L'Ukraine commémore les victimes de la famine d'origine humaine des années 30

26 Novembre, 2013, 12:53 GMT de Worldwide News Ukraine

KIEV, Ukraine, November 26, 2013 /PRNewswire/ --

L'Ukraine marque cette année le 80ème anniversaire de la famine d'origine humaine, l'Holodomor. À cette époque, il y a plus de 75 ans, des millions d'ukrainiens sont morts de faim. La journée de commémoration, qui a eu lieu ce week-end, comportait de multiples événements : des conférences ouvertes, des expositions, des cérémonies officielles et des représentations théâtrales dédiées à l'événement.

Samedi 23 novembre, des milliers de personnes se sont rassemblées sur les places des villes à travers toute l'Ukraine pour allumer d'innombrables bougies en mémoire de ceux qui ont souffert de cette famine. Les chaînes de télévision ukrainiennes ont diffusé des programmes spéciaux visant à sensibiliser les spectateurs sur l'histoire du pays, sur la famine et sur ses conséquences historiques et culturelles.

« La sécurité, la liberté et le bien-être d'une personne doivent toujours figurer au centre de la politique de l'État », a déclaré le Président de l'Ukraine Viktor Yanukovych lors de la cérémonie à la mémoire des victimes de l'Holodomor. « L'humanisme, en tant que caractéristique d'une société saine et mature, doit devenir un aspect fondamental de notre pays. J'ai bon espoir que nous ne laisserons jamais de telles tragédies se reproduire en Ukraine », a-t-il souligné. Il a également mentionné que l'objectif du pays était de préserver la mémoire de tout ce qui s'est passé sur le territoire ukrainien, aussi bien les événements héroïques que tragiques. « La mémoire et l'histoire communes doivent nous unir et nous rendre plus forts. C'est la base de notre avenir », réitéra le président ukrainien.

L'Holodomor a eu lieu en 1932-1933 et a provoqué des millions de victimes humaines. Les autorités soviétiques avaient confisqué les récoltes de céréales et d'autres produits alimentaires à la population rurale, provoquant pénurie alimentaire, famine et la mort consécutive d'environ quatre millions de personnes, selon les données de l'Institut de recherche ukrainien de Harvard. C'est un fait historique que les paysans affamés n'étaient pas autorisés à s'installer ailleurs ; en outre, les autorités ont introduit des répressions à leur encontre.

En 2003, le parlement ukrainien s'est adressé aux ukrainiens par le biais d'une déclaration reconnaissant l'Holodomor comme un génocide (l'extermination délibérée et organisée d'un groupe de personnes). À ce jour, plus de 20 pays, dont le Canada, la Pologne et les États-Unis, ont reconnu l'Holodomor comme un génocide.

En 2008, le Parlement européen (PE) a reconnu la famine artificielle en Ukraine comme « un crime odieux perpétré contre le peuple ukrainien et contre l'humanité », informe le site Web officiel de l'organe législatif de l'UE. Le PE a fermement condamné «  ces actes commis contre la population rurale d'Ukraine, caractérisés par une extermination massive et des violations des droits de l'homme et des libertés. »

LA

SOURCE Worldwide News Ukraine