Les gagnants et perdants du marché français des logiciels informatiques

02 Mars, 2011, 07:00 GMT de Plimsoll Publishing Ltd

LONDON, March 2, 2011 /PRNewswire/ -- Signe supplémentaire confirmant sans doute l'embellie du secteur, 458 entreprises << gagnantes >> prospèrent sur le marché français des logiciels informatiques selon les analystes de Plimsoll Publishing. Ces sociétés jouissent d'une généreuse croissance de 11,4% et se sont très peu endettées dans le processus voir pas du tout.

David Pattison, auteur de l'étude Plimsoll dont sont tirées ces conclusions explique la signification de leur succès pour le marché. << Pour une fois c'est une bonne nouvelle que je vous annonce, cela change >> dit-il ! << Le bilan de ces entreprises est remarquablement solide et elles ont aussi eu la bonne idée d'exploiter avant les autres les niches du marché qui leur ont apporté de la croissance >>.

Ces sociétés << gagnantes >> incarnent-elles donc la renaissance du marché ou sont-elles juste une exception ? << Il faut savoir lire entre les lignes car il existe souvent un revers de la médaille, suggère l'analyste en chef. 114 sociétés du marché sont à la peine et présentent un mélange toxique de croissance fébrile voir négative (en moyenne -14,2%) couplée à de lourdes dettes. Ces sociétés sont les << perdantes >> du marché. Le remboursement des intérêts de leurs dettes érode encore un peu plus leurs marges de bénéfices déjà minces et absorbe toutes ressources restantes qui auraient pu être destinées à explorer d'autres opportunités de croissance. Elles sont engagées dans un cercle vicieux et certaines disparaitront sûrement en 2011.>>

Et pour le reste ? M. Pattison a identifié deux autres catégories d'entreprises sur le marché : les << poursuivants >> et les << dormeurs >>.D'une part, 110 << poursuivants >> ont un profil intéressant, dit-il. Parfois Innovateurs et preneurs de risques, ils n'ont pas peur d'emprunter de l'argent pour explorer de nouvelles opportunités. Mais aussi parfois désespérés ou imprudents, ils peuvent vendre à perte pour maintenir ou augmenter artificiellement leurs ventes en s'endettant, mettant ainsi sous pression le reste du marché. D'autre part, 315 << dormeurs >> sont plus prudents et plus stationnaires. Elles font preuve d'un bilan solide mais ne se développent pas du tout et font du surplace. Rester immobile trop longtemps pourrait leur nuire. Avec l'augmentation des coûts dans tous les domaines, elles doivent retrouver le chemin de la croissance, quitte à dépenser une partie de leur trésor de guerre. A défaut, elles seront distancées par le reste du marché et elles finiront à termes par disparaître.

La nouvelle étude de Portefeuille Plimsoll - Logiciels informatiques vous dira en un clin d'oeil quelles entreprises prospèrent depuis la crise, quelles sont celles qui pourraient changer de mains et celles qui s'enfoncent encore un peu plus dans le rouge. Chacune des 1000 sociétés est individuellement analysée sur le modèle Plimsoll qui lui attribue entre autre une note de performance sur ses 4 derniers exercices. L'analyse met à nu les résultats de chaque acteur et vous donne un verdict instantané sur leur santé et sur le secteur dans son ensemble.

Renseignements au +44-1642626416 ou severine.imbert@plimsoll-france.com . (Code promotionnel PR0211\FRCO20 offre une remise de 50EUR non-cumulable).

LA

SOURCE Plimsoll Publishing Ltd