L'instabilité des prix des matières premières stimule la croissance durable et la diversification

11 Janvier, 2016, 06:45 GMT de Saudi Arabia General Investment Authority (SAGIA).

RIYADH, Saudi Arabia, January 11, 2016 /PRNewswire/ --

La chute des cours du pétrole représente également une occasion importante pour l'Arabie saoudite, dans la mesure où l'instabilité des prix dans le monde entier dicte le rythme de diversification économique de la nation.

Au cours de la dernière décennie, le Royaume a réussi à réduire sa dépendance économique vis-à-vis du pétrole. Ces efforts sont actuellement accélérés en réponse à la conjoncture économique mondiale difficile.

Les stratégies pour y parvenir seront l'objectif principal du prochain Forum sur la compétitivité mondiale (Global Competitiveness Forum - GCF) se déroulant à Riyad du 24 au 26 janvier.

« L'instabilité des cours du pétrole constitue un défi économique dans le monde entier, pas seulement en Arabie saoudite. Toutefois, elle représente également une occasion pour les pays de stimuler l'innovation et la croissance durable en orientant leurs investissements vers d'autres secteurs concurrentiels importants », a indiqué Son Excellence Abdullatif Al-Othman, gouverneur de l'Autorité générale saoudienne d'investissement (SAGIA).

« Nous devons être proactifs et non pas réactifs. Les secteurs non liés au pétrole jouent déjà un rôle important dans le développement du pays, contribuant à hauteur de quasiment 164 milliards de riyals saoudiens de recettes en 2015, soit une augmentation de près de 30 % par rapport à 2014. Il est impératif que nous poursuivions cette croissance », a-t-il précisé.

Les secteurs concurrentiels constituent le thème du GCF 2016, qui abordera les stratégies de développement d'une économie mixte durable ne s'appuyant pas excessivement sur le pétrole. Avec des contributions clés de la part de leaders politiques et du monde des affaires, des universitaires et des analystes des secteurs public et privé en Arabie saoudite et dans le reste du monde, le GCF 2016 présentera une vision de secteurs non pétroliers spécifiques ayant une incidence directe sur la croissance économique, en se concentrant sur des développements dans les domaines des soins de santé et des sciences de la vie, des transports et de la logistique, de la finance, de la fabrication, de l'éducation, des TIC et des industries des services.

Diriger les investissements vers ces secteurs sera au cœur des discussions tout au long du GCF, d'autant plus que ce forum coïncidera avec la publication de la feuille de route de l'Arabie saoudite pour réduire sa dépendance vis-à-vis du pétrole, le Plan de transformation nationale.

Dans son récent budget, constituant l'examen le plus approfondi de la politique économique saoudienne depuis dix ans, le gouvernement a réitéré sa volonté de continuer à se concentrer sur le développement de projets favorisant la diversification économique.  Le budget a alloué des fonds importants pour l'éducation (192 milliards de riyals), ainsi que pour la santé et le développement social (105 milliards de riyals), témoignant de l'objectif continu de l'Arabie saoudite de former une main-d'œuvre qualifiée, capable de travailler dans d'importants secteurs non pétroliers.

Après une cérémonie d'ouverture le soir du 24 janvier, le GCF 2016 se poursuivra avec un programme sur deux jours complets, composé de présentations, de tables rondes et d'ateliers de travail.

Parmi les experts du monde des affaires invités, le GCF 2016 accueillera notamment deux des femmes d'affaires les plus influentes du monde, Maryllin Hewson, PDG de Lockheed Martin, et Indra Nooyi, présidente de PepsiCo, qui évoqueront notamment le rôle important que les femmes saoudiennes doivent jouer dans la construction d'un avenir économique durable pour le Royaume.

« Nous nous réjouissons d'accueillir les contributions de nombreux experts venant du monde entier pour évoquer l'accompagnement de secteurs permettant aux pays de maintenir une croissance durable dans un environnement économique de plus en plus concurrentiel », a déclaré Son Excellence Al-Othman.

Notes  

  • Créé en 2006 par l'Autorité générale saoudienne d'investissement (SAGIA), le GCF est devenu l'un des plus importants rassemblements annuels d'universitaires, de chefs d'entreprise, de politiciens et de journalistes de la région.  
  • Parmi les principaux intervenants des éditions précédentes, on peut notamment citer l'ancien président des États-Unis Bill Clinton, le fondateur de Microsoft Bill Gates ainsi que les anciens premiers ministres de Singapour, Lee Kuan Yew, d'Afrique du Sud, FW de Klerk, et du Royaume-Uni, Tony Blair.   
  • Chaque année, environ 2 000 personnes participent aux différentes activités du GCF, ce qui en fait la plus importante conférence du monde sur la compétitivité.  

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site : http://www.gcf.org.sa

Pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter :
Justin King
Conseiller pour les relations internationales
Jking@sagia.gov.sa
+966-(0)56-724-2379

ou Alef International
pr@alefinternational.com


LA

SOURCE Saudi Arabia General Investment Authority (SAGIA).