Les résultats de l'étude européenne multicentrique attirent l'attention sur un nouveau test moléculaire devant améliorer le diagnostic du cancer de la prostate

23 Mars, 2007, 17:02 GMT de Gen-Probe Incorporated

BERLIN, March 23 /PRNewswire/ --

- Les données préliminaires présentées à l'occasion du Congrès annuel de l'Association européenne d'urologie semblent indiquer que l'essai innovant de PROGENSA(TM) PCA3 serait plus spécifique que les méthodes de test traditionnelles -

Le nouveau test de PROGENSA(TM) de Gen-Probe (Nasdaq : GPRO) portant sur le gène PCA3 permettrait de mieux prédire les résultats d'une biopsie répétée de la prostate que les méthodes de test traditionnelles : voilà ce que suggèrent les données préliminaires issues d'une étude clinique multicentrique en cours, présentée cette semaine par des chercheurs indépendants à l'occasion du Congrès annuel de l'Association européenne d'urologie (EAU).

<< D'après ces résultats et d'autres données nord-américaines similaires récemment présentées lors d'autres congrès, nous estimons que le test PROGENSA PCA3 aidera les patients et leurs médecins traitants à prendre des décisions diagnostiques plus éclairées au sujet du cancer de la prostate, >> indique Henry L. Nordhoff, le Président-Directeur Général de Gen-Probe.

Les données ont été présentées sous la forme d'une affiche par Alexander Haese, docteur en médecine, du Centre médical de l'Université d'Eppendorf à Hambourg, en Allemagne. À ce jour, 199 hommes ayant subi une biopsie négative de la prostate se sont portés volontaires pour participer à l'étude clinique dans sept hôpitaux européens. Tous les hommes ont subi une biopsie répétée, le test moléculaire de PROGENSA pour la détection du gène PCA3 dans l'urine, un test pour la détection du niveau total d'antigène spécifique de la prostate (PSA) dans le sang et un test sur le PSA sérique libre. Environ 25 % des hommes ont eu une biopsie positive répétée.

D'après les analyses provisoires présentées au cours du Congrès de l'EAU, les chercheurs ont conclu que l'essai du PROGENSA PCA3 donnait de meilleurs résultats que le PSA libre pour pronostiquer le résultat d'une biopsie répétée. En clair, le test du PCA3 montrait une spécificité de 73 % dans l'étude, contre 16 % seulement pour le PSA libre. Les chercheurs ont également déclaré que les niveaux de PCA3 plus élevés étaient en corrélation avec une plus grande probabilité de biopsie positive répétée. Par exemple, les hommes présentant un niveau de PCA3 élevé avaient 41 % de chances d'avoir une biopsie positive répétée contre 16 % seulement chez les hommes présentant un niveau de PCA bas.

Une autre étude prometteuse présentée par Gen-Probe et des chercheurs indépendants lors du Congrès de l'EAU a montré que le niveau de PCA3 n'était pas en corrélation avec la taille de la prostate. Il est important de rappeler que des études précédentes avaient suggéré que le taux de PCA reflétait la taille de la tumeur prostatique. Ces découvertes indiquent que la surexpression du gène PCA3 est hautement spécifique du cancer de la prostate. En comparaison, le PSA sérique pourrait être plus élevé en raison de plusieurs états bénins et se traduire par des résultats de type << faux positif >> et la pratique de biopsies inutiles ; en fait, pas moins de trois-quarts des hommes soupçonnés d'avoir un cancer à la suite d'un test PSA présentent en réalité des conditions non cancéreuses, tels qu'une hyperplasie bénigne de la prostate (BPH).

Le test de Gen-Probe PROGENSA PCA3 est le premier essai clinique moléculaire diagnostique pour le cancer de la prostate. L'essai détecte la surexpression du gène PCA3 ADNm dans l'urine. Les études ont montré une surexpression de PCA3, la présence de cellules relatives à bénignes, de 60 à 100 fois plus volumineuses que 90 % des tumeurs prostatiques, impliquant que le gène pourrait être un biomarqueur utile pour le dépistage du cancer de la prostate.

Le test PROGENSA PCA3 a reçu la certification CE, qui autorise sa commercialisation dans l'Union européenne (UE). Le test est actuellement offert par l'intermédiaire des laboratoires européens suivants : NovioGendix (Nimègue, Pays-Bas), le Laboratoire de technologies moléculaires appliquées, Université catholique de Louvain (Bruxelles, Belgique), Medi-Lab (Manchester, Royaume-Uni), le Doctors Laboratory (Londres, Royaume-Uni), Labor Limbach (Heidelberg, Allemagne) et LCL (Seine, France). La commercialisation de ce test n'est pas autorisée aux Etats-Unis.

