Les « riches » plus infidèles : cliché ou réalité ?

26 Novembre, 2015, 07:30 GMT de Gleeden.com

PARIS, November 26, 2015 /PRNewswire/ --

En analysant les revenus de plus de 6000 hommes membres de son site ayant déclaré avoir été infidèles au cours de l'année passée, Gleeden.com le site leader de la rencontre extra-conjugale a tenté d'établir un lien entre les revenus et l'infidélité et d'en expliquer les raisons. Les chiffres parlent d'eux-mêmes. 

Une majorité des membres interrogés déclare avoir des revenus supérieurs à 5000 euros par mois. Des résultats qui viennent corroborer de nombreuses idées reçues sur l'argent et l'infidélité.

La plupart d'entre eux (88%) estiment d'ailleurs qu'il y a un véritable lien entre leur rémunération et leurs infidélités.

Certains expliquent considérer l'infidélité comme une échappatoire, un moyen de pimenter le quotidien face à un travail très prenant (32%).

Presque un quart d'entre eux (22%) pensent que leurs voyages fréquents sont la raison principale de leurs petites incartades.

D'autres disent avoir du mal à résister aux nombreuses sollicitations des femmes, incontestablement plus attirées par un homme à la situation stable. Ils sont 18% à être de cet avis.

Enfin, certains hommes ont vu leur confiance en eux et une envie de séduire boostée par un bon poste et des revenus importants. Ils sont 16% à attribuer leur infidélité à cette raison.

Finalement, seuls 12% des hommes interrogés n'établissent aucun lien direct entre leurs revenus et leur infidélité.

Solène Paillet, responsable de la communication de Gleeden.com, réagit à cette enquête : 

« Cette étude tend à montrer qu'il pourrait exister un véritable lien entre les revenus d'une personne et son infidélité. Gleeden semble être un moyen pour les hommes d'échapper à un quotidien pesant et de s'octroyer quelques moments de passion hors du temps. Il faut d'ailleurs savoir que 67% des connexions à notre site sont effectuées depuis le lieu de travail ; à croire que les infidèles travaillent effectivement beaucoup ! » 

Mais il ne faut pas oublier que l'infidélité est une affaire de désir avant d'être une affaire de salaire. 

Eh non, pas besoin d'excuse pour répondre à ses envies ! 

Pour lire cet article dans son intégralité, rendez-vous ici.

*Sondage en ligne Gleeden.com mené du 19 au 26 octobre 2015 auprès de 6012 membres masculins européens.  

**auprès de 2 465 membres masculins européens. 

 

LA

SOURCE Gleeden.com