Les résultats de Campina sont conformes aux attentes

11 Mars, 2005, 13:00 GMT de Campina

ZALTBOMMEL, Pays-Bas, March 11 /PRNewswire/ --

- La société laitière compense les effets sur les revenus de la réforme de la politique laitière de l'Union Européenne pour ses propriétaires

La coopérative laitière Campina a réussi à améliorer les résultats commerciaux de presque tous ses groupes au cours de 2004, une année marquée par la concurrence au niveau des prix et par la réforme de la politique laitière de l'Union Européenne (UE). Les groupes Campina Germany, Campina International, Fromage et Beurre et Produits industriels ont affiché une performance améliorée comparé à 2003. Campina Netherlands a fait face à une concurrence intensifiée entre les supermarchés et a affiché un résultat décevant. La société a consolidé sa position financière. Les capitaux propres s'élevaient à 536 millions d'euros (2003: 524 millions d'euros). L'apport en capital s'élevait à 696 millions d'euros (2003: 656 millions d'euros), représentant 41,7 % du bilan total. La stratégie de Campina, basée sur la croissance internationale, l'innovation, l'harmonisation et le contrôle des coûts, a produit des résultats. En incluant la compensation UE, la société a été en mesure de compenser les effets du marché volatile qu'est le marché laitier pour ses fermiers membres.

Les prix du lait furent sous pression en 2004, suite à la réforme de la politique fermière de l'Union Européenne et à la concurrence féroce et persistante au niveau prix entre les chaînes de supermarchés d'Europe de l'Ouest, notamment aux Pays-Bas. L'UE a déclaré sa nouvelle politique laitière en 2004. Les mesures UE promettent de réduire les prix du lait de près de 20 % d'ici à 2008. L'UE s'est engagée à compenser 60 % de la réduction via une compensation de revenu individuelle. L'objectif de Campina est de compenser les autres 40 % en obtenant des résultats commerciaux améliorés. Comme on l'a vu en 2004, la stratégie de l'entreprise est suffisamment prometteuse, malgré les résultats décevants de Campina Netherlands.

Le prix au comptant du lait, TVA incluse, était de 32,89 euros pour 100 kg de lait. Cela représente une chute de 0,76 euros par rapport à 2003 pour le lait ayant la même teneur en matières grasses et en protéines. La performance des prix, TVA incluse, s'élevait à 33,39 euros (2003: 34,56 euros). Les fermiers membres ont reçu de l'UE une compensation de revenu directe de 1,18 euros pour 100 kg de lait en 2004. Compte tenu de cela, Campina a réussi à compenser les effets négatifs de la politique laitière de l'UE.

Le chiffre d'affaires 2004 s'élevait à 3,559 millions d'euros (2003: 3,655 millions d'euros). Dans de nombreux pays, les activités de vente ont souffert des développements du taux de change du dollar US et du rouble russe. La part des marques principales (Campina, Landliebe et Mona) dans le chiffre d'affaires des produits de consommation a augmenté de 36 % en 2003 à 42 % en 2004, suite à une augmentation des ventes sous la marque Campina en dehors des Pays-Bas et de l'harmonisation continue de la politique de marque.

Campina a encore une fois justifié sa réputation d'entreprise novatrice en 2004. Le groupe Produits industriels, par exemple, a développé divers nouveaux produits, y compris une crème glacée en barquette pour Mona (qui peut être consommée directement à la sortie du congélateur). Cette crème glacée inédite s'est classée en deuxième place parmi les marques de crème glacée aux Pays-Bas en moins de six mois. Le groupe a développé des ingrédients pour aliments complémentaires contenant du Peptide C-12 (une protéine qui réduit la tension artérielle) pour ses clients. Les chercheurs de Campina Buttergold on réussi à développer une technologie pour la production de beurre à faible teneur en matières grasses. Etant donné le problème croissant que constitue l'obésité, cette technologie a une haute valeur marchande. Le centre de recherche Fromage et Beurre a créé un produit révolutionnaire avec Valess, un substitut de viande à base de lait qui a été lancé début 2005.

