Les États-Unis réprimandés par la décision sur l'industrie des jeux d'argent électroniques d'Antigua

11 Novembre, 2004, 10:02 GMT de Government of Antigua & Barbuda

LONDRES, November 11 /PRNewswire/ -- Antigua et Barbuda, le pays que forme ces îles jumelées des Caraïbes, accueille aujourd'hui avec plaisir la décision de l'Organisme Mondial du Commerce (OMC) contre les États-Unis dans le litige sur les droits qu'ont les îles d'exploiter leur industrie de jeux d'argent électroniques aux États-Unis et autour du monde.

Rappelant l'histoire de David et Goliath, Antigua, un des plus petit membre de l'OMC, a remporté une victoire contre les États-Unis, le plus grand des membres, à la suite de l'échec des négociations pour résoudre le litige.

Le rapport final de l'OMC était attendu fin juin cette année mais, à la suggestion d'Antigua, sa publication a été remise pour permettre aux deux parties d'essayer de résoudre les négociations à l'amiable. Mais les tentatives diplomatiques et de compromis d'Antigua ont échouées à chacune des quatre visites de sa délégation à Washington cet été. Une cinquième et dernière rencontre qui s'est tenue à Antigua à la fin du mois dernier s'est aussi montré infructueuse. Au cours des négociations, les États-Unis ont maintenu qu'ils continueraient à poursuivre les jeux d'argents sur l'Internet et à rejeter toutes tentatives de discussion d'Antigua sur les possibilités d'apaiser les craintes des États-Unis en ce qui concerne les jeux d'argent sur l'Internet.

<< Je suis persuadé que mon gouvernement a fait tout ce qu'il a pu pour résoudre ce litige d'une manière bilatérale avec les États-Unis >>, a déclaré l'honorable Dr. Errol Cort, ministre de l'économie et des finances d'Antigua et Barbuda. << Notre délégation a fait plusieurs offres innovatrices aux États-Unis pour adresser ses inquiétudes au sujet des jeux d'argent électroniques sur l'Internet. Le fait que la commission soit amenée à publier son rapport montre que les propositions, concessions et compromis suggérés par nos délégations n'ont pas été acceptés par les États-Unis. >>

Sir Ronald Sanders, l'ancien ambassadeur d'Antigua auprès de l'OMC, a déclaré publiquement : << Antigua a perdu plus de 90 millions de dollars de revenus et 4000 emplois par suite de l'action des États-Unis contre les jeux d'argent sur l'Internet. Les américains disent qu'ils veulent ouvrir la compétition >>, a-t-il ajouté. << Mais ils n'en veulent que quand ça les arrange. >>

Les États-Unis ont pris une attitude agressive contre les agences de paris basés outremer. Les agences de paris domestiques rapportent néanmoins des revenus substantiels au gouvernement américain et l'Interactive Gaming Council suggère que les États-Unis abritent au moins la moitié du marché des jeux en ligne du monde.

LA

SOURCE Government of Antigua & Barbuda