur antigène chimérique (CAR), sont ensuite réintroduites dans le corps du patient, où elles se multiplient et chassent et détruisent les cellules cancéreuses.

Les derniers résultats des essais cliniques portant sur plus de 125 patients ont fait apparaître un taux de réponse de 90 pour cent chez des sujets pédiatriques et adultes atteints d'une leucémie aiguë lymphoblastique. Chez les patients souffrant d'une leucémie lymphoïde chronique, le premier groupe sur lequel l'équipe de recherche a commencé à travailler en 2010, environ 50 pour cent des patients réagissent à la thérapie, et les rémissions chez certains des premiers patients traités de la sorte dépassent aujourd'hui quatre ans et demi. Les premiers résultats d'études sur des patients atteints de lymphome et de myélome sont également prometteurs, et des essais cliniques sont actuellement en cours visant à tester cette méthodologie chez des patients présentant des tumeurs solides.

June a publié plus de 350 manuscrits et obtenu de nombreux prix et récompenses, notamment son élection à l'Institute of Medicine en 2012, le prix William B. Coley, le prix Karl Landsteiner Memorial Award de l'AABB, le prix Richard V. Smalley Memorial Award de la Society for Immunotherapy of Cancer, le prix Philadelphia Award et le prix Hamdan Award for Medical Research Excellence. En 2014, il a été élu à l'American Academy of Arts and Sciences.

June est diplômé de l'US Naval Academy et du Baylor College of Medicine à Houston. Il a suivi une formation de troisième cycle en immunologie et paludisme à l'Organisation mondiale de la santé à Genève, en Suisse, ainsi qu'une formation postdoctorale en biologie de la transplantation au Fred Hutchinson Cancer Research Center.

James P. Allison, PhD, professeur au MD Anderson Cancer Center de l'Université du Texas, a également reçu le Prix Paul Ehrlich et Ludwig Darmstaedter pour cette année.

Penn Medicine est l'un des meilleurs centres médicaux universitaires au monde et se consacre aux missions apparentées que sont l'enseignement médical, la recherche biomédicale et l'excellence des soins aux patients. Penn Medicine comprend le Raymond and Ruth Perelman School of Medicine at the University of Pennsylvania (fondé en 1765 et première école de médecine aux Etats-Unis) et le University of Pennsylvania Health System, lesquels constituent une entreprise de 4,9 milliards de dollars.

La Perelman School of Medicine figure depuis 17 années parmi les cinq meilleures écoles de médecine aux Etats-Unis, selon l'enquête réalisée par le magazine U.S. News & World Report sur les écoles de médecine orientées vers la recherche. Elle figure également en tête des établissements qui reçoivent le plus de subventions des Instituts nationaux de médecine, avec 409 millions de dollars pour l'exercice 2014.

Les installations de soins aux patients de l'University of Pennsylvania Health System comprennent : l'Hospital of the University of Pennsylvania – salué comme l'un des meilleurs hôpitaux du pays par le magazine U.S. News & World Report ; le Penn Presbyterian Medical Center; Chester County Hospital ; le Penn Wissahickon Hospice et le Pennsylvania Hospital – le premier hôpital du pays fondé en 1751. D'autres installations et services de soins en régime ambulatoire dans toute la région de Philadelphie comprennent le Chestnut Hill Hospital et le Good Shepherd Penn Partners, un partenariat entre le Good Shepherd Rehabilitation Network et Penn Medicine.

Penn Medicine entend améliorer la vie et la santé en menant toute une série d'activités et de programmes de proximité. Pour l'exercice 2014, Penn Medicine a dépensé 771 millions de dollars en faveur de notre communauté.

LA

SOURCE Perelman School of Medicine at the University of Pennsylvania



Liens connexes

http://www.pennmedicine.org/