Leader bouddhiste fait appel à la coopération régionale en réponse aux catastrophes naturelles, un sommet jeunesse pour l'abolition des armes nucléaires

27 Janvier, 2014, 05:00 GMT de Soka Gakkai International

TOKYO, 27 janvier 2014 /PRNewswire/ -- Dans sa proposition annuelle pour la paix, « Création de valeur pour le changement mondial : construire des sociétés résilientes et durables », publiée le 26 janvier, Daisaku Ikeda, président de l'association bouddhiste la Soka Gakkai Internationale (SGI), fait appel au renforcement de la coopération régionale en réponse aux conditions climatiques extrêmes et aux catastrophes naturelles. Il propose également un programme compréhensif d'éducation à la citoyenneté mondial et de tenir un sommet jeunesse sur l'abolition nucléaire à Hiroshima et à Nagasaki en 2015.

Ikeda souligne la nécessité d'accroître la résilience de sorte que les sociétés et les individus soient mieux équipés pour résister à des catastrophes naturelles liées au changement climatique. Il propose de mettre l'accent sur la création de valeur positive et le renforcement de la solidarité humaine comme moyen d'aider les communautés à mieux résister des chocs et des bouleversements soudains.

Il propose d'examiner l'état de prévention des désastres, le secours aux sinistrés et le rétablissement après catastrophe comme processus intégrés. De plus, il souligne que le renforcement de la coopération régionale pour faire face à des catastrophes peut à la fois améliorer la compréhension mutuelle et redéfinir la sécurité régionale et nationale de l'approche actuelle à « somme nulle ». Pour commencer, il suggère d'enrichir le forum régional de l'ANASE qui existe déjà, composé des nations de l'ANASE plus le Japon, la Chine, la Corée du Sud et d'autres pays, en développant un accord de résilience pour le rétablissement de l'Asie, en prolongeant les accords de jumelage de villes et en tenant un sommet entre le Japon, la Chine et la Corée du Sud visant à une coopération sur les actions en cas de désastre et les questions environnementales.

Ikeda souligne la nécessité d'incorporer l'éducation dans le cadre international proposé des objectifs de suivre les objectifs du millénaire pour le développement au-delà de 2015. Il suggère de mettre l'accent sur l'éducation à la citoyenneté mondiale avec trois cibles générales : une compréhension plus approfondie des enjeux faisant face à l'humanité, l'exploration de leurs causes et l'incitation de confiance à leur résolution ; le suivi des signes de phénomènes planétaires au niveau local et l'habilitation des personnes à y répondre et l'encouragement d'un esprit de coexistence avec les pays voisins.

Il préconise l'action ciblée pour débarrasser le monde des armes nucléaires et il applaudit la Déclaration commune sur les conséquences humanitaires des armes nucléaires soumises au Premier comité de l'Assemblée générale de l'ONU en octobre 2013. En avertissant les conséquences humanitaires catastrophiques de toute détonation d'armes nucléaires, la Déclaration commune a été approuvée par 125 pays, y compris le Japon. Il demande un accord de non-usage parmi les états dotés d'armes nucléaires comme étape décisive vers l'abolition.

Ikeda réitère sa conviction que 2015, le 70e anniversaire du bombardement nucléaire d'Hiroshima et de Nagasaki, offre une occasion vitale de tenir un sommet pour l'abolition nucléaire. Plus précisément, il propose un sommet jeunesse pour amplifier les voix des jeunes déterminés à débarrasser le monde de ces armes périmées et déstabilisantes. Il présente les résultats d'une étude effectuée en 2013 par des jeunes adhérents de la SGI dans neuf pays qui indiquent que 90 % des jeunes considèrent les armes nucléaires inhumaines, alors que 80 % d'entre eux désirent un traité qui les déclare illégales.

« A Forum for Peace, Daisaku Ikeda's Proposals to the UN » (un forum pour la paix, des propositions par Daisaku Ikeda à l'ONU), un livre qui contient des points culminants de 30 ans de propositions pour la paix par Ikeda, a été publié par I.B. Tauris en janvier 2014, avec un avant-propos par l'Ambassadeur Anwarul K. Chowdhury, ancien sous-secrétaire-général et haut représentant de l'ONU.

Né en 1928, Daisaku Ikeda est un philosophe bouddhiste, un consolidateur de la paix et un auteur. Il est président du réseau bouddhiste laïc la Soka Gakkai Internationale (SGI) qui compte 12 millions de fidèles dans le monde. Depuis 1983, Ikeda a présenté des propositions pour la paix qui abordent les grandes questions planétaires et en soutien des Nations Unies chaque année, le 26 janvier, date anniversaire de la fondation de la SGI en 1975.

Contact :

Joan Anderson
Bureau d'information du public
Soka Gakkai Internationale
Tél : +81-80-5957-4711
Télécopie : +81-3-5360-9885
Courriel : janderson[at]sgi.gr.jp

LA

SOURCE Soka Gakkai International