Le président d'un groupe de biotechnologie américain appelle au maintien du moratoire sur le clonage des êtres humains

07 Février , 2001, 19:19 GMT de Biotechnology Industry Organisation

  • Carl B. Feldbaum se prononcera lors de BioVision, forum international des sciences de la vie, à Lyon, en France

Washington - Par suite de l'annonce récente de certains groupes relativement au clonage d'êtres humains, le groupe BIO(Biotechnology Industry Organization) a fait parvenir une lettre au président américain George W. Bush, l'implorant de maintenir le moratoire volontaire sur de telles expériences. Le contenu de cette lettre est disponible sur le site Web de BIO, à l'adresse http://www.bio.org.

"BIO fut parmi les premiers organismes à se prononcer en faveur du moratoire sur le clonage des êtres humains en 1997, après le clonage du mouton Dolly, a déclaré Carl B. Feldbaum, président de BIO. Nous étions en faveur de ce moratoire car la technologie spécifique nécessaire au clonage d'un être humain n'était pas sécuritaire, et parce que le clonage des humains soulevait d'importantes questions morales, religieuses et bioéthiques.

"Aujourd'hui, la technologie nécessaire au clonage d'un être humain n'est toujours pas sécuritaire, et l'ensemble des enjeux moraux et éthiques n'a toujours pas été examiné. Nous croyons que le moratoire sur le clonage des êtres humains devrait demeurer en place jusqu'à ce que notre pays ait eu la chance d'analyser pleinement l'impact d'un tel geste."

M. Feldbaum sera l'un des conférenciers invités de BioVision 2001, forum international des sciences de la vie qui aura lieu à Lyon, en France, du 8 au 10 février.

M. Feldbaum a insisté sur le fait que BIO est favorable au clonage de cellules, gènes et autres tissus humains spécifiques qui ne mènent aucunement, et ne peuvent mener, au clonage d'un être humain. Ces techniques font partie intégrante de la recherche en biotechnologie et de la production d'importants médicaments, tests diagnostiques et vaccins destinés au traitement des crises cardiaques, de diverses formes de cancer, de la maladie d'Alzheimer, du diabète, de l'hépatite et d'autres maladies. Ce type de clonage pourrait également mener à la production de peau, de cartilage et de tissu osseux de remplacement pour les victimes d'accidents, et se traduire par la création de moyens de régénérer les tissus de la rétine et de la colonne vertébrale.

BIO représente plus de 940 sociétés de biotechnologie, établissements d'enseignement et centres de biotechnologie de l'ensemble des 50 Etats américains et de 33 autres pays. Les membres du groupe BIO sont actifs dans la recherche-développement de produits à usage médical, agricole, industriel et environnemental.

Site Web: http://www.bio.org

LA

SOURCE Biotechnology Industry Organisation