Le professeur Zvi Ram présente les données concernant le taux de survie et la qualité de vie des patients atteints d'un glioblastome récurrent selon les résultats de la première étude pivot de phase III sur le NovoTTF-100A lors de la 15e édition de la réunion scientifique annuelle de la Society for Neuro-Oncology (SNO)

20 Novembre, 2010, 01:20 GMT de Novocure

MONTRÉAL, November 20, 2010 /PRNewswire/ --

Les données présentées aujourd'hui concernant l'étude clinique pivot randomisée de phase III sur les patients atteints de glioblastome récurrent indiquent que la thérapie TTF (Tumor Treating Field) peut accroître la durée de survie moyenne et améliorer la cote de qualité de vie par rapport aux meilleurs soins de chimiothérapie traditionnelle. Le professeur Zvi Ram, le président du département de neurochirurgie du Centre médical Sourasky de Tel-Aviv, a présenté les résultats lors de la réunion scientifique annuelle de la Society for Neuro-Oncology (SNO).

Les médecins ont soumis les patients de l'étude à la thérapie TTF expérimentale au moyen du NovoTTF-100A - un appareil médical portable non invasif. Les chercheurs ont effectué cette étude de phase III dans un environnement de développement intégré approuvé dans 28 centres aux États-Unis, en Europe et en Israël, 237 patients atteints de glioblastome récurrent qui ont subi une régression ou une progression après le traitement initial ont été recrutés. Les patients ont reçu de façon aléatoire la thérapie TTF seule ou un type de chimiothérapie efficace choisi par les médecins. Les résultats rapportés aujourd'hui développent les données sommaires de l'étude présentée lors de la réunion annuelle de l'American Society for Clinical Oncology (ASCO) en juin 2010, laquelle suggérait que la thérapie TTF pourrait être aussi efficace que le meilleur type de chimiothérapie en prolongeant la durée de survie de l'ensemble des patients atteints de glioblastome récurrent.

<< L'étude suggère que les patients traités avec la thérapie TTF, telle que définie dans le protocole, ont vécu considérablement plus longtemps que ceux traités avec la meilleure méthode de chimiothérapie accessible actuellement >>, a déclaré le professeur Ram. Ce à quoi il a ajouté : << Il est intéressant de constater que les patients les plus jeunes et dont l'état fonctionnel est meilleur semblent disposer d'un avantage impressionnant quant à leur taux survie. Chez ces patients, la fréquence de réponse radiologique de la tumeur à la thérapie TTF était deux fois plus élevée que celle observée chez les patients traités au moyen de la chimiothérapie. Mais avant tout, en plus des bienfaits pour la survie, les traitements par thérapie TTF étaient associés à une qualité de vie supérieure par rapport aux patients ayant été exposés à la chimiothérapie. >>

Les patients âgés de moins de 60 ans qui étaient en mesure de maintenir une vie active quotidienne normale (KPS supérieur ou égal à 80 pour cent) au moment du recrutement ont vu leur durée moyenne générale de survie augmenter considérablement (8,8 mois contre 6,6 mois, n=110, p<0,01) et dans le taux de survie sur un an (35 pour cent contre 20 pour cent, n=110, p<0,01) lorsqu'ils étaient traités avec la thérapie TTF par opposition aux méthodes de chimiothérapie efficaces. La thérapie TTF produit également une augmentation considérable de la durée de survie des patients pour qui le traitement au bevacizumab (Avastin; Roche) a échoué avant le recrutement (4,4 mois contre 3,1 mois, n=44, p<0,02). Les patients recrutés pour l'étude ont également rapporté un meilleur taux de qualité de vie (EORTC QLQ-C30) dans une foule de catégories de style de vie et de symptômes en ce qui concerne la thérapie TTF par rapport au groupe témoin ayant été soumis à la chimiothérapie.

<< Les résultats présentés à la SNO valident davantage la thérapie TTF en tant que traitement potentiel pour les patients atteints de glioblastome >>, à affirmé Asaf Danziger, le PDG de Novocure, le commanditaire de l'étude. Après quoi, il a ajouté : << L'amélioration suggérée de la qualité de vie rapportée par les patients qui ont reçu la thérapie TTF est particulièrement importante étant donné la nature de cette maladie et le puissant désir exprimé par les patients et par leurs aidants d'éviter les effets secondaires de la chimiothérapie et de la radiation. >>

Il a été démontré in vitro que la thérapie TTF ralentit et fait régresser la prolifération des cellules cancéreuse en empêchant la mitose, le processus selon lequel les cellules se divisent et de dupliquent. L'appareil NovoTTF-100A, qui pèse environ six livres (trois kilogrammes), crée un champ électrique alternatif de faible intensité à l'intérieur de la tumeur qui exerce une force physique sur les composantes cellulaires chargées électriquement, prévenant ainsi le processus normal de mitose et causant la morte des cellules cancéreuse avant leur division.

Novocure commandite actuellement une seconde étude de phase III sur la thérapie TTF dans 26 centres aux États-Unis, en Europe et en Israël. Pour cette étude, on recrutera 283 patients récemment diagnostiqués comme étant atteints d'un glioblastome. Les patients seront sélectionnés au hasard (2 pour 1) afin de recevoir un traitement par thérapie TTF et témozolomide (Temodar; Merck & Co.) ou par témozolomide seul (la meilleure norme de soin actuellement).

Novocure a aussi présenté récemment les résultats d'une étude de phase II sur la thérapie TTF utilisée de concert avec la chimiothérapie pour traiter le cancer avancé du poumon non à petites cellules TTF au congrès de l'European Society of Medical Oncology.

Le NovoTTF-100A est considéré comme un appareil expérimental aux États-Unis et n'a pas été approuvé par la U.S. Food and Drug Administration (FDA) pour la vente aux États-Unis pour toute utilisation. Les résultats de cette étude de phase III sur le glioblastome récurrent ont été soumis au moyen d'une application préalable à la mise en marché, qui est en instance d'évaluation par la FDA. Novocure détient actuellement la marque CE pour le NovoTTF-100A et le traitement est accessible en Europe.

À PROPOS DE NOVOCURE

Novocure est une filiale de Standen Ltd., établie à Jersey Isle, une entreprise spécialisée en oncologie et pionnière de la thérapie TTF (Tumor Treating Fields), une nouvelle méthode de traitement des tumeurs solides. Les activités de Novocure aux États-Unis sont établies à Portsmouth dans l'État du New Hampshire et le centre de recherche de la société est situé à Haifa en Israël. Pour de plus amples renseignements au sujet de l'étude de phase III en cours sur les patients récemment diagnostiqués comme étant atteints d'un glioblastome, veuillez consulter le http://www.novocuretrial.com.

Pour de plus amples renseignements à propos de la société, veuillez consulter le http://www.novocure.com.

    
    Contact :
    Frank Leonard, Novocure
    frank@novo-cure.com
    Téléphone : +1-917-656-3518

LA

SOURCE Novocure