Les investissements de la Fondation Gates sont le signe d'un nouveau mouvement axé sur les comptes épargne pour les plus démunis

13 Janvier, 2010, 08:01 GMT de Bill & Melinda Gates Foundation

SEATTLE, January 13 /PRNewswire/ --

- Des motos aux smartphones, tout sera mis en oeuvre pour apporter, grâce à des initiatives d'épargne, une sécurité financière à des millions de personnes démunies dans les pays en développement

La Fondation Bill & Melinda Gates a annoncé aujourd'hui qu'elle allait accorder 38 millions de dollars de nouvelles subventions à quelques-unes des principales institutions de microfinance (IMF) au monde afin de leur permettre d'offrir aux plus démunis des lieux sûrs et abordables où épargner leur argent. Six subventions seront accordées à 18 IMF, dont la priorité va actuellement au microcrédit et à l'expansion du portefeuille, afin de les aider à proposer des comptes épargne à un nombre initial de 11 millions de personnes défavorisées dans 12 pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine, sur cinq ans. Ces subventions vont permettre aux plus démunis d'effectuer des dépôts et des retraits ainsi que d'élargir la mise à disposition des produits d'épargne existants et de multiplier les campagnes marketing visant à encourager l'épargne.

<< Ce train de subventions constitue une première tentative audacieuse d'inciter le monde de la microfinance à offrir aux personnes défavorisées des lieux sûrs où épargner leur argent >>, a déclaré Bob Christen, directeur du département des services financiers à l'intention des plus démunis au sein de la Fondation Bill & Melinda Gates. << Nous pensons qu'il s'agit d'un pas important en direction du changement et de l'élargissement du modèle de microfinancement à l'épargne. >>

La microfinance a permis d'améliorer les conditions de vie de millions de personnes défavorisées en leur accordant de petits prêts. Rares sont toutefois les institutions de microfinance qui ont proposé à ces personnes d'ouvrir un compte épargne. Plus de 90 % des populations les plus démunies au monde n'ont toujours pas accès aux services financiers et ont recours à des moyens risqués, onéreux et inefficaces pour épargner. D'après une étude menée par un bureau national d'études économiques, disposer d'un compte épargne incite les familles les plus démunies à investir dans l'éducation, accroît leur productivité et leurs revenus et réduit leur vulnérabilité à la maladie et à d'autres évènements inattendus.

Proposer des comptes épargne sûrs et abordables est un véritable défi compte tenu des coûts élevés que cela exige tant pour les banques que pour leurs clients. Pour les banques, ce coût est lié à la construction de bâtiments et à l'embauche d'agents, notamment dans les régions isolées et celles où les clients sont peu nombreux et les dépôts maigres. Pour les clients les plus défavorisés qui vivent souvent loin des banques, le coût du transport jusqu'à une succursale est parfois supérieur au montant du dépôt.

<< Malgré ce qu'on pourrait en penser, les personnes défavorisées font réellement des épargnes, même s'il ne s'agit que de quelques sous par jour, mais jusqu'à récemment, ils ne disposaient que de très peu d'options accessibles et sûres. Les découvertes lancées par la Grameen Bank nous ont montrées ce qui était possible >>, a déclaré Alex Counts, président de la Grameen Foundation. << En raison de leurs relations établies avec ces communautés et de leur capacité à amener la transaction au client, les institutions de microfinance occupent une position idéale pour offrir un accès sûr à des comptes épargne officiels. >>

Pour proposer aux plus démunis d'ouvrir des comptes épargne, différentes stratégies seront mises en oeuvre. ShoreBank International, par exemple, va élargir sa clientèle en envoyant des agents motorisés et munis d'appareils portables démarcher des clients dans des zones rurales en Inde. Women's World Banking entend remanier la gamme de ses produits d'épargne afin de l'adapter aux besoins des plus démunis et financer des campagnes de marketing en République dominicaine. La Grameen Foundation travaillera avec ses IMF partenaires pour s'assurer qu'elles disposent des systèmes et du personnel nécessaires pour gérer les nouveaux programmes d'épargne proposés à sa clientèle.

Cette annonce intervient après l'examen, pendant un an par la Fondation Gates, des propositions faites par les principaux réseaux de microfinancement au monde. Les institutions candidates ont été évaluées sur la base de différents critères, dont leur capacité à opérer dans plusieurs pays, leur expérience passée en matière de microcrédit et leur volonté à faire de l'épargne une priorité. Les leçons tirées de chaque projet seront documentées et partagées avec les candidats retenus et le monde des microfinances.

