L'offre de Magna et de Sberbank retenue comme solution préférée d'Opel

11 Septembre, 2009, 11:56 BST de Magna International Inc.

AURORA, Canada et MOSCOU, September 11 /PRNewswire/ -- Magna International Inc. (<< Magna >>) (TSX: MG.A, NYSE : MGA) et la Caisse d'épargne de la Fédération de Russie (<< Sberbank >>) (RTS : SBER, MICEX : SBER03) ont annoncé aujourd'hui que leur offre conjointe pour acquérir une participation de 55 % d'Adam Opel GmbH (<< Opel >>) avait été sélectionnée par General Motors (<< GM >>) et Opel Trust comme étant la solution de choix pour assurer la viabilité à long terme d'Opel. Dans le cadre de cette offre, une participation de 55 % serait détenue à parts égales (50/50) par le consortium Magna/Sberbank (<< Consortium >>), la société GM conservant une participation de 35 % et les employés d'Opel faisant l'acquisition de 10 % dans le cadre des nouveaux accords salariaux. L'offre envisage, à terme, une prise de participation totale de 500 millions d'euros par le Consortium.

<< Le Consortium est heureux que ses projets pour Opel satisfassent General Motor. Avec General Motor et les employés et concessionnaires d'Opel, le Consortium travaillera dur pour faire un succès de l'avenir d'Opel >> ont déclaré Siegfried Wolf, co-président-directeur général de Magna et Herman Gref, président du conseil d'administration et président-directeur général de Sberbank. << Le Consortium est en outre reconnaissant à General Motor de l'atmosphère constructive au cours des négociations et aux tierces parties qui ont offert leur soutien au plan d'affaires du Consortium, plus particulièrement au gouvernement allemand. >>

Frank Stronach, le Président de Magna, a ajouté : << Une fois l'offre menée à bien, Magna mettra en place des << pare-feu >> appropriés afin d'assurer une séparation totale entre ses activités actuelles dans l'automobile et Opel pour que les informations confidentielles et les renseignements exclusifs de ses clients soient entièrement protégés. >>

La signature de l'achat reste soumise à la finalisation des accords définitifs et des autres conditions, notamment le soutien financier du gouvernement et les approbations réglementaires.

