L'Ukraine souligne l'importance de valeurs communes et s'engage à relancer les efforts de limitation des armements en Europe lors de sa présidence de l'OSCE

07 Décembre , 2012, 18:03 GMT de Ukraine Monitor

DUBLIN, December 7, 2012 /PRNewswire/ --

L'Ukraine table sur une présidence fructueuse de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) compte tenu de sa position stratégique et de sa connaissance de dossiers clés concernant tant le monde occidental qu'oriental, depuis la stabilité régionale et la sécurité énergétique jusqu'aux menaces terroristes et au trafic de stupéfiants.

« En tant qu'ancien pays soviétique désormais désireux d'intégrer l'Union européenne, nous sommes idéalement placés pour faire le lien entre l'Occident et l'Orient », a déclaré le ministre ukrainien des affaires étrangères Kostyantyn Gryshchenko lors du 19e Conseil ministériel de l'OSCE.

À partir de janvier, l'Ukraine assurera la présidence tournante de l'OSCE à la suite de l'Irlande, avec pour objectif de renforcer l'organisation.  

Le pays entend notamment relancer les efforts de limitation des armements en s'écartant « des approches adoptées après la guerre froide ».

« Je souhaiterais réitérer la proposition faite par l'Ukraine d'entamer un nouveau dialogue au sein de l'OSCE afin de définir les principes fondamentaux d'un futur dispositif de contrôle des armements conventionnels en Europe », a indiqué M. Gryshchenko, avant de poursuivre : « notre démarche doit se démarquer des approches types de l'après guerre froide encore utilisées pour réduire le niveau d'armement. »

L'Ukraine s'appuiera par ailleurs sur l'expérience acquise lors des négociations sur la résolution du conflit transnistrien avec la Moldavie voisine pour favoriser le règlement de conflits de longue date dans la zone OSCE et l'adoption au sein de l'OSCE d'une approche basée sur la coopération.

L'Ukraine a été partie à une avancée majeure le mois dernier avec la reprise du trafic ferroviaire sur le territoire de la région en conflit.

« L'Ukraine salue les progrès réalisés par Chisinau et Tiraspol dans la résolution de problèmes de coopération pressants dans les domaines économique et humanitaire », a affirmé M. Gryshchenko à Dublin. « Nous espérons que la dynamique positive suscitée par ces négociations s'inscrira dans la durée. »

Kostyantyn Gryshchenko a en outre fait remarquer qu'il convenait de prêter particulièrement attention au problème clé de l'énergie et aux menaces que celui-ci fait peser sur la sécurité. Dans ce domaine également, l'Ukraine jouera un rôle précieux de par sa situation géographique entre les marchés gaziers de l'Europe et de la Russie, fournisseur majeur de gaz.

Kiev voit son avenir dans l'Union européenne maintenant que le pays a paraphé en cours d'année un accord d'association constituant un premier pas vers une adhésion à l'UE. Le pays n'en reste pas moins en dialogue constant avec la Russie qui infléchit de plus en plus sa position vis-à-vis de ses anciens voisins du bloc soviétique.

M. Gryshchenko s'est par ailleurs engagé à poursuivre les progrès réalisés par l'OSCE en matière de promotion de la démocratie et du respect des droits de l'homme. « Guidés par des principes de tolérance, de non-discrimination et d'égalité des sexes, nous avons choisi de donner la priorité lors de notre future présidence à la lutte contre la traite des êtres humains, la liberté de la presse, la liberté de circulation et l'éducation des jeunes », a-t-il déclaré.

D'abord centrée sur l'Europe, l'OSCE s'est élargie et compte aujourd'hui 57 États membres dans l'hémisphère nord ainsi que des partenaires du monde entier en matière de coopération. La présidence tournante de l'organisation fait l'objet d'une décision par consensus. Elle est attribuée à un pays pour un an et sera assurée prochainement par M. Gryshchenko qui succèdera à l'Irlandais Eamon Gilmore.

LA

SOURCE Ukraine Monitor