Le Prix de la Recherche CHANEL-CE.R.I.E.S. récompense deux éminents scientifiques et soutient des travaux précurseurs dans le domaine de la peau saine

03 Septembre, 2015, 13:00 BST de CHANEL

PARIS, September 3, 2015 /PRNewswire/ --

CHANEL Recherche et Technologie annonce les deux derniers lauréats du Prix de Recherche CHANEL-CE.R.I.E.S. : Julia Segre, Ph.D. (États-Unis), a reçu le Prix 2014, tandis qu'Emi Nishimura, M.D., Ph.D. (Japon), s'est vue attribuer le Prix 2015.

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20150721/238742 )

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20150721/263306 )

Ce prix annuel récompense un chercheur reconnu pour ses travaux de recherche clinique ou fondamentale et le soutient dans leur poursuite. Les domaines visés sont plus particulièrement la physiologie et la biologie de la peau saine et/ou ses réactions aux facteurs environnementaux.

« Depuis que nous avons créé le Prix de Recherche CHANEL-CE.R.I.E.S. en 1996, notre objectif a été de soutenir des projets de recherche avant-gardistes sur la peau afin d'enrichir notre connaissance en la matière grâce à des découvertes mises à disposition de tous, explique Christian Mahé, directeur général de CHANEL Recherche et Technologie. Nos derniers lauréats en sont de parfaits exemples et nous sommes fiers de soutenir ainsi des travaux pionniers dans leurs domaines. »

Des recherches sur les colonies microbiennes d'une peau saine pour mieux comprendre les caractéristiques individuelles de la peau 

Julia Segre, Ph.D., occupe le poste de chercheur principal au National Human Genome Research Institute à Bethesda (Maryland), aux États-Unis. Ses travaux visent à comprendre le microbiome cutané et le rôle que jouent les bactéries de surface, les champignons et les virus, dans le maintien d'une peau saine.

« Le projet du professeur Segre consistera à appliquer de puissantes techniques de séquençage de l'ADN à l'analyse de prélèvements cutanés effectués sur des volontaires en bonne santé, afin de caractériser la flore cutanée, tant les bactéries que les autres microbes, de différentes zones corporelles sèches, humides et riches en sébum, détaille le professeur Barbara Gilchrest, présidente du conseil scientifique du CE.R.I.E.S. chargé de sélectionner les lauréats. En prélevant régulièrement des échantillons sur ces volontaires pendant une période de deux ans, elle sera en mesure de déterminer si cette flore varie au fil du temps. Son travail s'inscrit dans la théorie très récente selon laquelle les êtres humains vivent en osmose avec des milliers de milliards de microbes qui se trouvent sur leur peau et dans leur intestin, et qui influencent fortement l'organisme. »

« En effet, mon travail a démontré que les souches de bactéries qui vivent sur notre corps sont spécifiques à chaque individu, explique le professeur Segre. Cette bourse allouée via le Prix de Recherche CHANEL-CE.R.I.E.S. nous permettra d'explorer plus en profondeur et sur la durée ces "empreintes" microbiennes. Je suis honorée de recevoir ce prix qui récompense l'excellence en matière de recherches cutanées. »

Le projet du professeur Segre ouvrira la voie à des recherches cosmétiques innovantes ciblant la beauté et les besoins cosmétiques de chaque femme.

Des recherches innovantes sur les cellules souches pourraient permettre d'identifier des moyens de retarder les signes de vieillissement cutané 

Emi Nishimura, M.D., Ph.D., est professeur et présidente du département de biologie des cellules souches, à l'Institut de recherches médicales de l'Université médicale et dentaire de Tokyo, au Japon. Son travail vise à mieux comprendre les mécanismes de vieillissement cutané et leur implication dans la régénération et le rajeunissement de la peau.

« Le projet du professeur Nishimura s'appuiera sur des techniques sophistiquées d'imagerie et de génétique, afin de suivre le développement des cellules souches de la peau et des follicules pileux, et de déterminer leur réponse au stress environnemental et au vieillissement », explique le professeur Gilchrest.

« Ce prix n'est pas juste un grand honneur pour moi, c'est aussi un remarquable encouragement, confie le professeur Nishimura. Le chemin menant vers des découvertes scientifiques est souvent semé d'embûches. Ce prix m'encourage à continuer et à découvrir de nouvelles façons d'approfondir notre compréhension universelle de la peau. »

Appliqué au domaine de la science cosmétique, le projet du professeur Nishimura pourra mener à des nouvelles mesures préventives pour retarder l'apparition des signes classiques de vieillissement.

Le Prix de Recherche CHANEL-CE.R.I.E.S. 

Le Prix de Recherche CHANEL-CE.R.I.E.S., d'une valeur de 40 000 €, est soutenu par CHANEL Recherche et Technologie. Les candidatures sont ouvertes chaque année au mois de février : http://research-technology.chanel.com/research-awards

Anciens lauréats du Prix CHANEL-CE.R.I.E.S. 


2013 : Robert L. Modlin, M.D., Los Angeles, États-Unis    
2012 : Martin Röcken, M.D., Ph.D., Tübingen, Allemagne    
2011 : Joke A. Bouwstra, Ph.D., Leiden, Pays-Bas    
2010 : Howard Y. Chang, M.D., Ph.D., Stanford, États-Unis    
2009 : Sabine Werner, Ph.D., Zurich, Suisse    
2008 : Paul A. Khavari, M.D., Ph.D., Stanford, États-Unis    
2007 : Richard L. Gallo, M.D., Ph.D., San Diego, États-Unis    
2006 : Irwin McLean, Ph.D., DSc, FRSE, Écosse, Royaume-Uni   
2005 : Masayuki Amagai, M.D., Tokyo, Japon    
2004 : Thomas Schwarz, M.D., Kiel, Allemagne
2003 : Angela M. Christiano, Ph.D., New York, États-Unis
2002 : Dennis R. Roop, Ph.D., Houston, États-Unis
2001 : Fiona M. Watt, D.Phil., Londres, Royaume-Uni
2000 : Michael Karin, Ph.D., San Diego, États-Unis
1999 : Jonathan Rees, M.D., Édimbourg, Royaume-Uni
1998 : Jean Krutmann, M.D., Düsseldorf, Allemagne
1997 : Jens-Michael Schröder, Ph.D., Kiel, Allemagne
1996 : Akira Takashima, M.D., Ph.D., Dallas, États-Unis

LA

SOURCE CHANEL