<< Les personnes démunies mènent leur vie financière de façon curieusement ingénieuse et constituent une nouvelle manne pour les banques des pays en développement >>, a souligné Jonathan Morduch, professeur à la New York University qui a co-signé l'ouvrage Portfolios of the Poor. << Des mesures comme celles-ci pour favoriser l'épargne contribuent à renforcer et à asseoir le développement des institutions financières en leur permettant de surmonter des obstacles notables tout en offrant aux plus démunis la possibilité d'ouvrir durablement et à moindre coût un compte épargne. >>

À ce jour, l'initiative de la Fondation Gates en faveur des services financiers à l'intention des plus pauvres, qui s'inscrit dans le cadre du Programme de développement mondial de la fondation, a fait don de 470 millions de dollars pour permettre aux pauvres du monde entier d'avoir accès aux services financiers et contribuer à briser le cycle de la pauvreté. En collaboration avec une large palette de partenaires publics et privés, le département des services financiers de la Fondation s'emploie à mettre à profit les nouvelles technologies et l'innovation pour venir frapper aux portes des plus démunis dans les pays en développement et leur offrir des comptes épargne ainsi que d'autres services financiers abordables et de qualité. La fondation estime qu'en mettant de petites sommes en lieu sûr il est possible de se prémunir contre certains risques, de se constituer un capital et d'élargir les perspectives des générations à venir.

L'annonce porte sur les subventions suivantes :

    
    Titulaire : ACCION International
    Montant de la subvention : 5,8 millions de dollars US
    Institutions : BancoSol, Bolivie ; Finamerica, Colombie ; troisième
    institution sélectionnée

Cette subvention permettra de toucher un million de nouveaux clients en cinq ans. Elle contribuera également à proposer des produits d'épargne à un plus grand nombre de clients par différents moyens, dont les banques mobiles, les banques correspondantes, et l'accès aux comptes épargne via les téléphones portables.

    
    Contact presse :
    Bruce J. MacDonald, +1-617-616-1546, bmacdonald@accion.org

    Titulaire : FINCA
    Montant de la subvention : 5,4 millions de dollars US
    Institutions : FINCA Ouganda, FINCA Équateur et FINCA République
    démocratique du Congo

Cette subvention permettra de toucher 372 000 nouveaux épargnants en cinq ans. FINCA est connue pour son modèle d'offre de services bancaires dans les villages, en vertu duquel des groupes se constituent pour recevoir des prêts, les rembourser et débattre de ses modalités de gestion. Grâce à cette subvention, FINCA pourrra commencer à proposer des comptes épargne à ces groupes de villageois ainsi qu'à des particuliers par l'intermédiaire de << micro-succursales >> situées en zone rurale.

    
    Contact presse :
    Diane Jones, +1-202-352-6475, djones@villagebanking.org

    Titulaire : Grameen Foundation
    Montant de la subvention : 9,8 millions de dollars US
    Institutions : Amhara Credit and Savings Institution, Éthiopie ; Center
    for Agriculture and Rural Development (CARD), Philippines ; Cashpor
    MicroCredit, Inde

Cette subvention va permettre de transformer trois IMF en Éthiopie, aux Philippines et en Inde en caisse d'épargne qui offriront leurs services à 3,6 millions de nouveaux épargnants en cinq ans. La Grameen Foundation :

    
    - travaillera en collaboration avec l'Amhara Credit and Savings
      Institution, qui possède déjà un vaste réseau de succursales en
      Éthiopie, au renforcement de sa capacité à proposer des comptes
      épargne à des groupes cibles.
    - travaillera avec l'ONG Cashpor MicroCredit en Inde à son association
      avec une caisse d'épargne dans l'objectif mettre les produits
      d'épargne de la banque à disposition dans les villes et villages où
      l'ONG est présente.
    - aidera CARD à commercialiser ses produits d'épargne existants aux
      Philippines et à offrir ses produits à un plus grand nombre de
      personnes grâce à de nouveaux dispositifs disponibles dans différents
      points de service et grâce au lancement d'un partenariat avec le
      réseau des guichets automatiques bancaires.

