Les malignités du système nerveux central (SNC)

25 Octobre, 2013, 08:00 BST de Serono Symposia International Foundation

VIENNE, October 25, 2013 /PRNewswire/ --



Les tumeurs du système nerveux central figurent parmi les néoplasmes les plus dévastateurs et les options thérapeutiques restent limitées. Intitulée « Central Nervous System (CNS) Malignancies » (Les malignités du système nerveux central (SNC)), la conférence de la Serono Symposia International Foundation (SSIF) débute aujourd'hui à Vienne. Elle passera en revue les options thérapeutiques actuelles et identifiera les points critiques de leur échec.

     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20120501/529205/ )

Cette conférence réunira des experts de différentes disciplines, notamment des neurologues, des oncologistes médicaux, des radio-oncologistes et des neurochirurgiens expérimentés dans le domaine des tumeurs cérébrales.

Cette réunion aura lieu sous les auspices de la Société autrichienne de neuro-oncologie et de l'Association européenne de neuro-oncologie.

Parmi les tumeurs du SNC, le glioblastome multiforme est la tumeur cérébrale primitive maligne la plus répandue et la plus mortelle. Son incidence, soit le nombre de nouveaux diagnostics effectués annuellement, s'élève à 2 à 3 pour 100 000 aux États-Unis et en Europe[1]. Une session de la conférence de la SSIF sera entièrement dédiée aux nombreux aspects de cette maladie et à son traitement.

« Le glioblastome est une tumeur à croissance rapide et très agressive qui se distingue par son caractère infiltrant, limitant fortement l'efficacité des thérapies locales », a déclaré Wolfgang Wick du service de neuro-oncologie du Centre national des maladies tumorales de la Clinique universitaire de Heidelberg, en Allemagne, et organisateur scientifique de la conférence. « Nous nous efforçons en permanence de trouver de nouvelles approches thérapeutiques et, au cours des dernières années, des résultats importants ont été obtenus en termes d'amélioration des taux de survie et de la qualité de vie des patients. »

Les métastases cérébrales, qui sont en train de devenir plus fréquentes que les tumeurs primitives du SNC, constitueront également un thème important de la réunion.

« Dans la plupart des cas de métastases cérébrales, le traitement de référence est la radiothérapie, qui est associée à certains risques et à de possibles effets secondaires », a expliqué Matthias Preusser du département de médecine I et du Comprehensive Cancer Centre du service des tumeurs du SNC de l'université médicale de Vienne, en Autriche, et également organisateur scientifique de la conférence. « Nos recherches se concentrent désormais sur la découverte de traitements à la fois plus spécifiques et préventifs pour les patients. »

« Les malignités du système nerveux central restent l'un des plus grands défis oncologiques », a conclu Christoph Zielinski, membre du Comité scientifique de la Serono Symposia International Foundation. « Nous nous concentrons aujourd'hui sur les cibles moléculaires de ces tumeurs : il s'agit d'une première étape en vue d'élaborer des thérapies novatrices qui pourraient représenter un espoir pour les patients et un nouvel horizon de recherche. »

Références

  1. http://www.braintumor.org

La Serono Symposia International Foundation est une organisation sans but lucratif qui a été fondée dans le but de faire connaître les réalisations les plus novatrices et les développements potentiels de la recherche scientifique et médicale à travers des Programmes de formation continue (PFC) pour améliorer la vie des patients.

LA

SOURCE Serono Symposia International Foundation