L'entreprise innovante française Optimum Water Systems lève des barrières technologiques dans le traitement de l'eau

08 Décembre , 2015, 13:01 GMT de Optimum Water Systems

PARIS, December 8, 2015 /PRNewswire/ --

De nombreux succès révélés à la COP21 au Grand Palais 

L'entreprise française dispose d'une technologie de rupture issue de 10 ans de R&D. 6 brevets sont à l'origine de ses innovations sans traitement chimiques. L'entreprise intervient sur trois marchés : la dépollution, la protection des réseaux et la filtration ; et compte de nombreuses références en France et à l'international auprès de grandes entreprises françaises (énergie, eau, construction), des hôpitaux, des bailleurs sociaux et des hôtels.

Optimum Water Systems était l'un des grands témoins au Grand Palais à Paris ce vendredi 4 décembre 2015 pour la 1ère Breakthrought Night, la nuit de l'innovation au service du climat soutenue par la Fondation ACIDD, accueillie par Solutions COP 21, en partenariat avec la Fondation FACE et placée sous le haut patronage de François HOLLANDE.

200 milliards de dollars par an pendant 40 ans, c'est l'investissement estimé par les Nations Unies pour améliorer l'efficacité de l'utilisation de l'eau et permettre de garantir la production agricole et industrielle dans le futur. Or les solutions classiques fonctionnent sur des procédés chimiques et utilisent énormément de consommables. Le traitement de l'eau doit faire partie de la solution et non du problème. En effet, la chimie est aujourd'hui omniprésente dans le secteur et ne fait qu'accroître la pollution qui ne peut être retenue par les stations d'épurations. Cette pollution peut aller jusqu'à dégrader à elle seule, de façon irrémédiable la ressource en eau dans les pays à fort stress hydrique ou ceux exploitant des eaux fossiles qui ne se renouvellent plus dû aux changements climatiques. A travers le monde plus de 80 % des eaux usées ne seraient ni collectées, ni traitées (chiffre qui atteint les 90 % dans les pays en développement) (WWAP, 2012), menaçant ainsi la santé humaine et environnementale. Les écosystèmes d'eau douce auraient également perdu 76 % de leurs espèces entre 1970 et 2010 selon WWF, 2014.

Sur ce constat, il fallait une rupture technologique. Chose faite dorénavant avec OPTIMUM WATER SYSTEMS et l'émergence d'un nouveau paradigme : le traitement sans chimie, fondé sur des principes qui font tomber les barrières technologiques actuelles et ouvrent de nouvelles perspectives. Cette rupture technologique sans maintenance, sans consommable et sans impact sur l'environnement s'apparente pour l'eau à ce que la voiture électrique sera pour l'automobile : un changement d'attitude et une exploitation durable de l'eau.

"La COP21 est un moment unique et une opportunité pour révéler notre savoir-faire. Ces dernières années nous avons travaillé avec des spécialistes comme le Bureau de Recherche Géologique et Minière (BRGM), de grandes entreprises et participé à des cercles de réflexion (Cercle de l'eau du Sénat, Partenariat Français pour l'Eau...). Le moment est venu de faire connaître nos solutions au plus grand nombre en matière de dépollution, de protection des réseaux et dans la filtration " commente Grégoire PROFIT, dirigeant-co-fondateur de OPTIMUM WATER SYSTEMS.

DÉPOLLUTION 

L'entreprise française dispose d'une technologie unique au monde pour améliorer le traitement des eaux de centrales nucléaires.

Alexandre PROFIT, co-fondateur explique : " Nous travaillons avec Nuvia, un acteur du démantèlement nucléaire pour améliorer la décontamination des eaux radioactives. Cette technologie déjà testée en condition réelle est une disruption totale. Les premiers résultats d'un facteur d'amélioration de 50 justifieraient de présenter sans tarder certains résultats au Japon pour faire face à la situation encore critique de Fukushima. Nous adressons   grâce à ces innovations la gestion de situations accidentelles, l'amélioration en exploitation jusqu'au démantèlement". Par cet exemple, OPTIMUM WATER SYSTEMS montre qu'il est possible de mettre au point des techniques de traitement d'eau capables d'accompagner la transition écologique à toutes les étapes.

