Les pays musulmans se rencontrent afin de planifier une croissance économique plus forte dans le cadre de la reprise économique mondiale

18 Mai, 2010, 00:37 BST de World Islamic Economic Forum

KUALA LUMPUR, Malaisie, May 17, 2010 /PRNewswire/ -- En raison des nombreux pays musulmans des marchés émergents qui entreprennent une forte remontée suite à la récession, la World Islamic Economic Forum de cette année est destinée à être suivie de près par les repéreurs de tendances économiques de partout dans le monde.

La conférence accueillera des dirigeants et représentants des 1,6 milliard de musulmans dans le monde, duquel environ 20 pour cent sont originaires du monde arabe, alors que la majorité vit en Asie du Sud et en Asie de l'Est. Les dirigeants des plus petits pays qui vivent à l'extérieur de cette région, comme le Kosovo, seront également présents.

Cette année, le commerce entre les pays musulmans représentera près de 17 pour cent du commerce mondial, mais les liens de plus en plus nombreux avec le monde non musulman feront également l'objet d'une discussion lors de ce rassemblement.

Visant à aider ses membres à construire des ponts et à prospérer dans un monde en évolution, la sixième rencontre annuelle de la WIEF, qui se tiendra à Kuala Lumpur, en Malaisie, les 19 et 20 mai, a comme thème << Gearing for Economic Resurgence >> (Préparation en vue de la reprise économique).

Les défis du leadership, le besoin d'innovation constante et les nouvelles opportunités d'affaires et d'investissements seront étudiés lors des séances plénières.

D'autres sujets qui seront abordés incluent le changement climatique et les conséquences de la crise financière mondiale sur les ressources en eau déjà peu abondante.

Une étude sur les mythes ou les réalités du marquage islamique inclura une discussion sur la façon dont les entreprises occidentales pourraient rendre leurs produits plus pertinents et prospères dans le monde musulman.

Une séance sur le potentiel des banques islamiques au moment où le monde cherche un nouveau système monétaire dans le cadre de l'ère post-crise financière révèlera la façon dont les affaires ont augmenté à un taux annuel de 15 pour cent, à raison d'un volume de 1 billion $, soit cinq fois plus qu'en 2003.

Le président de la fondation WIEF, Tun Musa Hitam, de Malaisie, fera le discours d'accueil qui sera suivi d'un discours thème et d'une ouverture officielle émise par le premier ministre de la Malaisie, Tun Abdul Razak. Parmi d'autres leaders importants qui s'adresseront aux délégués, on y retrouve le sultan Hassanal Bolkiah de Brunei Darussalam; Abdoulaye Wade, président du Sénégal; Susilo Bambang Yudhoyono, président d'Indonésie; Fatmir Sejdiu, président du Kosovo; Mohamed Nasheed, président des Maldives; Sheikh Hasina, premier ministre du Bangladesh; Sharif Ahmed, président de la Somalie; et Mohamed Ould Abdel Aziz, président de Mauritanie.

En tenant compte que 65 pour cent du monde musulman a moins de 30 ans, un forum pour jeunes leaders, intitulé << Defining the Muslim youth in the 21st century >> (Définir la jeunesse musulmane au 21e siècle) se tiendra avant la conférence de deux jours. Un forum de la WIEF pour les femmes d'affaires aura également lieu avant la conférence principale.

LA

SOURCE World Islamic Economic Forum