L'enzalutamide permet de réduire significativement la morbidité associée aux métastases osseuses chez les hommes souffrant d'un cancer de la prostate résistant à la castration

06 Septembre, 2014, 19:05 BST de Astellas Pharma EMEA

CHERTSEY, Angleterre et SAN FRANCISCO, September 6, 2014 /PRNewswire/ --


- Nouveaux résultats de l'essai AFFIRM publiés dans Lancet Oncology

Selon les nouveaux résultats de l'essai AFFIRM publiés dans Lancet Oncology[1], lorsque comparé au placebo l'enzalutamide (XTANDI™) permet de réduire le risque d'événements osseux, tout en atténuant la douleur et en améliorant la qualité de vie des hommes souffrant d'un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (mCRPC).

     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20140522/689211 )

Les métastases osseuses sont le plus fréquemment associées au cancer de la prostate, soit environ 90 % des métastases, ce qui entraîne des complications très douloureuses et limitant la fonction des patients[1].

Le professeur Johann De Bono, professeur d'oncologie expérimentale à l'Institute of Cancer Research de Londres, et responsable de l'unité de développement de médicaments du Royal Marsden NHS Foundation Trust, a ainsi commenté : « Les données sur la qualité de vie viennent appuyer le fait que l'enzalutamide constitue une avancée majeure dans le traitement du cancer de la prostate. »

L'enzalutamide est un inhibiteur de la voie de signalisation des récepteurs aux androgènes innovant, indiqué en une seule prise quotidienne par voie orale dans le traitement du cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (mCRPC) chez les patients dont la maladie a progressé pendant ou après une chimiothérapie à base de docétaxel[3]. Les analyses prospectives des critères d'évaluation secondaires dans l'essai de phase III AFFIRM ont examiné les premiers événements osseux et plusieurs mesures de contrôle de la douleur et de la qualité de vie liée à la santé (QVLS) évaluée par le patient[1]. Les chercheurs ont constaté les faits suivants[1]  :

  • l'enzalutamide permet de réduire de 31 % contre placebo (p=0,0001) le risque d'événements osseux (comme la radiothérapie osseuse et la compression de la moelle épinière). Le délai d'apparition du premier événement osseux était significativement supérieur chez les patients traités par l'enzalutamide comparativement à ceux ayant reçu un placebo (16·7 mois vs 13·3 mois; ratio de risque (HR) 0·69; p=0·0001).
  • l'enzalutamide contribue significativement à atténuer la douleur à l'interférence du point de référence à la semaine 13contre placebo (p<0·0001), ainsi qu'à diminuer le risque de progression de la douleur (p=0,0018).
  • par rapport au groupe témoin, un pourcentage bien supérieur de patients traités par l'enzalutamide a rapporté des améliorations de la qualité de vie mesurée par le biais du questionnaire FACT-P ; ce questionnaire utilisé dans les études portant sur le cancer de la prostate permet d'évaluer le bien-être physique, émotionnel et fonctionnel des patients. Les patients du groupe enzalutamide présentaient un délai considérablement plus long jusqu'à la détérioration de la QVLS que ceux du groupe témoin (9·0 mois vs 3·7 mois; HR 0·45; p<0·0001).

En Europe, le cancer de la prostate est la forme la plus courante de cancer chez les hommes, soit plus de 20 % des cancers diagnostiqués (à l'exception du cancer de la peau sans présence de mélanome) et la troisième cause de mortalité par cancer[4]. Près de 40 % des hommes atteints d'un cancer de la prostate connaîtront une maladie métastatique et le traitement par privation androgénique échoue chez beaucoup d'entre eux, ce que l'on appelle cancer de la prostate résistant à la castration (CRPC)[5].

Remarques à l'attention des rédacteurs

À propos d'AFFIRM[2],[6]

AFFIRM est un essai clinique multinational de phase III randomisé en double aveugle comparant l'enzalutamide (160 mg/par jour) au placebo chez 1 199 hommes atteints d'un cancer de la prostate métastatique en progression, résistant à la castration et précédemment traité par chimiothérapie à base de docétaxel. Le recrutement des participants s'est terminé en novembre 2010 et l'analyse intermédiaire prévue au protocole a été réalisée après la survenue de 520 décès. L'âge médian des participants à l'inclusion était de 69 ans.

L'étude AFFIRM a été menée sur des sites aux États-Unis, au Canada, en Europe, en Australie, en Amérique du Sud et en Afrique du Sud. Le critère d'évaluation principal de l'essai AFFIRM était la survie globale. Les critères secondaires clés étaient le temps sans progression de l'antigène spécifique de la prostate (PSA), la survie sans progression radiographique (rPFS) et le délai d'apparition du premier événement osseux (SRE).

L'enzalutamide a été globalement bien toléré dans le cadre de l'essai de phase III AFFIRM. Les effets indésirables les plus fréquents ont été les bouffées de chaleur et les céphalées. Des cas de convulsions ont été signalés chez 0,8 % des patients traités par l'enzalutamide. Le nombre d'événements indésirables graves, d'événements indésirables entraînant la cessation du traitement et d'événements indésirables fatals était plus faible dans le groupe traité par l'enzalutamide que dans le groupe témoin.

