Le responsable de la Défense du Libéria expose les grandes lignes du transfert des responsabilités en matière de sécurité

19 Décembre , 2013, 19:06 GMT de Defense IQ

$codeDebug.log("output array of get country targets countryT

LONDRES, December 19, 2013 /PRNewswire/ --

Les Forces armées libériennes (AFL) sont prêtes à assumer pleinement leurs responsabilités pour la sécurité du pays, selon l'officier de l'armée nigériane qui supervise le transfert du pouvoir militaire.

Le major général Suraj Alao Abdurrahman agit à titre de commandant en chef du pays depuis 2007, alors que des recrues bénéficient d'entraînement dispensé par des contractuels américains dans le cadre des efforts visant la reconstruction du Libéria après deux décennies de guerre civile.

« Il existe une feuille de route prévoyant l'autonomie d'AFL dans le but de protéger l'intégrité territoriale du Libéria », a déclaré Abdurrahman dans une interview accordée à Defence IQ. « Cette feuille de route a été dressée il y a deux ans et respectée de façon stricte. Elle aboutira le 11 février 2014, date à laquelle je procéderai au transfert du commandement d'AFL à un officier libérien. » (L'interview intégrale est disponible sur : http://bit.ly/J9oN03)

Abdurrahman a fait ces déclarations à la veille de son intervention, en février prochain, au West African Coastal Surveillance and Maritime Security Summit (AFSEC) 2014 qui se tiendra au Maroc. Ce sommet donnera aux participants l'occasion de s'engager dans des discussions à haut niveau sur les politiques régionales, la coopération multilatérale et les possibilités d'approvisionnement.

Les armées d'Afrique occidentale se tourneront vers les professionnels de l'industrie privée pour identifier des manières rentables de contrer certaines menaces émergentes à la sécurité dans la région, notamment l'intensification du trafic maritime transatlantique de stupéfiants en provenance des Amériques, qui passe régulièrement par l'Afrique avant d'arriver sur les marchés d'Europe, d'Asie et du Moyen-Orient.

Le responsable de la Défense a salué le dévouement des nouveaux soldats ainsi que l'appui dont bénéficie déjà le Libéria de la part de ses voisins. De tels partenariats devraient être reproduits et élargis dans les prochaines années et l'AFSEC posera les bases de ce dialogue.

« Je pense que cette conférence fournira la plateforme nécessaire pour analyser et améliorer la coopération existante entre nos pays dans le but de s'attaquer à cette menace pour la sécurité », a indiqué Abdurrahman, avant de rajouter, « Aucun pays ne peut faire cavalier seul. Ce n'est qu'ensemble que nous pouvons venir à bout de cette menace. »

Les chefs d'état-major de Côte d'Ivoire, de Gambie, du Ghana, de Sierra Leone et du Togo, ainsi que des chefs d'état-major de Marines, des gestionnaires de programme à grande échelle et des fournisseurs de solutions seront également présents à la conférence.

AFSEC 2014 aura lieu du 25 au 27 février 2014 à Casablanca (Maroc). Le programme intégral et les formulaires d'inscription sont disponibles à l'adresse http://www.afsecevent.com.

E-mail : enquire@defenceiq.com
Tél. : +44(0)20-7368-9737

 

LA

SOURCE Defense IQ