Les modifications de la réglementation communautaire creuseront un déficit de 600 milliards € pour les services financiers

06 Novembre, 2014, 15:03 GMT de Operational Excellence in Financial Services

LONDON, November 6, 2014 /PRNewswire/ --

Selon un récent article de PEX Network, les mesures Bâle III coûteront aux banques 600 milliards d'euros. Bien qu'il ait fait couler beaucoup d'encre, le coût de ces modifications réglementaires imminentes ne faisait que l'objet de spéculations.

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20141105/714205 )

Les études montrent que la plupart des banques dépassent actuellement les nouvelles exigences imposant un taux de solvabilité de 7 %. La définition du capital réglementaire et des actifs à risques pondérés (RWA) a toutefois changé, ce qui fait que les banques doivent surmonter  des coûts estimés à 600 milliards d'euros.

En outre, les services financiers seront confrontés à d'autres coûts entraînés par la réglementation concernant le ring-fencing (cantonnement des risques financiers) et la Solvabilité II. Entre autres, cette nouvelle législation comporte des exigences en matière de rapports bien plus pointues et rigoureuses que celles imposées aux services financiers jusqu'à présent.

Vous pouvez télécharger gratuitement des copies de l'article intégral à l'adresse >>>> http://bit.ly/10p3H6x

Les directeurs chargés de l'excellence opérationnelle issus de sociétés européennes de services financiers se réuniront début décembre à Londres. Ce sera l'occasion d'établir des relations, faire du brainstorming et élaborer leur plan de transformation pour la prochaine année afin de relever les défis actuels en matière de parties prenantes. Pour consulter la liste complète des sujets abordés et des participants, rendez-vous sur >>> http://bit.ly/1up7a21

http://www.operationalexcellencefs.com/

LA

SOURCE Operational Excellence in Financial Services