Les observateurs européens jugent les élections législatives en Azerbaïdjan « transparentes et démocratiques »

02 Novembre, 2015, 15:49 GMT de Azerbaijan Monitor

BAKOU, Azerbaïdjan, November 2, 2015 /PRNewswire/ --

Les fonctionnaires européens chargés de surveiller les élections législatives en Azerbaïdjan ont jugé le scrutin « transparent et démocratique », soulignant que les élections avaient été organisées « conformément aux normes internationales reconnues ».

La mission d'observation électorale de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) a publié lundi un communiqué qui stipulait que « Le processus de vote s'est avéré être approprié et globalement conforme aux normes internationales ».

« Si l'on se base sur les observations de la mission et les rencontres avec d'autres parties prenantes, on peut affirmer que les élections ont été bien préparées et que le vote a été bien organisé sur le plan technique et professionnel. »

En guise de conclusion, la mission a souligné que « l'augmentation sensible de la participation aux élections, de même que la transparence des procédures de vote et de dépouillement montrent que la République d'Azerbaïdjan a encore progressé dans la tenue d'élections libres, régulières et démocratiques et que les résultats de ce scrutin sont l'expression de la volonté du peuple azerbaïdjanais. »

Selon les premiers résultats publiés lundi, les candidats du Parti du Nouvel Azerbaïdjan au pouvoir et des indépendants alliés au gouvernement ont remporté une grande majorité des 125 sièges au parlement.  

Le député européen Franz Obermayr a déclaré lundi à la presse à Bakou qu'il avait jugé le « processus régulier » et le scrutin « transparent et démocratique ». Il a également félicité l'Azerbaïdjan du nombre de candidates à l'élection.  

L'observateur européen chevronné et membre de la délégation d'observation des élections du Parlement européen Wolfgang Grossruck a déclaré que son groupe n'avait remarqué aucune interférence avec le processus électoral ni aucun problème d'identification des électeurs, avant d'ajouter : « Je tiens à souligner que nous avons eu affaire, d'une manière générale, à des élections de très bonne tenue. »

« Le dépouillement des bulletins de vote s'est fait en toute transparence et aucun problème n'a été relevé », a déclaré l'observateur autrichien à la presse à Bakou. « Nous estimons qu'il s'agit globalement d'un bon résultat. »

M. Grossruck, ancien président de l'Assemblée parlementaire de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, a par ailleurs fait remarquer que le scrutin s'était tenu à bulletin secret et a approuvé le recours à plus de 1 000 webcams destinées à surveiller en ligne les bureaux de vote. Il a précisé qu'il était favorable à la poursuite de leur utilisation lors des prochaines élections.

Les résultats des élections viennent confirmer un sondage sortie des urnes réalisé dimanche sous l'égide de la société de sondage américaine réputée Arthur J. Finkelstein & Associates, qui a estimé que ces candidats avaient rassemblé entre 74 et 75 % des suffrages.

George Birnbaum, directeur exécutif d'Arthur J. Finkelstein & Associates, a déclaré que l'issue du scrutin était conforme aux sondages préélectoraux qui avaient révélé que les électeurs n'étaient pas d'humeur au changement et que la sécurité était un enjeu majeur.

« La sécurité économique importait moins que la sécurité tout court aux yeux des personnes interrogées. Les électeurs ont tendance à soutenir les personnes en mesure de les protéger », a-t-il indiqué dimanche.

À la veille des élections, la société Finkelstein et le spécialiste français des sondages Opinionway avaient estimé que la principale préoccupation des électeurs était l'occupation continue du Haut-Karabagh par l'Arménie, suivie de près par les problèmes de sécurité. Dans leur immense majorité, les électeurs sondés avaient convenu que le gouvernement en place était le mieux placé pour gérer ces problèmes.


LA

SOURCE Azerbaijan Monitor