Maersk demande instamment à l'UE d'agir en faveur de l'environnement et de la couche d'ozone

03 Février , 2013, 23:01 GMT de Maersk Container Industry Group

TINGLEY, Denmark, February 3, 2013 /PRNewswire/ --

Maersk Container Industry préconise une application plus stricte de la législation européenne sur l'environnement destinée à protéger la couche d'ozone de la planète et à aider à prévenir le changement climatique.

     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20120531/537201 )

Pour consulter la version multimédia de ce communiqué de presse, veuillez cliquer sur le lien suivant :

http://www.multivu.com/mnr/58684-Maersk-urges-EU-climate-ozone-action 

« Nous demandons instamment à la Commission européenne de veiller à l'application de la législation européenne en vigueur concernant la mousse isolante des conteneurs réfrigérés », a déclaré Peter K. Nymand, PDG de Maersk Container Industry.

« L'application des lois serait bénéfique à l'environnement et aiderait à la rentabilisation des investissements européens dans les domaines de l'innovation et de l'environnement », a-t-il ajouté.

La législation européenne actuelle interdit « l'importation » ou « la mise sur le marché » de conteneurs réfrigérés présentant un risque important pour l'environnement et la couche d'ozone. Toutefois, des milliers de conteneurs non conformes circulent sur le marché intérieur européen pratiquement dans les mêmes conditions de marché que les conteneurs plus écologiques.

Supotec, qui a été développé et breveté par Maersk Container Industry (MCI) en 2002, ne nuit pas à la couche d'ozone et ne contribue pratiquement pas au changement climatique.  Par conséquent, les consommateurs et le Fonds mondial pour la nature (WWF) louent l'avancée écologique que représente Supotec.

« Il s'agit d'une précaution environnementale. C'est une bonne chose lorsque les entreprises, comme Maersk Container Industry, développent des produits et des méthodes de production qui surpassent les exigences légales. Cela permet ensuite aux législateurs d'être plus exigeants envers les autres acteurs du même secteur d'activité », a expliqué John Nordbo, directeur du département de sauvegarde du WWF, au Danemark.

Selon MCI, la réglementation européenne (CE) n°1005/2009 (anciennement 2037/2000) a été établie dans de bonnes intentions afin de prévenir le changement climatique et la destruction de la couche d'ozone. Mais en réalité, des milliers de vieux conteneurs réfrigérés sont utilisés en Europe en raison d'un flou juridique. En effet, la Commission européenne accorde un délai de grâce si les conteneurs ne sont pas « mis sur le marché » de manière permanente.

Par conséquent, les concurrents de MCI, qui utilisent le plus souvent du gaz HCFC-141b pour leur production de mousse, n'ont pas encore été contraints d'investir en faveur de l'environnement tel que l'a fait MCI en 2002 pour Supotec. Une telle situation ne bénéficie ni à l'innovation européenne ni à l'environnement, explique les porte-paroles de MCI.

Par rapport aux conteneurs réfrigérés HCFC-141b, le nouveau modèle de Maersk Container Industry réduit les émissions de CO2 de près de 27 tonnes. Au 1er janvier 2013, la production totale de Supotec avait déjà permis de réduire les émissions de CO2 d'un niveau correspondant aux émissions annuelles de 441 000 citoyens danois.

MCI est la branche de production de conteneurs d'A.P. Moller - Maersk Group. MCI enregistrera une hausse de production de ses conteneurs lors de la mise en service, prévue en décembre 2013, d'une nouvelle usine de fabrication au Chili, qui a bénéficié d'un investissement de 170 millions de dollars.

http://www.maersk.com

http://www.mcicontainers.com

Numéro d'immatriculation de la société : 13 82 37 74


Video: http://www.multivu.com/mnr/58684-Maersk-urges-EU-climate-ozone-action

LA

SOURCE Maersk Container Industry Group