Les entreprises britanniques affichent des pertes hebdomadaires supérieures à 49 millions $ à cause du temps passé par leurs employés à chercher une meilleure réception de service mobile pour passer des appels d'affaires au travail

09 Février , 2015, 00:01 GMT de ip.access

CAMBRIDGE, Angleterre, February 9, 2015 /PRNewswire/ --

Selon une étude publiée aujourd'hui par ip.access, leader spécialisé en solutions de femtocellules, les entreprises britanniques accusent chaque semaine des pertes de 49 millions $ (32,75 millions £). Le pourcentage des employés passant au moins une heure à chercher des signaux mobiles fiables pour effectuer des appels liés au travail* s'élève à 43 pour cent.

Au Royaume-Uni, les employés de bureau passent chaque semaine 2,53 millions d'heures à chercher une meilleure couverture de service mobile**, soit 61 pour cent des salariés qui accusent une réception mobile mauvaise ou variable sur le lieu de travail. Cinquante pour cent des professionnels en télécommunications ont affirmé que le signal du service mobile dans leur bureau n'était pas satisfaisant.

Selon cette étude réalisée auprès de 2 000 employés de bureau du Royaume-Uni occupant des postes de débutant et de cadre supérieur au sein d'entreprises de diverses tailles, la réception de service mobile mauvaise ou variable constitue un problème pour respectivement 62 pour cent des employés du secteur financier et 59 pour cent des professionnels de la fonction publique ou de l'administration.

« Il s'agit d'un problème fondamental pour les entreprises et les opérateurs de téléphonie mobile », a indiqué Gavin Ray, vice-président directeur Produits et Marketing chez ip.access. « Il est surprenant qu'à une époque où votre frigidaire peut vous avertir que vous manquez de lait nous soyons toujours confrontés au vieux problème d'un signal mobile inégal à l'intérieur.  Ces chiffres nous permettent d'identifier une nouvelle activité chronophage au sein des entreprises.

« Dans un contexte où les entreprises du Royaume-Uni font appel aux dernières technologies afin de rationaliser leurs processus et accroître leurs recettes, le signal mobile fiable s'impose comme un besoin fondamental dont l'absence a un impact négatif sur la productivité et la souplesse des effectifs. Cet état de choses se traduit sans doute par la perte de revenus potentiels et des occasions de croissance manquées.

« Les opérateurs devraient s'attaquer à ce problème de toute urgence pour identifier des technologies, comme les petites cellules, capables d'améliorer la couverture mobile au profit des entreprises et de leurs salariés afin d'éviter le temps perdu à la recherche du signal mobile », a souligné M. Ray.  

Les données indiquent également que 42 % des utilisateurs professionnels ignorent l'existence de technologies qui répondent au problème d'une mauvaise réception sur le lieu de travail ; ils ne sont que 15 pour cent à connaître la solution viable que représentent les petites cellules (femtocellules).

L'étude indique que les entreprises moyennes (avec des effectifs de 500 salariés) perdent 4 222,29 $ (2 800 £) par semaine à cause des employés qui passent une heure ou plus à chercher un signal mobile *** ; ces chiffres attirent pour la première fois l'attention sur le poids économique d'une solution à ce problème, tout en soulignant une forte raison pour les opérateurs de mettre au point de nouvelles solutions visant à restituer ce temps précieux à leur clientèle.

Remarques à l'attention du rédacteur :  

Références  

* Chiffre basé sur le nombre prévu d'employés de bureau au Royaume-Uni (7 699 000) et le pourcentage d'employés qui passent plus d'une heure par semaine à chercher le signal (43,35 %), soit 3 337 517 personnes. Au total, 75,93% des répondants ont affirmé utiliser leur téléphone portable au travail, ce qui signifie que 75,93 % des effectifs passent plus d'une heure à chercher le signal, soit 2 534 176. Au Royaume-Uni, le salaire moyen se situe à 19,48 /heure, qui multiplié par 2 534 176 équivaut à : 49 365 748,48 $

** Les 2,53 millions d'heures sont calculés en fonction du nombre des employés qui passent plus d'une heure à chercher le signal au travail.

*** Chiffre calculé sur l'exemple d'une entreprise de taille moyenne avec 500 employés gardant à l'esprit que 43,35 % d'entre eux passent plus d'une heure par semaine à chercher le signal, soit 216,75 employés, multiplié par le montant du salaire horaire moyen 19,48 $/heure), à savoir : 4 222,29 $/semaine

(L'étude a été réalisée par OnePoll au nom d'ip.access)  

À propos d'ip.access  

Basé au Royaume-Uni, ip.access crée et déploie des solutions de femtocellules depuis plus de dix ans. Plus d'une centaine de clients du monde entier ont fait appel aux produits et solutions de l'entreprise dans le but d'accélérer l'intégration des nouvelles solutions de femtocellules dans leurs réseaux à travers le monde, quels qu'en soient l'utilisation, les technologies ou le modèle de déploiement.

Le succès de l'entreprise repose sur sa capacité à proposer à ses clients fournisseurs de services un large éventail de solutions de couverture, de capacité et de présence de femtocellules couvrant toutes les technologies (2G, 3G et 4G), tout en mettant l'accent sur un retour sur investissement rapide ainsi que la possibilité de s'ouvrir à de nouveaux marchés et sources de revenus.

La philosophie de l'entreprise est fondée sur un déploiement de bout en bout incorporant des points d'accès à base de femtocellules avec passerelles convergentes, mais aussi des outils complets de gestion et de performance du réseau. En outre, ip.access s'est forgé une solide réputation grâce à ses collaborations avec des partenaires fiables dans le domaine des solutions intégrées.

Pour tout complément d'information : http://www.ipaccess.com

Contact : Emanuela Spiteri Micallef +44(0)1954-71-3875

 

LA

SOURCE ip.access