Le Vice-Premier Ministre néerlandais reconnaît le rôle incontestable du gaz en tant que combustible pour l'avenir

15 Février , 2011, 09:00 GMT de Gastech 2011

LONDRES, February 15, 2011 /PRNewswire/ -- Maxime Verhagen, Vice-Premier Ministre des Pays-Bas, annonce que le gaz constitue un élément crucial dans la gamme des combustibles dans un contexte d'évolution complexe vers une baisse d'émissions de carbone tout en assurant la croissance économique.

"Pour les décennies à venir, le gaz restera essential au bilan energétique mondial. Dans nos efforts destinés à une économie efficace et à faible émission de carbone , le gaz naturel en tant qu'énergie fossile, dont la combustion a l'impact le plus faible sur l'environnement, est incontestablement indispensable. Les Pays-Bas s'engagent à contribuer à cette transition et servir de plaque-tournante gazifère, <<hub>>, au nord-ouest de l'Europe."

En mars, M. Verhagen s'exprimera lors de l'événement international majeur << Gastech Conference & Exhibition >> (http://www.gastech.co.uk/), du 21 au 24 mars au centre des congrès d'Amsterdam - RAI où, en compagnie de ses membres homologues du panel international, il examinera le rôle du gaz dans le bilan énergétique de l'avenir.

Le gaz jouera un rôle clé dans un mix énergétique faible en carbone

Dans des études récentes sur notre consommation énergétique d'ici à 2030, deux des producteurs d'hydrocarbures les plus importants au monde, ExxonMobil (http://www.gastech.co.uk/exhibition/exhibitors/exxonmobil-corporation/) et BP (http://www.gastech.co.uk/exhibition/exhibitors/bp-oil-international-limited/) , ont dépeint la dernière vision de notre avenir énergétique mondial.

D'après les rapports, une croissance économique solide, un basculement vers une meilleure efficacité énergétique et des mesures gouvernementales en faveur de combustibles à faible teneur en carbone ne suffiront pas à éviter une hausse continue des émissions de gaz à effet de serre.

Nous continuerons à dépendre des combustibles fossiles de façon accablante. Ces derniers, selon les prévisions, fourniront environ les quatre cinquièmes de nos besoins énergétiques, avec une attention notamment portée sur les moyens de générer de l'électricité pour un usage à la fois domestique et commercial.

ExxonMobil indique que la production d'énergie électrique représentera environ 55% de la croissance de la demande énergétique totale jusque 2030, et comptera pour autant que 40% de l'énergie brute totale consommée.

La croissance du gaz naturel dans la production d'énergie électrique

Avec une demande en gaz naturel croissante dans de nombreux secteurs, c'est son rôle en tant que combustible générateur d'électricité qui exige le plus d'attention : avec une croissance prévue à en moyenne 2 % par an, soit un peu moins de 50 % d'ici à 2030.

Les prédictions des deux super-compagnies sont pour la plupart basées sur l'hypothèse que le gaz naturel possède un avenir abondant et à long terme. La révolution dans le développement de gaz non-conventionnels aux États-Unis par exemple, devrait également se propager vers d'autres régions du globe et encourager de nouvelles stratégies majeures pour un combustible que beaucoup considèrent comme le combustible fossile le plus propre et à teneur en carbone la plus faible.

Contact : John Bates, Directeur Marketing, +44(0)203-180-6579, johnbates@dmgevents.com

LA

SOURCE Gastech 2011