Selon J.J.G.M. (Tiny) Sanders, président du Conseil d'administration de Campina: 'A part les inquiétudes en ce qui concerne les développements du marché néerlandais, nous avons de quoi être satisfaits. Tout d'abord, tous les autres groupes on réussi à améliorer leurs résultats commerciaux, permettant à Campina de compenser les effets de la réforme de la politique laitière de l'UE sur les revenus et de la concurrence au niveau des prix pour nos propriétaires. Campina a également fait des progrès sur le chemin de l'expansion internationale. Ainsi, nous avons réalisé une très belle acquisition en Grèce et avons fait nos premiers pas dans les marchés thaïlandais et vietnamiens. Et, cette semaine, nous avons consolidé notre position au Vietnam en nous associant au leader du marché Vinamilk dans une joint-venture 50/50.

Nous avons également fait honneur à notre réputation d'entreprise novatrice en 2004, avec l'introduction de nombreux produits inédits. En outre, nous avons consolidé la part de nos marques principales, Campina, Mona et Landliebe, en chiffre d'affaires. En bref, 2004 a bien montré que, avec ou sans fusion, Campina possède une base solide qui lui permet d'envisager l'avenir avec confiance.'

    
    Chiffres clés 2004

                                                                2004    2003

    Chiffre d'affaires net(x millions d'euros)                 3.559   3.655
    Prix au comptant du lait pour 100 kg (TVA incl.)           32,89   33,56
    Prix de performance pour 100 kg (euros, TVA incl.)         33,39   34,56
    Immobilisations corporelles au coût
     (millions d'euros)                                          140     138
    Dépréciation des immobilisations corporelles
     (millions d'euros)                                           82      80
    Capitaux propres (millions d'euros)                          536     524
    Capitaux propres (% du bilan total)                         32,1    32,8
    Apport en capital (capitaux propres du groupe                696     656
     + emprunts par obligations subordonnées)
     (millions d'euros)
    Apport en capital (% du bilan total)                        41,7    41,1
    Employés (moyenne pour l'année)                            7.099   6.940
    Pourcentage d'employés en dehors des Pays-Bas                 57      53
    Total de lait transformé (millions de kg)                  5.205   5.222
    Lait fourni par les membres (millions de kg)               3.422   3.458
    Nombre moyen de fermiers membres                           8.794   9.084

Développements clés en 2004

Prix du lait et formation des capitaux propres de Campina

Le prix de performance, TVA incluse, s'élevait à 33,39 euros en 2004 (2003: 34,56 euros). Le prix au comptant du lait, TVA incluse, était de 32,89 euros pour 100 kg de lait. Cela a représenté une chute de 0,76 euros par rapport à 2003 pour le lait ayant la même teneur en matières grasses et en protéines. Le prix de performance, TVA incluse, s'élevait à 33,39 euros (2003: 34,56 euros). Les fermiers membres reçurent de l'UE une compensation de revenu direct de 1,18 euros pour 100 kg de lait en 2004. Compte tenu de cela, Campina a réussi à compenser les effets négatifs de la politique laitière de l'UE.

Le montant proposé de la dotation, à 1,50 euros pour 100 kg de lait à la réserve n'a pas changé par rapport à 2003 mais la composition diffère. La dotation à la réserve générale proposée pour 2004 est de 0,50 euros pour 100 kg de lait, soit 17 millions d'euros. Le 6 avril 2005, le Conseil des membres de Campina va décider s'il va ou non approuver cette dotation à la réserve générale. En 2003, 1,00 euro pour 100 kg de lait fut ajouté aux capitaux propres. La direction propose également de fixer l'émission d'obligations subordonnées à 34 millions d'euros, ou 1,00 euro pour 100 kg de lait livré (2003: 0,50 euro). Le Conseil des membres de Campina va également discuter cette proposition le 6 avril.

Les produits à valeur ajoutée prouvent leur valeur

En 2004, le marché laitier européen était à contre-pas des développements sur le marché mondial. La production laitière mondiale augmenta légèrement. Le volume du négoce international des produits laitiers augmenta également, tout comme les prix de marché mondiaux, atteignant les haut niveaux de 2001. Dans l'UE, la production laitière baissa légèrement. Le marché européen n'afficha aucun changement tangible par rapport à 2003.

Outre sa politique de réforme, l'UE a adopté des mesures pour réaliser une réduction des prix du lait. En réponse à la hausse des prix sur le marché mondial, l'UE a réduit considérablement les montants de restitution et d'aide de 35 % à 40 % en moyenne. Les stocks d'intervention furent également réduits, notamment pour le lait en poudre écrémé. En raison des mesures européennes, les avantages de l'augmentation des prix de marché mondiaux n'ont se sont pas traduits en une augmentation du prix du lait en Europe.