D'après START Oncology in Europe, le cancer de la prostate est le cancer masculin le plus commun en Europe du Nord et de l'Ouest. Environ 190 000 nouveaux cas apparaissent chaque année, ce qui représente 15 % de tous les cancers chez les hommes. En Europe, les taux d'incidence annuels pour 100 000 hommes vont de 19 (en Europe de l'Est) à 55 (Europe de l'Ouest). Dans la plupart des pays européens, l'incidence du cancer de la prostate a davantage augmenté que celle de n'importe quel autre type de cancer au cours des deux dernières décennies. En Europe, environ 80 000 personnes meurent chaque année d'un cancer de la prostate.

Le gène PCA3 a été découvert par le Dr Marion Bussemakers pendant des travaux menés conjointement avec le Dr Jack Schalken, à l'Université de Nimègue aux Pays-Bas, et dans le laboratoire du Dr William Isaacs de la Johns Hopkins University de Baltimore, Maryland. DiagnoCure Inc. (TSX : CUR) détient la licence exclusive mondiale de toutes les applications diagnostiques et thérapeutiques du gène PCA3. En novembre 2003, Gen-Probe a obtenu de DiagnoCure l'exclusivité des droits diagnostiques mondiaux associés au gène PCA3.

À propos de Gen-Probe

Gen-Probe Incorporated est l'un des leaders mondiaux du développement, de la production et de la commercialisation de tests à base d'acides nucléiques rapides, précis et rentables et principalement utilisés pour le diagnostic de maladies humaines et le dépistage dans les banques de sang. Gen-Probe bénéficie d'une expérience de plus de 24 ans dans le domaine des acides nucléiques et s'est vu décerner la << 2004 National Medal of Technology >>, la plus haute distinction des Etats-Unis en matière d'innovation technologique, pour le développement de tests à base d'acides nucléiques pour le dépistage sanguin. Gen-Probe, dont le siège social est situé à San Diego, en Californie, compte près de 1000 salariés. Pour plus de renseignements, consultez le site de Gen-Probe sur www.gen-probe.com.

Avertissement concernant les énoncés prospectifs

Toutes les affirmations contenues dans ce communiqué concernant les attentes, convictions, plans, objectifs, hypothèses ou événements et performances futurs de Gen-Probe ne constituent pas des faits historiques mais des énoncés prospectifs. Ces énoncés sont souvent, mais pas toujours, exprimés par des termes ou expressions tels que croit, sera, prévoit, anticipe, estime, a l'intention, planifie ainsi que par l'emploi du conditionnel. Par exemple, les énoncés concernant de nouveaux produits, d'éventuelles approbations réglementaires, l'éventuelle adoption par la clientèle et les résultats d'études R&D sont tous des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne constituent pas une garantie de performance. Ils impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et hypothèses susceptibles de créer un écart important entre les résultats réels, les niveaux d'activité, de performance ou d'accomplissement et les résultats exprimés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Certains des risques, incertitudes et hypothèses qui pourraient créer un écart important entre les résultats réels et les résultats des estimations ou projections contenues dans les énoncés prospectifs comprennent mais ne se limitent pas : i) au risque que les nouveaux produits du cancer de la prostate, tels que notre étude sur le gène PCA3, pourraient ne pas obtenir l'approbation nécessaire à leur commercialisation selon le calendrier prévu, voire pas du tout, ii) au risque que le marché pour la commercialisation de nos nouveaux produits, tels que notre test du gène PCA3, ne se développe pas comme prévu, (iii) à l'éventualité que nous ne puissions pas être compétitifs, iv) au risque que nous pourrions ne pas parvenir à maintenir nos collaborations actuelles et conclure de nouvelles collaborations ou trouver une nouvelle clientèle, (v) au risque que nous puissions dépendre de tiers pour distribuer certains de nos produits. La liste qui précède énonce quelques-uns, mais pas tous les facteurs qui pourraient affecter la capacité de l'entreprise à atteindre les résultats décrits dans les énoncés prospectifs. Pour de plus amples informations sur les facteurs de risques ou incertitudes que nous rencontrons ainsi qu'une analyse de nos états financiers et les notes de bas de page, veuillez consulter les documents que nous soumettons à la Commission des Opérations de Bourse, y compris notre dernier rapport annuel sur formulaire 10-K et tous les rapports périodiques ultérieurs. Nous déclinons expressément toute obligation de mettre à jour les énoncés prospectifs pour refléter tout événement et circonstance ultérieurs au présent communiqué ou de prendre en compte la survenue de tout événement ultérieur.

    
    Contact:

    Michael Watts                                  Alyssa Eggum
    Directeur principal, investisseur relations    Directrice, communications
    et Communications d'entreprise                 marketing          
    +1-858-410-8673                                +1-858-232-6811        

Site Internet : http://www.gen-probe.com

LA

SOURCE Gen-Probe Incorporated