Les carences en vitamine D seraient liées à la stéatose hépatique chez les enfants britanniques

13 Avril, 2014, 13:19 BST de European Association for the study of the Liver

LONDRES, April 13, 2014 /PRNewswire/ --



Une étude[1] britannique portant sur le lien entre les carences en vitamine D et la stéatose hépatique non alcoolique (SHNA) chez les enfants britanniques a permis de découvrir qu'une variante génétique était associée au degré de gravité de la maladie.

Financés par la Children's Liver Disease Foundation, les travaux de recherche ont été menés par le Paediatric Liver Centre du King's College Hospital et la School of Biosciences and Medicine de l'Université de Surrey. Ces travaux ont permis d'analyser rétrospectivement les dossiers médicaux de 120 patients pédiatriques atteints de SHNA.

Ces résultats pourraient avoir des implications importantes pour les cliniciens britanniques, compte tenu du nombre croissant de cas de SHNA au sein de la population infantile du pays. On pense que les carences importantes en vitamine D et l'augmentation du nombre de cas de rachitisme sont imputables à l'épidémie d'obésité, à l'utilisation excessive des crèmes solaires, et au fait que de plus en plus d'enfants choisissent de jouer à l'intérieur plutôt qu'à l'extérieur.

Le professeur Jean-François Dufour, conseiller pédagogique auprès de l'EASL et membre de la clinique universitaire de chirurgie et de médecine viscérale de l'Université de Berne (Suisse), a déclaré : « Ces données viennent appuyer des recherches récentes qui ont permis de révéler un lien entre les carences en vitamine D et le développement de la SHNA. Cela constitue une avancée majeure afin d'aider les cliniciens à mieux comprendre l'augmentation du nombre de cas de SHNA au sein de la population infantile dans tout l'Occident. »

« Le fait de pouvoir identifier un gène capable d'agir sur une maladie ou de la modifier représente un pas dans la bonne direction. Cela pourrait mener à la mise au point de nouveaux traitements ou de nouvelles techniques de diagnostic afin de lutter contre ce problème croissant », a poursuivi le professeur Dufour. « Des recherches plus poussées dans ce domaine sont nécessaires. Il me tarde de découvrir les avancées futures. »

L'acronyme SHNA fait référence à l'accumulation de cellules graisseuses dans le foie chez les personnes qui ne boivent pas d'alcool de manière excessive.[2] La SHNA est en train de s'imposer rapidement comme la maladie hépatique la plus répandue à travers le monde. Par ailleurs, c'est le trouble hépatique le plus fréquent et le plus persistant dans les pays occidentaux. On estime que la maladie touche jusqu'à 10 % de la population pédiatrique en Europe.[3] Selon les estimations, la maladie présente un taux de prévalence global de 20 à 30 % dans toute l'Europe.[4],[5]

D'après les résultats, les patients présentaient de faibles taux de vitamine D dans le sang et ce, tout au long de l'année, pas seulement au cours des mois d'hiver. En outre, la majorité des échantillons présentaient des insuffisances ou des carences en vitamine D, comparativement aux normes sanitaires nationales au Royaume-Uni et aux États-Unis. L'étude a également permis de déceler une variante du gène NADSYN1 qui a été associé au degré de gravité de la SHNA chez les patients.

Avis de non-responsabilité : les données mentionnées dans le présent communiqué se fondent sur le résumé soumis. D'autres données plus récentes peuvent être présentées lors de l'International Liver Congress™ 2014. 

Remarques à l'attention des rédacteurs   

À propos de l'EASL 

L'EASL est la principale société scientifique européenne à promouvoir la recherche et l'éducation en hépatologie. L'EASL compte parmi ses membres les experts les plus éminents du secteur de l'hépatologie. Par ailleurs, elle jouit d'une excellente réputation dans le cadre de la promotion de la recherche sur les maladies du foie, de la défense d'une éducation plus large et de la promotion de changements au sein de la politique européenne relative aux maladies hépatiques.

L'EASL porte essentiellement ses efforts sur l'éducation et la recherche, ce qui se concrétise par de nombreux événements et initiatives, notamment :

  • L'International Liver Congress[TM] qui est le principal événement scientifique et professionnel sur l'hépatologie dans le monde.
  • Des rencontres comprenant des conférences monothématiques et spéciales, des cours de troisième cycle et d'autres rencontres approuvées qui ont lieu tout au long de l'année.
  • Des écoles cliniques et fondamentales d'hépatologie, offrant une série d'événements couvrant différents aspects du domaine de l'hépatologie.
  • L'organisation d'un programme de mentorat et de cours Masterclass pour soutenir les jeunes chercheurs qui débutent leur carrière.
  • La revue Journal of Hepatology publiée tous les mois.
  • La participation à un certain nombre d'initiatives politiques au niveau européen.

À propos de l'International Liver Congress[TM]2014

L'International Liver Congress™ 2014, le 49e congrès annuel de l'EASL (European Association for the study of the Liver), se tient à l'ExCel de Londres du 9 au 13 avril 2014. Ce congrès attire chaque année plus de 9 000 cliniciens et scientifiques du monde entier et permet de s'informer auprès des plus grands spécialistes du domaine sur les dernières recherches et perspectives ainsi que sur les traitements les plus récents pour les maladies hépatiques.

1. P.S Gibson et al. VITAMIN D STATUS, PNPLA3 GENOTYPE AND RISK OF NON-ALCOHOLIC FATTY LIVER DISEASE SEVERITY IN A UK PAEDIATRIC POPULATION. Résumé présenté à l'International Liver Congress™ 2014

2. NASH. British Liver Trust. Disponible à l'adresse http://www.britishlivertrust.org.uk/home/the-liver/liver-diseases/fatty-liver-and-non-alcoholic-steatohepatitis-nash.aspx Accédé le 19.03.10 [http://www.britishlivertrust.org.uk/home/the-liver/liver-diseases/fatty-liver-and-non-alcoholic-steatohepatitis-nash.aspx Accédé le 19.03.10].

3. L'Organisation mondiale de gastroentérologie. World Gastroenterology Organisation Global Guidelines: Nonalcoholic Fatty Liver Disease and Nonalcoholic Steatohepatitis.

Disponible à l'adresse http://www.worldgastroenterology.org/assets/export/userfiles/2012_NASH%20and%20NAFLD_Final_long.pdf  [http://www.worldgastroenterology.org/assets/export/userfiles/2012_NASH and NAFLD_Final_long.pdf] Accédé le 24.03.14.

4. Fatty Liver. Medicine Net. Disponible à l'adresse http://www.medicinenet.com/fatty_liver/page4.htm Accédé le 19.03.14.

5. Bellentani S, Scaglioni F, Marino M. et Bedogni G. Epidemiology of Non-Alcoholic Fatty Liver Disease. Digestive Diseases 2010, 28: 155-161

Pour de plus amples renseignements à propos de ces études, ou pour demander un entretien, n'hésitez pas à contacter le service de presse de l'EASL : 

Email : easlpressoffice@cohnwolfe.com

Helena Symeou, +44-7976-562-430  

Courtney Lock, +44-7894-386-422  

LA

SOURCE European Association for the study of the Liver