Progrès en matière de croissance internationale

Campina attache beaucoup d'importance à son envergure, afin de créer une plateforme adéquate pour l'innovation et l'efficacité, et être un partenaire intéressant pour les clients et les employés (futurs). La croissance internationale en fait partie. En 2004, Campina a adopté des mesures supplémentaires en ce sens, notamment avec l'acquisition du distributeur grec Quality Brands International. La Grèce est un marché en expansion avec des perspectives dans les segments dans lesquels Campina envisage une expansion. La société a également poursuivi sa stratégie qui consiste à exploiter les options croissantes dans un nombre limité de pays asiatiques. Au printemps 2004, la société a acquis les activités laitières de Parmalat en Thaïlande et au Vietnam. Ceci fut suivi récemment par une seconde démarche au Vietnam, où Campina a entamé une joint venture 50/50 avec la plus grande société laitière du pays, Vinamilk. La joint venture accordera la priorité aux produits à valeur ajoutée tels que les yaourts, les boissons lactées et les desserts. Ces produits seront vendus sous la marque internationale Campina sur le marché vietnamien. Début 2005, Campina a acquis le spécialiste du beurre belge Aveve Zuivel NV. Grâce à cette acquisition, Campina a créé de nouvelles possibilités d'expansion pour sa propre division Campina Buttergold, tant sur le marché du détail que sur les marchés industriels des spécialités de matières grasses.

Progrès en matière d'harmonisation internationale

Dans le but d'augmenter le nombre de concepts de produits internationaux, l'alliance entre les 'groupes blancs' (Campina Netherlands, Campina Germany et Campina International) fut consolidée. Un partenariat spécial fut créé, sous la surveillance du Conseil d'administration, pour combiner les principales activités des trois groupes de consommation et augmenter l'innovation et le chiffre d'affaires international des produits à valeur ajoutée. Cette intégration croissante a également pour but d'améliorer la distribution de la production sur divers pays et usines. Les trois directeurs de groupe font partie de ce partenariat.

L'innovation internationale a également servi à resserrer les liens entre les départements Marketing et R&D. Les recettes et les gammes de produits doivent être simplifiées. Une unité de marketing spéciale sera donc créée pour les concepts internationaux, sous la surveillance des directeurs commerciaux des trois groupes. A cette fin, le personnel de marketing des groupes blancs et les chercheurs de Campina Innovation vont consolider leur partenariat.

La sensibilisation aux coûts demeure pertinente

Comme une grande partie du chiffre d'affaires est encore sensible aux prix, le contrôle des coûts fait l'objet d'une haute priorité. En 2004, cela a entraîné l'adoption de diverses mesures, dont la plus radicale a été l'opération d'efficacité accélérée lancée en octobre 2004. Cette opération est conçue pour générer des économies de 35 millions d'euros et aligner les activités des groupes en fonction les conditions changeantes du marché. L'objectif est une réduction draconienne des coûts fixes, qui entraînera une perte d'emplois dans les fonctions indirectes en 2005 et 2006. Une suspension du recrutement a été imposée et les emplois temporaires seront terminés dans la mesure du possible.

Dans le but de poursuivre ses améliorations d'efficacité, Campina a abandonné ses activités de production et de distribution en Pologne. Suite à cette transaction, Campina se concentrera uniquement sur la vente et la commercialisation de produits à valeur ajoutée en Pologne.

Innovation

Le service de recherche de Campina Buttergold a réussi à développer une technologie permettant la production de beurre à beurre à faible teneur en matières grasses. Etant donné le problème croissant que représente l'obésité, cette technologie a une haute valeur marchande. Elle sert de catalyste dans le développement de nouveaux produits. Les produits à faible teneur en matières grasses se vendent bien, qu'il s'agisse du beurre, du lait (lait à 0 % de matière grasse de Campina Netherlands), des boissons lactées ou du yaourt (0,1 % de matière grasse de Campina Germany).

