Les planteurs de tabac européens s'inquiètent des dernières recommandations de l'OMS sur le tabac qui auraient des effets dramatiques pour les planteurs européens sans aucun impact sur le niveau de la consommation

06 Juin, 2012, 18:15 BST de UNITAB

PARIS, June 6, 2012 /PRNewswire/ --

L'UNITAB, qui représente les 85 000 tabaculteurs européens et leurs 400 000 travailleurs, s'inquiète de l'évolution du groupe de travail de l'OMS sur la convention cadre pour le contrôle du tabac (FCTC).

Dans ses dernières conclusions, l'OMS sort de son domaine de compétence - la santé -, pour investir celui de l'agriculture, qu'elle ne maîtrise aucunement, avec l'objectif irresponsable de précariser davantage les planteurs, dont la situation économique et sociale est déjà fragilisée par l'évolution de la PAC.

Ainsi, à titre d'exemple, l'OMS propose d'interdire la contractualisation entre fournisseurs et acheteurs de tabac brut qui « sécuriserait » trop les agriculteurs et de limiter arbitrairement les surfaces et les périodes de culture… Pire, elle souhaite la fin des politiques d'amélioration de la qualité, qui fondent l'avantage comparatif de la tabaculture européenne, et refuse de promouvoir des utilisations alternatives du tabac.

Ces mesures, excessives et injustes, n'auraient aucun effet sur le volume de la consommation et contribueraient à dégrader la qualité générale des produits. Elles auraient un impact très négatif sur la situation socio-économique du secteur.

« Compte-tenu de ce biais idéologique, la contribution de la DG Agri aux travaux de l'OMS n'est pas considérée à sa juste valeur, malgré sa légitimité et sa pertinence » regrette François Vedel, secrétaire délégué de l'UNITAB.

Avant d'en appeler à un retour aux réalités agricoles et sociales : « avant la Conférence de novembre, en Corée, les Etats et les acteurs de terrain doivent faire entendre leur voix pour contrebalancer l'influence des groupes de pression univoques et manichéens ».

L'UNITAB est l'union internationale des planteurs de tabac. Elle représente près de 85 000 planteurs en Europe.

LA

SOURCE UNITAB