Le secteur mondial du cacao entreprend des efforts pour soutenir l'industrie et améliorer la qualité de vie des agriculteurs et des communautés au Ghana et en Côte d'Ivoire

17 Octobre, 2014, 12:34 BST de World Cocoa Foundation

- L'industrie a également récolté plus de 700 000 USD pour la lutte contre le virus Ebola en Afrique de l'Ouest

COPENHAGUE, Danemark, 17 octobre 2014 /PRNewswire/ -- Des centaines de membres de la Fondation mondiale du cacao World Cocoa Foundation, (WCF) et des dirigeants du secteur mondial du cacao se sont réunis à Copenhague, au Danemark pour prendre de nouvelles mesures cruciales pour la mise en œuvre d'une stratégie globale, appelée CocoaAction, destinée à soutenir l'industrie du cacao et améliorer les moyens de subsistance des producteurs de cacao au Ghana et en Côte d'Ivoire. La direction de la WCF a également annoncé que l'effort collectif pour soutenir la lutte contre le virus Ebola en Afrique de l'Ouest a permis de récolter à ce jour plus de 700 000 USD qui seront reversés à deux organisations non gouvernementales, la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et Caritas.

Annoncée en mai, la CocoaAction a pour objectif d'aider les producteurs de cacao à améliorer leur productivité et à soutenir les initiatives de développement communautaire au Ghana et en Côte d'Ivoire - les plus grands pays producteurs de cacao dans le monde.

L'objectif de CocoaAction est de travailler avec non moins de 300 000 producteurs de cacao et leurs communautés d'ici à 2020. Actuellement, 11 entreprises se sont engagées dans la CocoaAction, y compris ADM ; Barry Callebaut ; Blommer Chocolate Company ; Cargill ; ECOM Agrotrade Limited ; Ferrero ; The Hershey Company ; Mars, Incorporated ; Mondelēz international ; Nestlé ; et Olam.

Aujourd'hui, l'industrie a annoncé qu'elle s'est alignée sur une série normalisée d'indicateurs clés de performance que chaque entreprise utilisera pour mesurer ses progrès et en rendre compte. Les données seront ensuite consolidées par la WCF dans un rapport externe.

« Notre industrie se trouve à un point critique. CocoaAction constitue la stratégie par laquelle nous faisons en sorte que les efforts collectifs pour la durabilité du cacao aient une portée toujours plus large. », a déclaré Bill Guyton, président de la Fondation mondiale du cacao. « Avec CocoaAction, les leaders de l'industrie s'engagent dans un effort sans précédent pour améliorer la vie des agriculteurs et s'assurer qu'ils tirent davantage de bénéfices du cacao qu'ils cultivent. Cette rencontre a été cruciale dans l'engagement de toutes les parties prenantes pour contribuer à l'élaboration des futures normes, mesure et certifications. Je suis convaincu que ces discussions productives se poursuivront longtemps après notre départ de Copenhague, et que notre secteur identifiera les outils et l'aide nécessaires pour tendre vers une véritable durabilité. »

« Je suis satisfait par le niveau d'alignement, la collaboration et l'engagement que nous avons pu constater jusqu'à présent au sein de l'industrie du cacao et de la part de toutes les parties prenantes principales. Nous disposons d'une réelle occasion de transformer cette industrie pour le bien de millions d'agriculteurs et de leurs familles », a déclaré Barry Parkin, président du conseil d'administration de la Fondation mondiale du cacao et directeur en charge du développement durable chez Mars, Incorporated. « Notre stratégie est baptisée CocoaAction. Nous avons désormais besoin de nous mettre rapidement au travail et de mettre en œuvre notre plan d'action au sein des communautés productrices de cacao. Nous avons annoncé aujourd'hui une étape essentielle dans l'accord relatif à un cadre de résultats complet qui permettra de s'assurer que nous et nos partenaires rendons tous compte de nos progrès en fonction de nos engagements. »

Les résultats de CocoaAction sont centrés sur la productivité et le développement communautaire. À Copenhague, l'industrie a accepté les indicateurs de résultats suivants :

Pour la productivité

  • Nombre d'agriculteurs, ventilé par sexe, qui demandent un minimum de bonnes pratiques agricoles.
  • Nombre d'agriculteurs, ventilé par sexe, qui utilisent du matériel de planification recommandé pour réhabiliter un pourcentage minimum de leurs cacaoyers, vieux ou non-productifs.
  • Nombre d'agriculteurs, ventilé par sexe, qui adoptent des pratiques de fertilisation des sols et utilisent des fertilisants recommandés sur leurs fermes.

Pour la communauté

  • Nombre d'enfants dont les tâches sont considérées comme travail des enfants au titre de la Convention 182 de l'Organisation internationale du Travail.
  • Nombre de femmes occupant des postes de direction (par exemple, les formateurs, les principaux agriculteurs, les vulgarisateurs) dans les organisations paysannes.
  • Pourcentage d'enfants d'âge scolaire qui fréquentent régulièrement l'école.

Plus de 200 participants représentant l'industrie du cacao et du chocolat, les détaillants mondiaux, les gouvernements de pays producteurs de cacao, les organisations à but non lucratif, les universités et les instituts de recherche, provenant de 23 pays, ont participé à plus d'une douzaine de séances plénières et de discussions en petits groupes au cours de la session qui a duré deux jours. La réunion de partenaires comprenait également un salon dédié à la durabilité du cacao, lequel mettait à disposition des informations, notamment par le biais d'expositions sur les efforts de durabilité fournis dans le secteur du cacao dans le monde. Le commerce équitable est une partie intégrante des efforts déployés par le secteur pour partager les informations et les pratiques nécessaires pour aider à approfondir les connaissances et mettre en évidence les approches réussies.

Pour en savoir plus sur CocoaAction, consultez le site www.worldcocoafoundation.org/cocoaaction.

À propos de la Fondation mondiale du cacao

La Fondation mondiale du cacao (World Cocoa Foundation, WCF) est une fondation mutuelle internationale composée de plus de 115 sociétés, qui promeut une économie du cacao durable en fournissant aux cultivateurs de cacao les outils nécessaires pour produire davantage de cacao de meilleure qualité, le commercialiser avec succès et tirer davantage de profits. Parmi les membres de la WCF, on compte des producteurs et des préparateurs de cacao et de chocolat, des gestionnaires de la chaîne logistique ainsi que d'autres sociétés dans le monde entier, représentant plus de 80 % du marché mondial du cacao. Pour de plus amples informations, visitez www.worldcocoa.org et suivez-nous sur Twitter.com/WorldCocoa.

LA

SOURCE World Cocoa Foundation



Liens connexes

http://worldcocoafoundation.org/cocoaaction/