    Contact presse :
    Liselle Yorke, +1-202-628-3560, ext. 128, lyorke@grameenfoundation.org

    Titulaire : ShoreBank International
    Montant de la subvention : 5,5 millions de dollars US
    Institutions : Krishna Bhima Samrudhi Local Area Bank, Inde ; Khushhali
    Bank, Pakistan ; National Rural Support Programme Microfinance Bank,
    Pakistan ; BRAC Bank, Bangladesh

Cette subvention permettra de fournir des services et produits d'épargne à 1,5 million de personnes en Asie du Sud, dans des pays couvrant 25 % de la population mondiale. ShoreBank :

    
    - travaillera en collaboration avec la Krishna Bhima Samrudhi Local
      Area Bank en Inde, qui propose déjà des solutions d'épargne et de
      crédit aux plus démunis, à l'élargissement de sa clientèle en
      envoyant des messagers à moto, équipés de dispositifs portables, en
      direction de ses clients ruraux potentiels.
    - travaillera avec la Khushhali Bank au Pakistan, qui dessert déjà les
      régions semi-urbaines, au lancement d'un portefeuille de produits
      d'épargne conçus pour les populations défavorisées.
    - créera des systèmes de gestion et processus métier et formera du
      personnel afin d'aider la National Rural Support Programme
      Microfinance Bank au Pakistan à proposer des comptes épargne à ses
      clients.
    - aidera la BRAC Bank au Bangladesh à identifier de nouveaux moyens
      d'offrir des solutions d'épargne aux populations rurales
      défavorisées.

    Contact presse :
    Brian J. Berg, +1-773-420-4664 or +1-312-282-8260, brian_berg@sbk.com

    Titulaire : Women's World Banking (WWB)
    Montant de la subvention : 8,5 millions de dollars US
    Institutions : Banco ADOPEM, République dominicaine ; WWB Colombie ;
    Kenya Women Finance Trust, Kenya ; Kashf Microfinance Bank, Pakistan

Cette subvention permettra de toucher 3,5 millions de personnes en cinq ans en soutenant les activités de quatre membres du réseau phare WWB. WWB :

    
    - aidera Banco ADOPEM à adapter ses produits d'épargne aux besoins des
      plus démunis.
    - aidera WWB Colombia, une institution nouvellement réglementée, à
      mobiliser et gérer l'épargne collectée par le lancement de nouveaux
      produits, de nouveaux circuits de distribution et une nouvelle
      approche marketing.
    - aidera le Kenya Women Finance Trust, qui ne propose pour l'instant
      que des facilités de crédit, à mener une étude de marché et mettre au
      point des produits afin de créer des services et produits adaptés aux
      plus démunis.
    - travaillera en collaboration avec la Kashf Microfinance Bank à
      l'installation de bornes de services bancaires en ligne dans les
      succursales de la Kashf Foundation afin que les clients de la
      fondation, tous des femmes, puissent avoir accès, pour la première
      fois, à des comptes épargne.

WWB lancera par ailleurs un feuilleton télévisé en République dominicaine pour attirer l'attention sur les avantages de l'épargne. WWB travaillera avec l'entreprise de design IDEO à l'élaboration d'un nouveau produit, service ou solution de distribution via l'étude de l'avis des clients à propos de la possibilité d'effectuer des dépôts par l'intermédiaire de banques correspondantes, des guichets automatiques bancaires et des téléphones portables.

    
    Contact presse :
    John Keaten, +1-212-784-5701, John@GroupGordon.com

    Titulaire : World Vision
    Montant de la subvention : 3,3 millions de dollars US
    Institutions : WISDOM, Éthiopie

Cette subvention permettra à plus de 600 000 agriculteurs en zone rurale et aux populations défavorisées d'Éthiopie d'ouvrir un compte épargne grâce aux technologies mobiles. Pour ce faire, des employés de caisse d'épargne motorisés et équipés d'assistants numériques seront mobilisés afin de permettre la réalisation de transactions bancaires dans les villes et villages avoisinant les succursales de la banque.

    
    Contact presse :
    Rachel Wolff, +1-253-394-2214, rwolff@worldvision.org

Fondation Bille & Melinda Gates

Guidée par la croyance selon laquelle toute vie est précieuse, la Fondation Bill & Melinda Gates s'emploie à aider chacun à mener une vie saine et productive. Dans les pays en développement, sa priorité est d'améliorer la santé des populations et de les aider à échapper à la famine et à la misère. Aux États-Unis, elle veille à ce que tout un chacun, et plus particulièrement les personnes ayant les plus faibles ressources, ait accès aux mêmes chances de réussite à l'école et dans la vie. Basée à Seattle, dans l'État de Washington, la fondation est dirigée par son président Jeff Raikes et par son président adjoint William H. Gates Sr., sous la direction de Bill et Melinda Gates ainsi que de Warren Buffett. Pour tout renseignement complémentaire, veuillez consulter le site www.gatesfoundation.org ou le fil d'actualités sur Facebook (http://www.facebook.com/home.php) et Twitter ( http://twitter.com/gatesfoundation).

LA

SOURCE Bill & Melinda Gates Foundation