Le shopping via téléphone portable favorise les achats impulsifs

29 Mai, 2014, 00:01 BST de ING

LONDRES, May 29, 2014 /PRNewswire/ --

  • L'utilisation des smartphones favorise les « achats impulsifs », selon les résultats d'une étude européenne relative aux habitudes en matière de paiement mobile. 
  • Un quart (soit 25 %) de la population européenne utilise désormais des services bancaires mobiles et 42 % effectuent désormais des achats via leur téléphone portable. 
  • Les Européens abandonnent de plus en plus les espèces. 

La hausse de l'utilisation des smartphones favorise les « achats impulsifs », selon une nouvelle étude européenne relative à l'utilisation des téléphones portables.

Désormais, plus de 139,5 millions d'Européens effectuent régulièrement des achats via leur téléphone portable. Parmi eux, 42 % déclarent effectuer régulièrement des achats de façon impulsive, un chiffre qui s'élève à 25 % seulement chez les personnes qui n'utilisent pas cette technologie mobile.

Les vêtements se hissent en tête de la liste d'achats via téléphone portable des clients (23 %), suivis de près par l'électronique (21 %), les jeux vidéo (12 %), les voyages (11 %), la musique (11 %) et l'alimentation (11 %).

Les Britanniques sont les plus enclins aux achats impulsifs. Néanmoins, d'autres pays ont adopté plus rapidement les technologies mobiles, d'après les résultats d'une étude menée par ING, groupe financier international.

En Europe, ce sont les Pays-Bas qui sont le plus en avance dans le domaine des services bancaires mobiles. Près de la moitié de la population néerlandaise (47 %) effectue des opérations bancaires depuis un smartphone. En revanche, cela concerne près d'un tiers (31 %) des utilisateurs au Royaume-Uni, et moins d'une personne sur cinq (17 %) en France.

Cet enthousiasme croissant en faveur d'une gestion mobile de l'argent participe également à l'abandon progressif des espèces dans toute l'Europe, d'après les résultats de l'étude[1].

De plus en plus de personnes règlent leurs achats grâce à des moyens de paiement autres que les espèces. Près de la moitié (49 %) de la population européenne déclare utiliser des espèces moins souvent que l'année passée. Enfin, 40 % déclarent utiliser des espèces que très rarement. Cette tendance devrait se poursuivre dans la mesure où près de la moitié (45 %) des clients prévoient d'utiliser de moins en moins d'argent liquide au cours des 12 prochains mois. Les Européens se dirigent de plus en plus vers une société où l'argent est immatériel.

Ian Bright, économiste senior chez ING, a déclaré : « Les opérations bancaires mobiles sont de plus en plus répandues dans toute l'Europe. De plus en plus de personnes sont prêtes à régler leurs achats grâce à des moyens de paiement sans espèces. »

« En ce qui concerne les tendances économiques à long terme, la hausse de l'utilisation des smartphones et l'adoption des technologies devraient très probablement favoriser l'augmentation des paiements sans espèces. » 

Remarques à l'attention des rédacteurs  

Pour en savoir plus, rendez-vous sur http://www.ezonomics.com.

[1]Financial Empowerment in the Digital Age : cette étude d'Ipsos portant sur 12 403 personnes a été menée au moyen d'un sondage sur Internet dans les pays suivants : Autriche, Belgique, République tchèque, France, Allemagne, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Espagne, Turquie et Royaume-Uni.

Pour tout complément d'information :
Nicola Forsyth
Tél. : +44(0)20-3657-9773
E-mail : ingteam@thirdcity.co.uk

LA

SOURCE ING