"Nous disposons d'un nouveau brevet dans l'oxydation avancée. Nous travaillons à ce sujet avec le Bureau de Recherche Géologique et Minière (BRGM) et nous proposerons prochainement à la commercialisation nos premiers systèmes pour traiter les pesticides, les nouveaux polluants persistants, les résidus médicamenteux, les perturbateurs endocriniens " annonce Grégoire Profit.

OPTIMUM WATER SYSTEMS s'implique dans l'assainissement des eaux de favelas à Rio dans le cadre des futurs Jeux Olympiques.

"Nous sommes fiers d'annoncer que notre projet de contribution à l'assainissement de la FAVELLA DONA MARTA à Rio de Janeiro a obtenu les lettres d'accréditation des instances de l'Etat de RIO. Ce projet s'insère dans le programme des Jeux Olympiques qui serait réalisé grâce à un consortium franco-brésilien avec des financements internationaux. BRL Ingénierie nous apporte sa contribution sur la partie études du micro-réseau enterré." 

PROTECTION DES RÉSEAUX 

Les solutions d'OPTIMUM WATER SYSTEMS sont utilisées dans les bâtiments tertiaires sur les réseaux sanitaires, de climatisation et de chauffage. L'objectif est de lutter contre la dégradation des réseaux et les surconsommations en énergie. L'entreprise compte parmi ses clients des hôpitaux (Institut Marie Curie, Hôpital Américain de Neuilly, Hôpital Foch, Hôpital des Armées, Sainte Anne, APHP,...), des bailleurs sociaux et des hôtels. Tous mettent en avant la suppression des consommables chimiques et des contraintes de maintenance. L'ordre de grandeur des réductions atteintes est de 95%. Avec ces solutions, Bouygues International a équipé l'équivalent de 1200 logements. OPTIMUM WATER SYSTEMS protège à ce jour 54 réseaux d'eau chaude et de nombreux bâtiments publics de la ville de Strasbourg. Les villes de Paris et Lille, Dalkia, Cofely, des constructeurs comme Vinci, Eiffage, Demathieu & Bard, Bouygues Construction, des promoteurs immobiliers comme Kaufman & Broad ou Bouygues Bâtiment ont déjà choisi OPTIMUM WATER SYSTEMS dans la protection des réseaux.

FILTRATION  

Les résultats sur le marché  tertiaire ne sont que la partie émergée des bénéfices que l'on peut attendre du traitement physique de l'eau. En effet, OPTIMUM WATER SYSTEMS a conçu des prototypes qui améliorent très significativement les filtrations, c'est-à-dire les rendements, la durée de vie ou la consommation d'eau des systèmes.

Parmi ses innovations majeures, OPTIMUM WATER SYSTEMS développe actuellement un prototype prometteur en partenariat avec un grand acteur français de l'énergie : le système de protection de membrane pour la déstalinisation d'eau de mer.

A propos de OPTIMUM WATER SYSTEMS : http://optimum-water.com

OPTIMUM WATER SYSTEMS s'inscrit à la pointe de la recherche internationale de la physique de l'eau. L'entreprise a développé une expertise sans précèdent permettant de substituer l'utilisation de produit chimique dans le traitement des eaux. OPTIMUM WATER SYSTEMS combine des paramètres tels que les effets hydrodynamiques, la cavitation, les micro-courants électriques et leurs effets sur les modifications des structures moléculaires, l'oxydation avancée, l'ultrafiltration. Il est question d'une expertise scientifique de pointe qui appelle à développer à termes de nouveaux modèles mathématiques. Ce savoir-faire consiste à savoir lier et faire converger différentes physiques tels que l'électrolyse, la triboélectricité, la cavitation hydrodynamique, la thermodynamique, l'électrochimie ou la maîtrise des gaz dissous en descendant toujours plus loin dans l'infiniment petit. Les résultats donnent des performances stupéfiantes jusque-là insoupçonnées !

Contact presse : Stéphane BERSTEIN / +33-(0)6-67-31-47 13 / stephane.berstein@actine-strategies.com

LA

SOURCE Optimum Water Systems