L'IFC (membre du Groupe de la Banque mondiale) clôt un investissement de 4 000 000 CAD dans Volta Resources Inc.

23 Mars, 2010, 17:53 GMT de Volta Resources Inc.

$codeDebug.log("output array of get country targets countryT

TORONTO, March 23, 2010 /PRNewswire/ --

- TSX : VTR

Suite à son communiqué du 12 janvier 2010, Volta Resources Inc. (<< Volta >> ou la << Société >>) (TSX : VTR) annonce que le projet d'investissement dans la Société par la Société financière internationale (International Finance Corporation << IFC >>) a été conclu et que la transaction est entrée en vigueur le 22 mars 2010. L'IFC a investi 4 millions CAD et a acquis 5 405 404 unités (les << Unités >>) à un prix de 0,74 CAD par Unité. Chaque Unité consiste en une action ordinaire de la Société et un demi-bon de souscription d'action ordinaire. Chaque bon de souscription peut être exercé dans une action ordinaire de la Société en fonction d'un prix d'exercice de 1,03 CAD, à tout moment jusqu'au 23 mars 2015 (la << période d'exercice du bon de souscription >>). La date d'échéance des titres serait rapprochée si, à un moment ou à un autre pendant la période d'exercice du bon de souscription, le cours moyen pondéré sur les volumes sur 15 jours (CMPV) de l'action ordinaire de Volta dépasse 1,55 CAD.

L'IFC a la possibilité d'effectuer d'autres investissements dans Volta à hauteur de 4 millions CAD, en montants individuels minimaux d'1 million CAD, pendant une période de douze mois civils après le 22 mars 2010. Le prix d'investissement doit être égal au plus important CMPV des 15 jours ouvrables précédant la livraison de la notification de l'option, moins une réduction de 15 %, et le CMPV des 5 jours ouvrables précédant la date livraison de la notification de l'option, moins une réduction de 20 %, si le prix de l'action est inférieur ou égal à 2,00 CAD, ou à un prix égal au plus important CMPV des 15 derniers jours ouvrables précédant la livraison de la notification de l'option moins une réduction de 15 %, et le CMPV des 5 derniers ouvrables précédant la livraison de la notification de l'option moins une réduction de 15 %, si le prix de l'action est supérieur à 2,00 CAD. La souscription optionnelle est sous réserve de toutes les autorisations réglementaires.

Les produits découlant des investissements de l'IFC seront utilisés en guise de fonds de roulement et pour financer les activités d'exploration du projet aurifère principal de Volta, à Kiaka, au Burkina Faso, en Afrique occidentale.

La Banque mondiale et l'IFC travaillent ensemble pour aider les pays et les sociétés à s'assurer que les avantages liés au développement des ressources sont durables. L'IFC soutient l'investissement du secteur privé dans les industries minières en travaillant avec les investisseurs et les communautés afin de permettre à ces dernières de soutirer des avantages réels pour l'emploi, l'amélioration des infrastructures et les opportunités économiques. L'IFC offre une gamme de produits financiers aux entreprises pendant les cycles de développement de leurs projets et a investi plus de 73 milliards USD dans des marchés émergents depuis 1956. Elle a financé divers projets miniers en Afrique occidentale, y compris la mine aurifère Ahafo de Newmont, au Ghana, les mines Obuasi et Iduapriem d'AngloGold Ashanti, au Ghana, et le projet Sadiola, au Mali. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'IFC, veuillez consulter le http://www.ifc.org.

Volta est une société d'exploration minérale cherchant à devenir un leader en matière d'identification, d'acquisition et d'exploration de propriétés aurifères en Afrique occidentale. Cette société canadienne, dont le siège est situé à Toronto, en Ontario, mène ses activités d'exploration en Afrique occidentale et possède des bureaux d'exploitation à Accra, au Ghana, et à Ouagadougou, au Burkina Faso.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs :

Le présent communiqué de presse contient des << énoncés prospectifs >>, au sens de la loi canadienne sur les valeurs mobilières, qui impliquent des risques et incertitudes inhérents. Ces énoncés prospectifs incluent, mais sans s'y limiter, des énoncés portant sur les cours futurs de l'or et d'autres minéraux et métaux, l'estimation des réserves et ressources minérales, la réalisation des estimations de réserves minérales, les dépenses en capital, les coûts et la synchronisation des ressources, les coûts et la synchronisation de l'exploitation de nouveaux gisements, la réussite des activités d'exploration, les délais de délivrance des permis, les variations des taux de change, les besoins en capitaux supplémentaires, la réglementation gouvernementale en ce qui a trait aux opérations minières, les risques environnementaux, les dépenses imprévues en remises en état, les conflits ou revendications de propriétés et les limitations de la couverture d'assurance. En règle générale, ces énoncés prospectifs peuvent être repérés par l'utilisation de termes prospectifs comme << planifier >>, << s'attendre à >> ou << ne pas s'attendre à >>, << est attendu >>, << budget >>, << prévu >>, << estimer >>, << prévoir >>, << avoir l'intention de >>, << anticiper >> ou << ne pas anticiper >>, << penser >> ou des variations de ces mots et expressions ou la forme négative, future ou conditionnelle de certaines actions et de certains évènements ou résultats. Ces énoncés prospectifs sont assujettis à des risques, incertitudes et autres facteurs connus et inconnus susceptibles d'entraîner un écart considérable entre les résultats réels, le niveau d'activité, le rendement ou les réalisations de Volta, et ceux exprimés ou sous-entendus par de tels énoncés prospectifs, y compris, mais sans s'y limiter : les risques associés aux opérations internationales, les risques associés à l'intégration des acquisitions ; les risques associés aux co-entreprises ; les résultats réels des activités actuelles d'exploitation ; les résultats réels des activités actuelles ou futures de remises en état ; les conclusions des évaluations économiques ; les changements des paramètres des projets pendant la poursuite de l'élaboration des plans ; les futurs cours de l'or et des autres minéraux et métaux ; les variations possibles des réserves, de la teneur ou des taux de récupération des minerais ; la défaillance des équipements ou l'échec des processus qui ne fonctionnent pas ou qui ne se déroulent pas comme prévu ; les accidents, les conflits du travail et les autres risques associés à l'industrie minière ; et les retards dans l'obtention des autorisations gouvernementales ou de financements ou dans l'achèvement des activités de développement ou de construction. Bien que la direction et les représentants de Volta pensent que les attentes reflétées dans de tels énoncés prospectifs sont fondées sur des hypothèses raisonnables, et qu'ils aient tenté d'identifier les facteurs importants qui pourraient entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux contenus dans les énoncés prospectifs, d'autres facteurs pourraient empêcher l'obtention des résultats anticipés, estimés ou prévus. Il n'est nullement garanti que ces énoncés s'avèrent exacts puisque les résultats réels ainsi que les évènements futurs risquent de varier grandement de ceux anticipés dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne doivent pas se fier outre mesure à ces énoncés prospectifs. Sauf si les lois applicables sur les valeurs mobilières l'exigent, Volta Resources rejette toute responsabilité quant à la mise à jour de tout énoncé prospectif figurant dans les références du présent communiqué de presse.

Pour de plus amples renseignements : veuillez consulter notre site Web au http://www.Voltaresources.com ou contacter Kevin Bullock, ingénieur professionnel, président et PDG, Tél. : +1-647-388-1842, Fax : +1-416-867-2298, E-mail : kbullock@voltaresources.com

LA

SOURCE Volta Resources Inc.