Le groupe Produits industriels a développé divers nouveaux produits, y compris la crème glacée en barquette pour Mona qui peut être consommée directement à la sortie du congélateur). Cette crème glacée inédite s'est classée en deuxième place parmi les marques de crème glacée en barquette aux Pays-Bas en moins de six mois. Le groupe a développé des ingrédients pour aliments complémentaires contenant du Peptide C-12 (une protéine qui réduit la tension artérielle) pour ses clients. Le peptide à cystéine, qui améliore les fonctions du foie, a également été introduit. Le centre de recherche 'laitier jaune' (fromage et beurre) de Tilburg a créé un produit révolutionnaire avec Valess, un substitut de viande à base de lait qui a été lancé début 2005.

L'expansion des marques primaires de Campina se poursuit

Campina concentre ses investissements sur ses marques primaires: Campina (international), Landliebe (Allemagne) et Mona (Pays-Bas). La publicité et la promotion (de l'emballage et des campagnes aux pubs de radio et de télévision) joue un rôle très important dans le positionnement des produits laitiers de Campina. A cette fin, Campina a investi 101 millions d'euros en 2004 (2003: 96 millions d'euros). La décision de Campina de ne pas exploiter un trop grand nombre de marques, mais plutôt de se concentrer sur trois marques principales, semble produire des résultats. La part des marques primaires Campina, Landliebe et Mona, dans le chiffre d'affaires global de la société a augmenté de 36 % en 2003 à 42 % pendant 2004. Aux Pays-Bas, Campina était la plus grande marque de supermarché trois années d'affilée.

Volume de lait transformé

Le volume total de lait transformé en 2004 était de 5,205 millions de kg, une baisse de 17 millions de kg comparé à 2003. La réduction était principalement due à des volumes de production réduits pour les produits de base du segment laitier blanc et pour le fromage et le beurre. La production de caséinates augmenta sensiblement aux Pays-Bas. Par conséquent, moins de lait fut transformé à Allemagne.

Perspectives pour 2005 - Période d'intégration intensive en cas de fusion

Les développements dans le secteur du détail en 2004 semblent être de nature structurelle. Par conséquent, il faudra envisager des relations concurrentielles plus féroces en 2005, ce qui exercera une pression sur les marges. Néanmoins, on envisage la possibilité d'augmenter les prix de manière sélective quand les niveaux de prix de la chaîne atteindront des niveaux non rentables. En 2005, l'UE va poursuivre l'introduction graduelle de la politique laitière révisée d'ici à 2008. La société Campina est engagée envers la compensation de toute réduction du prix du lait non compensée par l'UE et le restera. Campina va poursuivre l'expansion de sa position de leader du marché par le biais d'investissements supplémentaires dans l'innovation, les concepts de marché et les améliorations en efficacité. A cette fin, une augmentation des dépenses d'investissement de l'ordre de 165 millions d'euros est prévue en 2005.

Un problème majeur pour Campina est de savoir si la fusion proposée avec Arla Foods va se matérialiser en 2005. Une décision positive sera suivie d'une période intensive intégration des deux sociétés, suivie par les deux coopératives. Les détails spécifiques de la fusion et son mode de réalisation feront l'objet de discussions ultérieures à la Commission d'harmonisation qui sera établie.

Sur la base de l'accord atteint avec les fermiers membres sur la politique concernant la dotation à la réserve, des fonds suffisants sont disponibles pour la mise en oeuvre des politiques d'entreprise de Campina.

Avis aux rédacteurs:

Campina est une coopérative internationale qui développe, produit, commercialise et distribue des produits de consommation laitiers et à base de lait et des ingrédients de qualité supérieure pour les secteurs alimentaire et pharmaceutique. Campina emploie environ 7 000 personnes et réalise un chiffre d'affaires d'environ 3,5 milliards d'euros. La société occupe une position de leader sur les marchés avec des marques telles que Campina, Landliebe et Mona. Par ailleurs, Campina exerce des activités au niveau international par le biais de son groupe de Produits industriels. Ce groupe d'ingrédients, avec la division internationale DMV, est un partenaire de premier ordre pour les secteurs alimentaire et pharmaceutique, entre autres.

Site Web: www.campina.com

    
    Résultats annuels de Campina pour 2004 - Performance par groupe

    Groupe Campina Netherlands

    - Les effets de la concurrence au niveau des prix sont très évidents
    - Lancement d'une campagne pour restaurer la rentabilité
    - Introduction réussie de Mona Schepijs (crème glacée en barquette)

                                                                 2004   2003
    Chiffre d'affaires (x millions d'euros)                       702    778
    Employés                                                    1,465  1,634

Le chiffre d'affaires du groupe Campina Netherlands a baissé de 10 %.

