M. Ayabatwa, fondateur de l'UTC, prétend que le gouvernement rwandais cherche à prendre le contrôle de l'Union Trade Center

16 Août , 2013, 14:58 BST de The Office of Tribert Rujugiro Ayabatwa

- Les comptes bancaires du fondateur Tribert Rujugiro Ayabatwa auraient été illégalement gelés

JOHANNESBURG, 16 août 2013 /PRNewswire/ -- Le communiqué de presse suivant provient de Tribert Rujugiro Ayabatwa, le fondateur de l'Union Trade Center.

Les opérateurs de l'Union Trade Center (UTC) – le plus grand centre commercial du Rwanda – ont exprimé leur profonde préoccupation ce jeudi, prétendant que le gouvernement rwandais préparait une prise de contrôle hostile de la zone commerciale de premier plan après avoir gelé les comptes bancaires de Tribert Rujugiro Ayabatwa, le fondateur de l'UTC.

L'autorité rwandaise chargée des poursuites a ordonné le 8 août à la banque de M. Ayabatwa, Access Bank LTD, de geler les 12 comptes de M. Ayabatwa et de sa femme Nathalie Mukagatete, citant une « enquête criminelle en cours ».

Nous pensons que cette décision est la première étape en vue d'une prise de contrôle de l'UTC, l'une des plus importantes entreprises appartenant et exploitées par le secteur privé à Kigali. La galerie marchande, qui a ouvert en 2006, est un centre commercial majeur comptant 81 magasins, restaurants et autres entreprises. Sa valeur est de 20 millions USD.

M. Ayabatwa est le fondateur de l'UTC ainsi que son principal actionnaire.

David Himbara, conseiller en chef de M. Ayabatwa et de l'UTC, a qualifié la fermeture des comptes illégale, immorale et non provoquée. M. Himbara a affirmé que le gouvernement n'a pas notifié M. Ayabatwa de son intention de geler les comptes et n'a permis aucun recours légal.

« Cet acte illégal ne repose sur aucune base », a déclaré M. Himbara. « Le gouvernement viole ses propres lois pour stopper l'investissement indépendant et prendre le contrôle d'une des entreprises privées qui réussissent le mieux dans le pays ».

M. Himbara a déclaré que le gouvernement a tenté de prétendre que l'UTC a été abandonné, citant une loi de 2004 promulguée pour s'attaquer au problème des propriétés abandonnées après le génocide de 1994 au Rwanda. La loi, a-t-il dit, a permis au gouvernement de saisir des propriétés abandonnées par des individus ayant fui le pays durant la tragédie.

« Les allégations du gouvernement sont ridicules », a déclaré M. Himbara. « L'UTC a ouvert 12 ans après le génocide. C'est une excellente entreprise citoyenne qui compte cinq actionnaires. Suggérer qu'il a été abandonné par ses propriétaires ne peut qu'être risible ».

Né au Rwanda, M. Ayabatwa vit en Afrique du Sud, c'est un homme d'affaires panafricain ayant bien réussi possédant des participations à travers le continent dans les secteurs du tabac, du ciment, des collations, du thé, de l'immobilier et de la banque. Il a investi des millions de dollars dans l'économie rwandaise, offert des bourses à des étudiants et financé une école locale, une garderie et le développement de logements.

Pour de plus amples informations à propos de M. Ayabatwa, de ses entreprises et de son œuvre de charité, rendez-vous sur : http://tribertrujugiro.com/

Contact : David Himbara : ptgpr@fastmail.com ; +27799173438

LA

SOURCE The Office of Tribert Rujugiro Ayabatwa



Liens connexes

http://tribertrujugiro.com