Le Président Yanukovych déclare que l'Ukraine a signé un mémorandum avec la CEE et poursuit son objectif d'une intégration européenne

03 Juin, 2013, 16:34 BST de Worldwide News Ukraine

KIEV, Ukraine, June 3, 2013 /PRNewswire/ --

La participation de l'Ukraine aux travaux de l'Union douanière et la signature d'un mémorandum visant à renforcer la coopération avec la Commission économique eurasienne ne contredisent nullement l'adhésion de l'Ukraine à l'OMC, ni son orientation stratégique en vue d'une intégration européenne par le biais de l'Accord d'association et de la mise en place d'une zone de libre-échange approfondie et complète avec l'UE. Ces garanties ont été apportées par le Président de l'Ukraine, Viktor Yanukovych, lors d'une conversation téléphonique le 31 mai 2013 avec José Manuel Barroso, le Président de la Commission européenne.  

Le 29 mai 2013, le Conseil économique supérieur eurasien - l'instance dirigeante de l'Union douanière pour le Kazakhstan, la Russie et la Biélorussie - a accepté d'octroyer à l'Ukraine le statut d'observateur. Cette décision a été prise lors de la réunion à Astana des dirigeants des pays de l'Union douanière avec le Président de l'Ukraine, Viktor Yanukovych.

Le statut d'observateur permettra à l'Ukraine de participer aux réunions ouvertes du Conseil économique supérieur eurasien, aux réunions publiques du Conseil de la Commission économique eurasienne et aux réunions du Conseil d'administration de la Commission économique eurasienne. Il permettra à l'Ukraine de soumettre ses propositions à la Commission économique eurasienne sans détenir le droit de voter ou de participer au processus de prise de décision. L'Ukraine aura également accès aux documents non confidentiels produits par l'organisation.

Le mémorandum respectif a été signé le 31 mai 2013 par le Premier ministre de l'Ukraine, Mykola Azarov, et le Président de la Commission économique eurasienne, Viktor Khristenko, lors de la réunion des chefs de gouvernement de la CEI à Minsk.

Il convient de noter que le mémorandum signé stipule qu'il ne s'agit pas d'un accord international et qu'il n'offre pas de droits et obligations régis par la législation internationale.

Dans le même temps, le gouvernement ukrainien s'efforce de satisfaire aux critères requis pour la signature de l'Accord d'association et de l'accord de zone de libre échange avec l'Union européenne en novembre 2013 en Lituanie. Le dirigeant ukrainien a fait remarquer que toutes les branches du gouvernement, ainsi que l'opposition et la société civile, devront coordonner leurs efforts pour que le processus soit couronné de succès. Le futur développement économique et social de l'Ukraine est étroitement lié à la question de l'intégration européenne, a conclu le Président Yanukovych durant sa rencontre avec le Vice-président du Parlement européen, Jacek Protasiewicz.

LA

SOURCE Worldwide News Ukraine