Les nouvelles données présentées lors de la conférence de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2014 montrent de meilleurs résultats pour les patients atteints de cancer recevant des traitements guidés par un profilage tumoral complet

05 Juin, 2014, 15:13 BST de Caris Life Sciences

BÂLE, Suisse, June 5, 2014 /PRNewswire/ --


Les données issues de plus de 30 études cliniques présentées lors de la conférence annuelle de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO) confirment la capacité du profilage tumoral complet à « changer la donne » pour les oncologues, leur permettant de personnaliser les traitements contre le cancer de manière plus précise que jamais. 

Les études menées par Caris Life Sciences en collaboration avec des institutions cliniques et universitaires de premier plan, portent sur les cancers résistants aux traitements, rares ou agressifs pour lesquels les options de traitement des patients sont limitées.

Le service de profilage tumoral complet utilisé durant ces études mesure un large éventail de « biomarqueurs » des cancers (protéines, gènes ou d'autres molécules qui affectent la croissance, la multiplication et la réponse des cellules cancéreuses aux traitements), interprète les résultats pour identifier les traitements les plus susceptibles d'être bénéfiques et aide à écarter ceux qui sont peu susceptibles de profiter au patient. Les résultats permettent aux oncologues de mieux définir les traitements appropriés à chaque patient, sur la base d'une meilleure analyse individuelle du cancer plutôt que du site tumoral.

Les données d'études précédentes montrent qu'un profilage tumoral complet permet d'identifier les biomarqueurs liés à des traitements spécifiques chez plus de 90 % des patients[1], et que les médecins modifient le traitement initialement prévu en fonction des résultats du profilage dans plus de 80 % des cas[2]. Pour différents types de cancers, le traitement guidé par profilage tumoral s'est révélé bénéfique aux patients[3] et génère de meilleurs résultats qu'un traitement non guidé[4]. Les données de l'ASCO prouvent que pour de nombreux patients souffrant de tumeurs solides qui ont épuisé toutes les options, le profilage tumoral complet offre systématiquement aux oncologues des données exploitables leur permettant de choisir le prochain traitement et d'améliorer les résultats des patients.

Un rapport préliminaire de Caris Registry™ a montré une durée de survie considérablement plus longue après le profilage des patients souffrant d'un cancer de l'ovaire, de la trompe de Fallope ou d'un carcinome péritonéal primitif qui ont reçu un traitement que le profilage tumoral avait démontré comme susceptible d'être bénéfique, par rapport à ceux qui ont été traités avec des médicaments dont le profilage montrait une efficacité moindre. Les données[5] ont révélé que les patients dont le traitement avait été guidé par profilage tumoral courraient 46 % moins de risque de décès (Hazard Ratio = 0,54, p= 0,0018).

Une autre étude sur le cancer de l'ovaire a révélé que le profilage tumoral[6] peut aider les médecins à trouver de nouvelles options à offrir à ces patientes difficiles à traiter. Le profilage a permis d'identifier les patientes dont les tumeurs étaient susceptibles d'être très résistantes aux traitements standards et a indiqué des options supplémentaires qui autrement n'auraient peut-être pas été envisagées.

Le professeur Hani Gabra, directeur de l'Ovarian Cancer Action Research Centre de l'Imperial College et auteur de l'un des résumés, a déclaré : « Les données présentées à l'ASCO cette année soutiennent davantage l'utilisation du profilage tumoral complet. Ce service offre de nouvelles possibilités aux patients souffrant de cancers rares ou difficiles à traiter, ou ayant épuisé toutes les options de traitement standards. Je suis extrêmement heureux de constater l'envergure des recherches sur une plateforme mondiale et j'espère que le profilage deviendra rapidement une pratique clinique en Europe. »

Gilda Witte, directrice exécutive d'Ovarian Cancer Action, a affirmé : « Pour améliorer les perspectives des femmes souffrant d'un cancer de l'ovaire, nous devons mieux connaître les types de tumeurs, et le profilage tumoral devient incontournable, voire primordial, dans ce domaine. Nous sommes très impressionnés par l'investissement de Caris dans la recherche visant à fournir des informations sur les tumeurs ovariennes et nous espérons que cela conduira à une révolution dans le traitement qui pourrait ensuite considérablement améliorer le taux de survie. »

Le cancers du sein triple négatif est difficile à traiter, en partie parce qu'il a tendance à progresser rapidement et parce qu'il existe peu de possibilités de traitement efficaces. Toutefois, les nouvelles données[7] présentées devant l'ASCO montrent qu'un profilage tumoral complet peut être utilisé pour identifier des groupes de patients spécifiques qui surexpriment des biomarqueurs tels que le PD-L1, indiquant qu'ils peuvent participer à des études visant à évaluer s'ils peuvent profiter d'immunothérapies expérimentales. Caris Life Sciences est la première et unique société au monde à proposer des tests PD-1 et PD-L1 dans un laboratoire certifié ISO.

