Le soutien public pour l'énergie nucléaire recueille une nette majorité

19 Décembre , 2014, 13:55 GMT de New Nuclear Watch Europe

LONDRES, December 19, 2014 /PRNewswire/ --

Au moment où Hinkley Point se prépare à accueillir le nouveau projet de construction d'une centrale nucléaire, le premier depuis une génération, un nouveau sondage d'opinion mené par ComRes a révélé que la majorité des adultes britanniques (58 %) soutiennent désormais l'utilisation de l'énergie nucléaire au Royaume-Uni, parmi lesquels 21 % la soutiennent fortement. Le sondage d'opinion a montré que seuls 22 % y sont opposés.

     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20141218/721396 )

Le sondage, commandité par New Nuclear Watch Europe (NNWE), un nouvel organisme de surveillance nucléaire de l'industrie lancé ce jour par Tim Yeo, député de South Suffolk, a également mis en évidence l'intérêt du public pour la sécurité de l'exploitation de la nouvelle technologie. Parmi les personnes interrogées, 82 % ont déclaré qu'il s'agit d'un facteur pris en compte pour décider de soutenir ou de s'opposer à la construction d'une nouvelle centrale nucléaire près de chez eux, et 68 % pensent qu'il devrait être obligatoire pour les sociétés établies hors de l'UE de présenter des antécédents d'utilisation commerciale sûre dans leur pays d'origine, avant d'être autorisées à construire une installation en Europe. Par ailleurs, 76 % des personnes interrogées affirment qu'il est important que ces projets créent des emplois, en deuxième position seulement après les critères de sécurité.

Autre signe notable de sa popularité grandissante, le sondage a également montré que l'énergie nucléaire (23 %) a dépassé les ressources renouvelables telles que l'énergie solaire (18 %) et éolienne (15 %), ainsi que la fracturation hydraulique (7 %) et le charbon (3 %) en tant que source d'énergie unique dans laquelle les adultes britanniques aimeraient que le Royaume-Uni et l'Europe investissent. Il y a trois ans, un sondage comparable réalisé à l'occasion du British Science Festival (Festival britannique de la science) avait révélé que 19 % soutenaient l'énergie nucléaire contre 25 % pour l'énergie solaire et 20 % pour l'énergie éolienne. L'étude de NNWE montre également que l'énergie nucléaire est considérée comme une solution potentielle pour résoudre les problèmes liés au changement climatique, avec 62 % des personnes interrogées qui sont prêtes à accepter l'énergie nucléaire si elle aide à lutter contre le changement climatique.

Tim Yeo, président de NNWE, a déclaré : « L'énergie nucléaire est l'une des solutions pour relever les défis auxquels la Grande-Bretagne est confrontée aujourd'hui pour fournir une énergie plus respectueuse de l'environnement, sûre, abordable et fiable et, comme le montre le nouveau sondage de NNWE, nous avons la chance que la population de Grande-Bretagne soit plus favorable à l'énergie nucléaire, en fait, plus que dans d'autres pays ».  

« Dans ce contexte toutefois, il convient de noter que le public a exprimé une préférence claire pour le premier principe de NNWE selon lequel lorsqu'une technologie a été développée en dehors du Royaume-Uni, elle doit présenter des antécédents d'utilisation commerciale sûre, soit dans son pays d'origine, soit ailleurs en dehors du Royaume-Uni, avant son déploiement ici ».

« Le sondage a également indiqué une solide adhésion au principe de soutien de NNWE, c'est-à-dire que les sociétés ou consortia réalisant des projets nucléaires en Europe doivent être de bons voisins et bénéficier aux communautés locales, principalement par le biais de la chaîne d'approvisionnement ».

Notes à l'intention des rédacteurs 

New Nuclear Watch Europe (NNWE) est un groupe d'intérêt récemment formé qui a été établi pour contribuer à garantir que l'énergie nucléaire soit reconnue comme un moyen important et souhaitable pour les gouvernements européens de fournir de l'énergie abordable, sûre et à faibles émissions de carbone, ainsi que de contribuer à répondre aux besoins en énergie à long terme de leurs citoyens.

NNWE veut s'assurer que les marchés pour de nouvelles centrales nucléaires sont attribués équitablement et de façon à apporter le plus grand bénéfice aux communautés locales, mais aussi aux consommateurs et aux gouvernements nationaux.

NNWE est convaincu que les nouvelles centrales nucléaires d'Europe doivent éviter de trop compter sur les technologies non éprouvées. Il pense également que la plus grande partie possible du travail de fabrication et de la chaîne d'approvisionnement impliqués dans la construction des nouvelles centrales nucléaires doit être réalisé au sein de l'UE, afin de maximiser les opportunités de développement de l'emploi, de la formation et des compétences des citoyens européens.

NNWE est conscient que l'industrie nucléaire opère au sein d'un marché mondial de plus en plus concurrentiel et qu'il n'est pas toujours possible de compter uniquement sur les talents nationaux pour réaliser les grands projets d'infrastructure. En revanche, NNWE est convaincu que le maximum doit être fait pour s'assurer que les partenaires de l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement proviennent de l'EU et, lorsque cela est possible, du pays où la centrale nucléaire est située.

NNWE promeut donc deux principes de base en Europe pour assurer que les nouvelles centrales nucléaires :

1. soient sûres. La technologie et la fabrication nucléaires doivent, chaque fois que cela est possible, être testées pour une utilisation commerciale. Toutes les nouvelles centrales nucléaires doivent également être conçues pour résister aux phénomènes naturels, accidents ou attaques terroristes extrêmes. Elles doivent prévoir l'élimination sans danger et adéquate des combustibles usagés dans les lieux appropriés. Lorsqu'une technologie développée en dehors de l'UE est utilisée, elle doit pouvoir présenter des antécédents d'utilisation commerciale sûre et la distribution publique ne doit pas être attribuée à un seul fournisseur de combustible nucléaire.

2. coopèrent. Nous pensons que les sociétés ou consortia qui réalisent les projets nucléaires en Europe doivent être de bons voisins et profiter aux communautés locales au sein desquelles ils opèrent. Cela implique de soutenir le marché de l'emploi et l'investissement dans la population locale, mais aussi de travailler avec les partenaires locaux à travers l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement, pas seulement la fabrication de premier niveau, mais particulièrement la R&D, l'ingénierie, la technologie et la fabrication de dernier niveau pour profiter à l'économie nationale.

L'adhésion est ouverte à toutes les sociétés et organisations actives dans le secteur nucléaire, notamment celles impliquées dans la chaîne d'approvisionnement. Pour tout complément d'information, rendez-vous à l'adresse http://www.newnuclearwatch.eu

  • Un rapport plus détaillé des résultats du sondage, comprenant des graphiques, accompagne ce communiqué de presse à l'adresse http://www.newnuclearwatch.eu
  • ComRes a interrogé en ligne 2 047 adultes britanniques en Grande-Bretagne, entre le 7 et le 9  novembre 2014. Les données ont été pondérées pour représenter l'ensemble de la population britannique âgée de plus de 18 ans.
  • Sondage British Science Festival - août 2011 - http://www.populus.co.uk/uploads/download_pdf-290811-British-Science-Association-Attitudes-on-nuclear-power.pdf

LA

SOURCE New Nuclear Watch Europe