Les téléspectateurs occidentaux sont en retard dans la révolution de la télévision connectée à Internet

31 Août , 2012, 11:00 BST de GfK

NUREMBERG, Allemagne, August 31, 2012 /PRNewswire/ --

Sur les marchés comme la Chine, le Brésil et l'Inde, les téléspectateurs exploitent davantage les opportunités offertes par la télévision connectée à Internet, comparativement aux pays comme le Royaume-Uni, les États-Unis et l'Allemagne. C'est ce qu'a révélé une enquête menée à travers treize pays par les experts en études de consommation de GfK. Cette enquête a découvert que les consommateurs occidentaux sont bloqués dans un état d'esprit « analogique » tandis que sur les marchés émergents, les téléspectateurs sont plus enclins à adopter les capacités numériques de la télévision connectée.

L'enquête de GfK montre que la proportion des utilisateurs de télévision connectée est bien plus importante auprès des consommateurs Chinois Coréens et Indiens qu'auprès des consommateurs occidentaux.

     Utilisation de la télévision connectée:

     Chine            44 %
     Corée du Sud     18 %
     Inde             17 %
     Brésil           14 %
     Turquie          13 %
     Royaume-Uni      11 %
     États-Unis       11 %
     Mexique          11 %
     Espagne           8 %
     Allemagne         8 %
     Belgique          6 %
     Russie            5 %
     Pays-Bas          5 % 

     

Les découvertes de GfK montrent que la « télévision sociale » n'a pas encore entièrement décollé. À l'échelle mondiale, seulement 28 % des téléspectateurs affirment trouver les programmes avec lesquels ils peuvent interagir plus intéressants à regarder. Et un maigre 25 % pense que tweeter et faire des commentaires sur des programmes « améliore l'expérience télévisuelle ».

Dans les pays comme la Chine, le Brésil et l'Inde, les téléspectateurs sont plus motivés par les programmes avec lesquels ils peuvent interagir que sur les marchés comme le Royaume-Uni, les États-Unis et l'Allemagne[1].

Richard Preedy, de GfK, a déclaré : « Nos découvertes suggèrent que les télédiffuseurs ont besoin d'intégrer leurs éléments sociaux de manière beaucoup plus engageante au sein de la structure des programmes, afin d'inciter l'interaction des téléspectateurs. »

À travers tous les marchés, au moment d'acheter un nouveau téléviseur, la capacité de se connecter à Internet est moins importante que le prix, la taille de l'écran ou la technologie d'affichage. Mais l'occident est plus indifférent que les marchés émergents : Seulement 26 % des consommateurs au Royaume-Uni et 29 % aux États-Unis affirment être à l'affût d'un téléviseur compatible avec Internet, comparativement à 61 % en Inde et 64 % en Chine.

Davantage de renseignements ainsi que le communiqué de presse complet sont accessibles en cliquant sur le lien suivant : http://www.gfk.com/group/press_information/press_releases/index.en.html

NOTES COMPLÉMENTAIRES :

[1] Pourcentage de personnes interrogées étant d'accord avec l'énoncé « Les programmes avec lesquels je peux interagir sont beaucoup plus intéressants à regarder » : Brésil 42 %, Chine 61 %, Inde 59 % / Royaume-Uni 16 %, États-Unis 18 %, Allemagne 15 %

 

Research contact: Ryan Garner, Ryan.Garner@gfk.com

PR contact: Amanda Wheeler, Amanda.wheeler@gfk.com / +44-7919-624688

 

LA

SOURCE GfK