La consommation de produits laitiers de base chute de quelques points de pourcentage par an depuis quelque temps. Campina Netherlands a également considérablement souffert d'une concurrence plus féroce entre les chaînes de supermarchés néerlandaises. Par conséquent, les résultats du groupe étaient décevants. Diverses mesures d'efficacité ont été adoptées, ou entamées au cours de l'année, ce qui devrait entraîner une amélioration des résultats.

Au printemps 2004, la marque Campina a perdu du terrain, alors que des signes de reprise commencèrent à se manifester à la fin de l'année. Les lancements du lait à plus grande durée de conservation et des boissons lactées à 0 % de matière grasse remportèrent du succès. Les produits laitiers de base de Campina (lait, yaourt et crème anglaise) devront se distinguer en termes de propriétés de produit, qualité de produit ou emballage afin de réaliser une valeur ajoutée. Les produits laitiers de base sont produits sous des marques maison au coût le plus bas possible. Le rendu de ces produits continue néanmoins d'inquiéter.

Malgré une concurrence accrue, la position de l'Optimel amélioré (maximum de goût, minimum de calories), grâce à une expansion de la gamme de crèmes anglaises et de boissons et l'introduction du yaourt Optimel en emballage groupé. La principale introduction sous la marque Mona pendant l'exercice était Schepijs (crème glacée en barquette), qui a incontestablement remporté un grand succès. Cela s'applique aussi aux produits Mona Light.

Au deuxième semestre 2004, cinq nouvelles chaînes de production devinrent opérationnelles à l'usine de Maasdam. Campina Netherlands a fermé son usine de Woerden et transféré une partie de ses activités de production à ses usines de Elsterwerda (Allemagne) et Maasdam (Pays-Bas).

Des réductions de coût furent réalisées au niveau logistique, en partie grâce à la fermeture du centre de distribution de Maasdam et au transfert des activités aux services de distribution de Rotterdam, Heiloo et Eindhoven.

    
    Groupe Campina Germany

    - Une part de marché en forte croissance pour les desserts Landliebe
    - Concept 'Strudel' très populaire
    - Pression continue sur les prix

                                                                 2004   2003
    Chiffre d'affaires (x millions d'euros)                       909    929
    Employés                                                    2.269  2.104

Le chiffre d'affaires de la marque a affiché une tendance positive, grâce à de nouveaux concepts sous la marque Campina et à l'expansion des desserts Landliebe. Le chiffre d'affaires total de Campina Germany affichait une baisse de 2 % par rapport à 2003, en raison de la pression continue sur les prix de vente des produits laitiers de base tels que le lait liquide, la caillebotte et la crème. Campina Germany a fait des progrès supplémentaires avec l'amélioration de sa structure de coûts en 2004.

Malgré une concurrence féroce dans le segment laitier, le chiffre d'affaires domestique de Campina Germany était positif, notamment pour les produits de marque. La réduction des ventes de produits laitiers sous la marque Landliebe observée pendant les premières années était limitée en 2004. Dans le segment des desserts, Campina a consolidé sa position de leader du marché. Une forte croissance a été observée pour les desserts de marque Landliebe. De nouveaux produits de marque Campina ont également contribué à l'expansion de la part de marché Campina. Les ventes de produits laitiers de base tels que le lait frais, la caillebotte et la crème ne furent pas satisfaisantes, en raison de la pression continue sur les prix.

Les produits desserts introduits sous la marque Campina remportèrent du succès. Les produits 'strudel' au goût de vanille, fruit et chocolat ont contribué à ce succès. Les produits de la gamme Optiwell représentaient un autre pilier important sous la marque ombrelle Campina. Ce concept est caractérisé par des produits à faible teneur en matières grasses et en sucre.

En 2004, la production fut transférée de Woerden (Pays-Bas) à Elsterwerda, parmi d'autres emplacements. Des investissements furent réalisés dans de nouvelles chaînes de production et de remplissage à l'usine Elsterwerda, en vue de produire les plus grands volumes. Un nouvel entrepôt climatisé fut également construit. La formation des opérateurs et le recrutement de nouveaux employés furent examinés de près. La production de boissons au yaourt était concentrée chez Campina à Heilbronn. De nouvelles chaînes de remplissage furent mises en service à cette fin.