Une vaste étude internationale[8] réalisée sur plus de 14 000 patients atteints de cancers gastro-intestinaux a montré que le profilage tumoral identifiait les différences en termes de type et fréquence des biomarqueurs tumoraux qui peuvent être utilisés par les médecins pour guider l'utilisation de traitements appropriés à chaque patient.

Andreas Voss, vice-président des affaires médicales et cliniques chez Caris Life Sciences, a précisé : « Le profilage tumoral est indéniablement l'un des sujets les plus brûlants de l'ASCO 2014. Il est de plus en plus clair que la meilleure approche pour le profilage tumoral consiste à utiliser plusieurs méthodes pour tester les mutations, les niveaux d'expression des gènes et les biomarqueurs de protéines. Ces analyses combinées fournissent un rapport complet aux oncologues et les orientent vers des traitements actifs. Caris Molecular IntelligenceTM demeure le service de profilage tumoral le plus avancé sur le marché mondial. Nous sommes fiers de travailler avec les plus grands oncologues au monde afin d'apporter les bénéfices du profilage tumoral aux patients atteints d'un cancer. »

L'usage de Caris Molecular Intelligence n'est pas encore officiellement remboursé en Europe, mais il est disponible à la vente sur tous les marchés européens. Les compagnies d'assurance individuelles, cliniques et organisations de certains pays ont convenu de rembourser ce service sur demande. La société Caris Life Sciences s'est engagée à travailler pour s'assurer que le service soit remboursé dans toute l'Europe.  

À propos de Caris Life Sciences et Caris Molecular Intelligence™   

Caris Life Sciences est l'une des principales sociétés de sciences biologiques qui se sont engagées à satisfaire la promesse d'une médecine de précision. Caris Molecular Intelligence™, le premier et plus important service de profilage tumoral du secteur, fournit aux oncologues les options de traitement présentant le meilleur potentiel d'utilisation clinique qui sont disponibles à ce jour pour personnaliser les soins. Utilisant un large éventail de technologies avancées et pertinentes d'un point de vue clinique qui évaluent tous les composants biologiques appropriés du cancer de chaque patient, Caris Molecular Intelligence met en corrélation les données moléculaires générées par la tumeur avec les associations biomarqueur / médicament issues de la documentation clinique sur le cancer. La société développe également une série de tests sanguins fondés sur sa plateforme exclusive Carisome® TOP™, une technologie révolutionnaire de bilans sanguins destinée au diagnostic, au pronostic et à la théranostique du cancer et d'autres pathologies complexes. Basée à Irving, au Texas, Caris Life Sciences propose ses services aux États-Unis, en Europe, en Australie et sur d'autres marchés internationaux. Pour en savoir plus, veuillez visiter http://www.carislifesciences.eu.

1. I. A. Astsaturov et al., Profiling of 1,250 neuroendocrine tumors identifies multiple potential drug targets, J Clin Oncol 32, 2014 (Suppl. 3; Résumé 214)

2. R. Epelbaum et al., Molecular Profiling (MP)-Selected Therapy for the Treatment of Patients with Advanced Pancreaticobiliary Cancer (PBC), Symposium GI ASCO 2013. Jan 2013. (Résumé n° 195).

3. D. Von Hoff et al., Pilot Study Using Molecular Profiling of Patients' Tumors to Find Potential Targets and Select Treatments for Their Refractory Cancers, J Clin Oncol. Nov. 20;28(33)2010:4877-83

4. A. M. Tsimberidou et al. Personalized Medicine in a Phase I Clinical Trials Program: The MD Anderson Cancer Center Initiative. Clin Cancer Res 18:6373-6383

5. Résumé n° 5591 par K. E. Oliver et al., The impact of tumor molecular profile-directed treatment on survival in recurrent ovarian cancer. Présentation d'affiches, ASCO 2014.

6. Résumé n° 5570 par M. Al Bakir et al., Molecular analysis of non-epithelial ovarian cancer by histological subtype. Présentation d'affiches, ASCO 2014.

7. Résumé n° 1001 par G. D. Basu et al., Expression of novel immunotherapeutic targets in triple negative breast cancer. Présentation d'affiches, ASCO 2014.

8. Résumé n° 11053 par G. D. Basu, Molecular abnormalities of 17 types of gastrointestinal cancer in an international cohort of 11,324 patients. Présentation d'affiches, ASCO 2014.

Contacts auprès des médias  :   

Stacey Pinchbeck
Just:: Health Communications
stacey@justhealthcomms.com
+44-(0)208-877-8402


Jon Spiers
Just:: Health Communications
jon@justhealthcomms.com
+44-(0)208-877-8425

LA

SOURCE Caris Life Sciences