À propos de XTANDI 

XTANDI (enzalutamide), inhibiteur de la voie de signalisation des récepteurs aux androgènes, est une molécule innovante administrée en une seule prise quotidienne par voie orale qui fonctionne en trois étapes, en inhibant : la liaison de la testostérone aux récepteurs androgéniques, la translocation nucléaire des récepteurs androgéniques et la fixation sur l'ADN et l'activation par les récepteurs androgéniques.

Xtandi est actuellement autorisé en Europe comme indication dans le traitement du cancer métastatique de la prostate résistant à la castration (mCRPC) chez les hommes adultes dont la maladie a progressé pendant ou après une chimiothérapie à base de docétaxel. L'autorisation de mise sur le marché a été accordée par la Commission européenne le 21 juin 2013.

À propos d'Astellas Pharma EMEA 

Astellas Pharma EMEA exerce ses activités dans 40 pays à travers l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique, et fonctionne comme filiale régionale dans l'EMOA de la société Astellas Pharma Inc., dont le siège se trouve à Tokyo. Astellas est une compagnie pharmaceutique qui se consacre à l'amélioration de la santé des personnes à travers le monde grâce à des produits pharmaceutiques innovants et fiables. Astellas s'engage à offrir des résultats remarquables sur le plan de la recherche et du développement (R-D) mais également de la commercialisation, l'objectif étant de continuer à croître sur le marché pharmaceutique mondial. La présence européenne d'Astellas comporte également un site spécialisé en R-D et trois usines de fabrication. La société emploie actuellement plus de 4 500 personnes dans la région EMOA. En 2013, Astellas s'est vu accorder le prix SCRIP pour la Société pharmaceutique de l'année récompensant son succès commercial et son portefeuille.

À propos d'Astellas Pharma Inc. 

Astellas Pharma Inc. est une société pharmaceutique qui se consacre à l'amélioration de la santé des individus à travers le monde grâce à des produits pharmaceutiques innovants et fiables. La société vise à s'imposer comme leader mondial dans les domaines de l'oncologie et de l'urologie. Outre l'enzalutamide, Astellas Pharma Inc. est actuellement en train de développer plusieurs produits utilisés en oncologie.

Pour de plus amples informations sur Astellas Pharma Inc., rendez-vous sur notre site Web à l'adresse http://www.astellas.com/en.

À propos de Medivation 

Medivation, Inc. est une société biopharmaceutique vouée à la mise au point rapide de médicaments innovants à petites molécules destinés au traitement de maladies graves pour lesquelles il n'existe que peu de traitements. Medivation s'emploie à révolutionner le traitement de ces maladies et à donner de l'espoir aux patients gravement malades et à leurs familles.

Pour en savoir plus, veuillez visiter notre site sur http://www.medivation.com.

À propos de la collaboration entre Medivation et Astellas 

En octobre 2009, Medivation et Astellas ont signé un accord mondial visant la mise au point et la commercialisation d'enzalutamide (anciennement MDV3100). Les deux sociétés collaborent à la mise au point d'un programme complet de développement comportant des études sur l'utilisation d'enzalutamide à travers le spectre complet du cancer avancé de la prostate. Les sociétés commercialisent conjointement l'enzalutamide aux États-Unis et Astellas sera chargée de la commercialisation d'enzalutamide en dehors des États-Unis, sous réserve de l'obtention des autorisations réglementaires nécessaires. Jusqu'à présent, l'enzalutamide a été enregistré au Japon, en Suisse et au Brésil, et a déjà reçu l'autorisation de mise sur le marché aux États-Unis, au Canada et dans l'UE.

Références  

1. Fizazi K, Scher HI, Miller K et al. Effect of enzalutamide on time to first skeletal-related event, pain, and quality of life in men with castration-resistant prostate cancer: results from the randomised, phase 3 AFFIRM trial. Lancet Oncology, volume 15, numéro 10. Pages 1147-1156, septembre 2014. doi:10.1016/S1470-2045(14)70303-1

2. Scher HI, Fizazi K, Saad F et al, for the AFFIRM Investigators. Increased Survival with Enzalutamide in Prostate Cancer  after Chemotherapy. N Engl J Med 2012;367:1187-97.

3. Agence européenne des médicaments, XTANDI, (enzalutamide) Résumé des caractéristiques du produit 2013. https://www.medicines.org.uk/emc/medicine/27912/SPC/Xtandi+40mg+soft+capsules/ Dernière visite : 1[er] septembre 2014.

4. Ferlay J, Shin HR, Bray F et al. Globocan 2008 v2.0, cancer incidence and mortality worldwide. IARC CancerBase No. 10 [Internet]. Lyon, France: Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) 2010. Disponible sur : http://globocan.iarc.fr. Dernière visite mars 2014.

5. Beltran H, Beer TM, Carducci MA et al. New therapies for castration-resistant prostate cancer: Efficacy and safety. Eur Urol 2011; 60 (2): 279-290.

6. Scher H I, et al. MDV3100, an Androgen Receptor Signaling Inhibitor (ARSI), Improves Overall Survival in Patients With Prostate Cancer Post Docetaxel; Results From the Phase 3 Affirm Study. Présenté à l'ASCO-GU le 2 février 2012.

LA

SOURCE Astellas Pharma EMEA