    
    Groupe Campina International

    - Démarrage des activités en Thaïlande et au Vietnam
    - Acquisition de Quality Brands International en Grèce
    - Baisse du chiffre d'affaires des produits maison

                                                                  2004   2003
    Chiffre d'affaires (x millions d'euros)                        510    493
    Employés                                                     1.365  1.164

Le chiffre d'affaires de Campina International a enregistré une croissance de 3 %. Cette croissance fut réalisée dans les segments stratégiques des yaourts et desserts dans presque tous les pays. La performance au Royaume Uni, en Russie et en Espagne était satisfaisante. Une baisse des ventes des produits maison français a exercé une pression sur les résultats de Campina International. Les coûts de dépréciation ont fait l'objet d'une forte augmentation suite à la construction d'une nouvelle usine pour les produits longue durée à Aalter.

En 2004, Campina commença une production locale et des ventes en Asie, (Thaïlande et Vietnam). La Grèce afficha une forte croissance de son chiffre d'affaires, grâce à l'acquisition et à l'intégration des activités de la société Quality Brands International. Malgré la stagnation du marché russe au niveau des yaourts au fruit, Campina a réussi à afficher une croissance dans ce segment. Campina Russia a poursuivi activement la vente de desserts sucrés avec des résultats prometteurs. La demande pour les boissons lactées a enregistré une forte croissance qui a mené Campina à investir dans de nouvelles chaînes de production pour boissons qui deviendront opérationnelles au printemps 2005,

En Belgique, une excellente performance de vente fut réalisée pour le lait CLA (un lait avec une teneur accrue en acide linoléique conjugué). Les ventes réalisées sous la marque Joyvalle étaient également satisfaisantes. Vers le milieu de l'année 2004, la gamme Joyvalle fut élargie pour inclure des desserts. Pour Campina UK, l'année fut excellente. L'approche vers les marques détenues par le détail a remporté un succès incontestable. La marque Yazoo fut repositionnée en 2004, entraînant la croissance de sa part de marché.

La commercialisation de Mondelice en Espagne a été réussie. Les desserts, yaourts et boissons furent tous vendus sous cette marque. Les ventes de desserts en Espagne augmentèrent pendant l'année. Le chiffre d'affaires de l'organisme d'exportation Direct Export Overseas (qui couvre les pays en dehors de l'Europe) fut assujetti à la pression sévère d'un euro fort et de restitutions à l'exportation réduites. La croissance des ventes de yaourts, de desserts et de boissons longue durée fut toutefois enregistrée.

    
    Groupe Fromage et Beurre

    - Croissance du fromage Milner et des spécialités de fromage belges
    - Introduction de Valess
    - Investissements dans la technologie à faible teneur en matières grasses
      pour le beurre

                                                                 2004   2003
    Chiffre d'affaires (x millions d'euros)                       959    993
    Employés                                                      881    876

Le groupe Fromage et Beurre a fait face à une pression importante au niveau du prix de vente du fromage, suite à la surcapacité qui existait dans le marché pour les fromages traditionnels et la concurrence de prix dans les supermarchés néerlandais et allemands. Par conséquent, le chiffre d'affaires enregistra une baisse de 3 %. Malgré des circonstances difficiles, le groupe a amélioré ses résultats. La performance des ventes de spécialités de fromage et de beurre de marque a été bonne, en partie grâce au succès de nouveaux produits. L'usine de Lutjewinkel fut détruite par le feu à deux reprises pendant l'exercice.

- Campina Holland Cheese

La consolidation des marques et des spécialités a bien progressé en 2004. Le chiffre d'affaires pour Milner, un fromage à faible teneur en matières grasses, a enregistré une croissance importante. La performance de Milner aux Pays-Bas a été excellente. Le chiffre d'affaires des spécialités belges produites à l'usine de Passendale (Belgique) était également supérieur à celui de 2003, en partie grâce à l'augmentation du chiffre d'affaires du fromage ovale Passendale et l'introduction de Prélude au printemps 2004. Des préparations eurent lieu pendant l'année pour l'introduction de Valess, un substitut de viande révolutionnaire à base de lait, qui a été lancé en février 2005 et accueilli avec enthousiasme par la clientèle.

