M. Riad Hijab du HCN et M. Boris Johnson, Ministre britannique des affaires étrangères

07 Septembre, 2016, 12:00 BST de The Syria High Negotiations Committee

LONDRES, September 7, 2016 /PRNewswire/ --

Le Haut Comité des Négociations (HCN) a présenté aujourd'hui sa vision pour une transition politique en Syrie. La vision du HCN a été exposée sous l'égide du Ministre britannique des affaires étrangères, M. Boris Johnson, en présence d'un certain nombre d'autres ministres des affaires étrangères.

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20160906/404221 )

Le Dr Riad Hijab, coordinateur général du HCN, a souligné les transformations graves qui affectent le monde arabe, et l'impact que l'insécurité croissante et les conditions humanitaires en Syrie peuvent avoir tant sur un plan régional qu'international. Il a affirmé que la crise des réfugiés qui touche un grand nombre de pays occidentaux, et la menace croissante du recrutement de jeunes issus des pays d'Europe et d'ailleurs combattant aux côtés de l'EI est devenu l'un des principaux enjeux de sécurité internationale.  Il a également fait remarquer, que ceux qui souffrent le plus sous l'emprise de tyrannies en déclin sont aussi ceux qui se ressentent la plus grande frustration à l'encontre de la communauté internationale et de son incapacité à stopper les atrocités perpétrées contre eux.

Le Dr Hijab a déclaré qu'il était impossible de s'attaquer au problème Syrien sans prendre en compte le contexte régional tout entier, soulignant ainsi que le maintien de régimes répressifs dans la région posait lui aussi de graves problèmes de sécurité internationale. Afin d'endiguer ces menaces, le Dr Hijab a affirmé que le HCN avait pris une décision stratégique susceptible de soutenir le processus de paix et qu'il avait mis en forme une vision permettant de mener à une transition par le biais d'un processus de négociation. La transition, qui doit commencer par le départ de Bachard el Assad et de sa clique mènera à l'installation d'un gouvernement provisoire aux pleins pouvoirs exécutifs.  Une fois cette étape franchie, un système démocratique inclusif et représentatif de tous les syriens sera mis en place, qui s'appuiera sur les principes de citoyenneté, de droit, d'indépendance de la justice, et de liberté de la presse. Y compris un programme complet de lutte contre le terrorisme et tous les incubateurs idéologiques ou organisationnels qui fomentent l'extrémisme, le sectarisme et la tyrannie.

Pour finir, le Dr Hijab a confirmé que la Syrie disposait des ressources politiques nécessaires à l'établissement des fondations d'un régime de transition qui inspirera positivement les générations à venir.  Il a insisté sur le fait que : « c'est en initiant des élections législatives et présidentielles locales qu'une constitution nationale et permanente pourra être adoptée à l'issue de la phase transitoire. »

« Ce processus ne sera pas sans difficultés, mais ensemble, avec tous les Syriens qui ont fait tant de sacrifices pour la liberté et qui ont rejeté les pensées extrémistes propageant la haine, ce futur pour la Syrie est à portée de la main. »

• Télécharger le document ici :Cadre exécutif pour un Processus de transition politique conforme au Communiqué de Genève (2012)

LA

SOURCE The Syria High Negotiations Committee