Déclarations prospectives de Magna

Ce communiqué de presse peut contenir des énoncés qui, dans la mesure où ils ne sont pas des rapports de faits historiques, constituent des << énoncés prospectifs >> dans le sens de la législation relative aux valeurs mobilières en vigueur. Les énoncés prospectifs peuvent inclure des prévisions financières et autres projections, ainsi que des énoncés traitant de nos projets futurs, des objectifs et performances économiques ou des hypothèses traitant quelconque aspect de ce qui est ici présenté. Toutes déclarations contenant les mots << peut >>, << pourrait >>, << devrait >>, << pourra >>, << susceptible >>, << anticiper >>, << croire >>, << avoir l'intention de >>, << planifier >>, << prévoir >>, << projeter >>, << estimer >> et autres déclarations similaires sont des énoncés prospectifs. Tous ces énoncés prospectifs se basent sur des hypothèses et des analyses effectuées par nos soins à la lumière de notre expérience et de notre perception des tendances historiques, des conditions actuelles et des développements futurs escomptés, ainsi que d'autres facteurs que nous considérons comme appropriés aux circonstances. Cependant, la conformité effective des résultats et développements à nos attentes et prévisions est soumise à un certain nombre de risques, d'hypothèses et d'incertitudes, tels que, mais sans s'y limiter : la possibilité d'une récession mondiale prolongée, notamment son impact sur nos liquidités ; la persistance de faibles volumes de production et de vente ; la restructuration du secteur automobile mondial et l'impact sur les conditions financières de certains de nos clients OEM et sur leur solvabilité, y compris l'hypothèse que de tels clients n'effectuent pas le paiement qui nous est dû ou qu'ils pourraient chercher à retarder ou réduire ces paiements ; les difficultés financières de certains de nos fournisseurs et le risque de leur insolvabilité, faillite ou restructuration financière ; les coûts de restructuration financière et/ou de réduction des effectifs liés à la rationalisation de certaines de nos opérations ; les frais de dépréciation ; les évolutions de la technologie ; notre capacité à accroître nos ventes en direction de clients non traditionnels ; la réduction des volumes de production de certains véhicules, par exemple certaines camionnettes ; notre dépendance de la sous-traitance par nos clients ; les risques liés à la gestion d'entreprise en pays étrangers, y compris la Russie, l'Inde et la Chine ; notre capacité à faire évoluer rapidement notre couverture géographique de fabrication afin de tirer avantage des possibilités de réduction des coûts de production ; la résiliation ou bien la non-reconduction de contrats importants par nos clients ; les fluctuations de la valeur relative des devises ; notre capacité à identifier avec succès, à achever et intégrer les acquisitions ; l'éventuelle acquisition d'une part d'Opel et les répercussions éventuelles d'un titre de propriété dans un OEM ; les pressions sur les prix persistantes de nos clients et notre capacité à compenser les négociations de prix demandées par ces derniers ; l'impact de l'intervention financière du gouvernement dans le secteur de l'automobile ; les troubles sur les marchés des capitaux et les marchés du crédit ; les coûts de garantie et de rappel ; les recours en responsabilité liée aux produits dépassant la couverture de notre assurance ; les modifications dans notre combinaison de bénéfices entre les juridictions à faibles taux d'imposition et celles à taux plus élevés ainsi que notre capacité à pleinement tirer parti des pertes fiscales ; les risques fiscaux éventuels ; les poursuites juridiques engagées à notre encontre ; les arrêts et les conflits du travail ; les modifications des lois et réglementations gouvernementales ; les coûts de mise en conformité avec la législation et les réglementations environnementales ; les éventuels conflits d'intérêts impliquant notre actionnaire de contrôle indirect, le Stronach Trust ; et les autres facteurs énoncés dans l'<< Annual Information Form >> (lettre d'information annuelle) déposée auprès de la Commission des titres au Canada et notre rapport annuel Form 40-F déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (Commission des valeurs mobilières) et autres documents déposés ultérieurement. Pour l'évaluation des énoncés prospectifs, les lecteurs devraient tout particulièrement tenir compte des facteurs qui pourraient faire que les faits ou résultats réels diffèrent matériellement de ceux indiqués par lesdits énoncés prévisionnels. Sauf dispositions contraires de la législation applicable en matière de titres, nous n'avons pas l'intention et nous ne nous engageons en aucune manière à mettre à jour ou réviser les énoncés prévisionnels pour refléter des informations, événements, résultats, circonstances ou tout autre élément ultérieurs.

Magna International Inc. est le fournisseur d'automobile mondial le plus diversifié. Magna conçoit, met au point et fabrique des systèmes, des assemblages, des modules et des composants automobiles de technologie avancée, et construit et assemble des véhicules complets, principalement pour la vente aux fabricants d'équipement d'origine de voitures et de camionnettes (<< OEM >>). Les compétences de la société incluent la conception, l'ingénierie, le contrôle et la production de dispositifs automobiles d'intérieur, de sièges, de systèmes de fermeture, de la carrosserie et du châssis, de dispositifs de vision, de systèmes électroniques, de dispositifs extérieurs, de systèmes de transmission, de toits ouvrants ainsi que l'intégralité de l'ingénierie et de l'assemblage automobiles.

Magna emploie environ 71 000 personnes dans ses opérations de fabrication (247) et compte 86 centres de développement, d'ingénierie et de vente dans 25 pays.

http://www.magna.com

Sberbank (Caisse d'épargne de la Fédération russe) est la plus grande banque de Russie et d'Europe centrale et de l'Est, elle représente environ 30 % de l'actif total du système bancaire russe et compte environ 260 000 employés. La Banque Centrale de la Fédération russe est le fondateur et l'actionnaire majoritaire de Sberbank (plus de 60 % d'actions avec droit de vote), le reste des actions étant dispersé entre plus de 200 000 particuliers et entités juridiques. La Banque possède le réseau d'agences le plus ramifié de Russie : 17 sièges sociaux régionaux, plus de 20 000 agences ou relais, ainsi que des succursales au Kazakhstan et en Ukraine. La Banque détient la licence générale ndegrees 1481, accordée par la Banque Centrale de la Fédération russe.

    
    http://www.sberbank.ru

    Pour de plus amples informations :
    Magna International Inc.
    Vincent J. Galifi,
    Vice-président-directeur et directeur financier
    +1-(905)-726-7100

    Sberbank
    Anton Karamzin,
    Vice-président du conseil d'administration et directeur financier
    +7-(495)-957-5721
    media@sbrf.ru

LA

SOURCE Magna International Inc.