La production de fromages à pâte demi-dure traditionnels fut encore optimisée en 2004, entraînant des réductions de coûts. La division a décidé de fermer l'usine de production de Niedermörmter (Allemagne) pendant l'été 2005 et de transférer la production aux usines de Rijkevoort et de Born (toutes deux aux Pays-Bas).

En août 2004, un incendie s'est déclaré à l'usine de Lutjewinkel (Pays-Bas). Par la suite, le lait destiné à la transformation fut acheminé vers d'autres usines, y compris Bleskensgraaf. Malheureusement,un autre incendie se déclara à Lutjewinkel pendant les travaux de rénovation ; par conséquent, la production de fromage ne pourra pas recommencer avant fin 2005 dans cette usine.

- Campina Buttergold

Le volume des ventes et le chiffre d'affaires étaient pratiquement identiques en 2004. La consommation de beurre se stabilisa aux Pays-Bas et en Allemagne, un développement positif après des années de déclin progressif. Les ventes de beurre à teneur réduite en matières grasses affichent une tendance positive depuis quelques années.

En novembre 2004, l'usine de 's Hertogenbosch (Pays-Bas) a rouvert ses portes suite à l'achèvement d'un programme d'investissement dans de nouvelles chaînes de production pour certains produits y compris le beurre en gobelets, en emballage vrac et en barquettes. L'usine de 's Hertogenbosch fut également complètement équipée pour la production et le remplissage de produits de beurre à teneur réduite en matières grasses tels que 'Elke Dag' et 'Leichtgold', avec 25 % de matières grasses de lait, pour les marchés du détail néerlandais et allemands. Les efforts visant à positionner une marque de beurre, Campina Buttergold, sur le marché remportent de plus en plus de succès

Campina à Aalter (Belgique) produit de l'huile de beurre et des mélanges de beurre pour le marché industriel. L'usine est spécialisée dans le développement de mélanges de beurre spécifiques aux clients pour une clientèle d'Asie du Sud Est et du Moyen Orient. On observa une croissance évidente du chiffre d'affaires pour l'huile de beurre et les mélanges de beurre en 2004. Les ventes de beurre à emballage vrac pour l'industrie ont bien progressé pendant l'exercice. La division a consolidé sa position dans un certain nombre de marchés de ventes importants, tels que le Moyen Orient et l'Extrême Orient.

    
    Groupe Produits industriels

    - Croissance des ventes pour les secteurs d'activité stratégiques
    - Une bonne année pour les ventes de caséinates
    - Veghel Force Project

                                                                  2004   2003
    Chiffre d'affaires (x millions d'euros)                        476    459
    Employés                                                       934    968

Le chiffre d'affaires du groupe Produits industriels augmenta de 4 %, en partie grâce à la reprise du marché mondial des caséinates en 2004. La réduction de l'aide de production pour les caséinates fut seulement partiellement compensée par un prix supérieur. Les secteurs activité stratégiques affichèrent des marges décevantes. Le développement des volumes de vente était bon mais, en raison notamment de la faiblesse du dollar, le prix n'a pas suivi l'augmentation du volume. L'unité commerciale Holland Dairy Feed a affiché un bon résultat. Le groupe Produits industriels a affiché un résultat global amélioré en 2004.

Le Veghel Force Project reçut le feu vert fin 2004. Ce projet comprend l'installation de nouveaux équipements de transformation visant à élargir la gamme des produits de petit-lait DMV International. En outre, le bâtiment et les autres installations de production de poudre du département de séchage par atomisation et de dessalement furent modernisées. Cela nécessita un investissement de 57 millions d'euros.

L'industrie pharmaceutique se concentre de plus en plus sur le contrôle des coûts et est en train de transférer une partie de sa production en Chine et en Inde. En vue d'élargir sa position dans ces nouveaux marchés pharmaceutiques, le secteur d'activité Pharma est devenu récemment actif dans ces pays, avec la vente de lactose pharmaceutique. La réouverture de l'usine de Nörten-Hardenberg en Allemagne au printemps 2004 a entraîné l'amélioration de la production de lactose destiné à être transformé directement en comprimés.

Le marché des caséinates s'est élargi et la demande pour les produits d'origine européenne a également augmenté. Le secteur d'activité des Protéines a bénéficié de ces tendances. La chute très prononcée du support pour la production de caséinates n'a été que partiellement compensée par une hausse du prix de marché.

LA

SOURCE Campina