Le Prix de l'eau de Stockholm 2016 décerné à Joan Rose, défenseure de la qualité de l'eau

22 Mars, 2016, 10:00 GMT de Stockholm International Water Institute

$codeDebug.log("output array of get country targets countryT

STOCKHOLM, March 22, 2016 /PRNewswire/ --

Le professeur Joan Rose, originaire des États-Unis, remporte le Prix de l'eau de Stockholm 2016 (Stockholm Water Prize 2016) pour sa contribution inlassable en faveur de la santé publique à l'échelle mondiale. Son travail consiste à évaluer les dangers microbiologiques pour la santé humaine, établir des lignes directrices et identifier des outils destinés aux décideurs et aux collectivités dans le but d'améliorer le bien-être humain et environnemental dans le monde entier.   

Le professeur Joan Rose, titulaire de la chaire de Recherches sur l'eau Homer Nowlin de l'Université de Michigan, a consacré sa vie professionnelle à la santé publique et à la qualité de l'eau. Elle s'est distinguée comme autorité mondiale incontestée en matière de microbiologie de l'eau.

En apprenant la nouvelle, elle a déclaré : « C'est un grand honneur de figurer parmi des lauréats si éminents. Ce prix attire l'attention sur les enjeux majeurs relatifs à l'eau au 21[e] siècle parmi lesquels la qualité de l'eau est, à mon sens, la préoccupation numéro un ».

Dans sa déclaration, le Comité du Prix de l'eau de Stockholm a précisé : « De nombreuses incertitudes théoriques et pratiques entourent le lien entre la microbiologie de l'eau, la qualité de l'eau et la santé publique. Rares sont ceux qui peuvent relever les défis croissants et en constante évolution relatifs à la santé et à l'eau potable. Des méthodes scientifiques avant-gardistes à des recherches originales, de la diffusion professionnelle et le lobbying législatif efficace en passant par l'accompagnement des intervenants et la sensibilisation de l'opinion publique, Joan Rose incarne à la merveille cet extraordinaire mélange de talents ».

« Je me suis toujours passionnée pour les principes de santé publique et les mesures de prévention des maladies. Dans de nombreuses régions du monde, l'infrastructure délabrée ou inexistante liée à l'eau constitue un obstacle majeur à cet égard. Des milliards de personnes du monde entier ne bénéficient point de services d'épuration des eaux usées », souligne le professeur Rose.

« En aspirant à assurer la santé des humains comme des écosystèmes aquatiques, la professeur Rose apporte une contribution majeure à l'édification d'un monde meilleur », explique le directeur exécutif du SIWI, Torgny Holmgren.

Joan Rose est l'autorité mondiale principale en matière de cryptosporidium, un parasite très répandu dans les réserves d'eau en 1988. À Milwaukee (États-Unis), plus de 400 000 personnes ont été touchées par ce microorganisme en 1993, dont 69 sont mortes.

Sa Majesté le Roi Carl XVI Gustaf de Suède, parrain du Prix de l'eau de Stockholm, remettra le Prix à professeur Joan Rose lors d'une cérémonie royale  le 31 août prochain durant la Semaine mondiale de l'eau 2016 à Stockholm.

Remarques à l'intention des rédacteurs :   

  • Pour en savoir plus sur la lauréate : http://www.siwi.org/swp2016
  • Facebook : https://www.facebook.com/SIWImedia
  • Twitter : https://twitter.com/siwi_water  Hashtag : #stockholmwaterprize

SIWI - Stockholm International Water Institute (Institut international de l'eau de Stockholm)
BP 101 87, SE-100 55, Stockholm, Suède
TÉLÉPHONE +46-8-121-360-00
FAX +46-8-121-360-01
COURRIER ÉLECTRONIQUE siwi@siwi.org
http://www.siwi.org  

LA

SOURCE Stockholm International Water Institute