Maurel & Prom - Résultats Annuels 2009

07 Avril, 2010, 22:33 BST de Maurel & Prom

PARIS, April 7, 2010 /PRNewswire/ -- 2009 : une année de transition ...

Lancement de la production d'Onal

- Démarrage le 9 mars 2009 (6 975 b/j de droit à enlèvement en moyenne sur l'année)

- Des investissements complémentaires pour accueillir la production des satellites

Succès tardif en exploration. Un nouveau thème prometteur, le Kissenda

- Un programme intensif : 230 MEUR de dépenses d'exploration

- Un taux de découvertes inférieur aux années précédentes

- Deux succès importants en 2009 (OMOC et OMGW) et un en 2010 (OMOC-N)

- Identification d'un nouveau réservoir : le KISSENDA

Gestion de la crise du crédit par le Groupe

Cession de la Colombie

- Diminution importante de la production (environ 18 000 b/j de droits à enlèvement)

Restructuration de la dette

- Des charges financières exceptionnelles et non récurrentes

- D'importantes liquidités : 428 MEUR au 31/12/2009

... marquée par des résultats contrastés

- Chiffre d'affaires consolidé 2009 : 183 MEUR

- Bénéfice net social 2009 : 143 MEUR

- Perte nette consolidée 2009 : -51 MEUR

- Incidences inverses de la cession de la Colombie : constatation en social de la plus-value de la vente de la Colombie et en consolidé d'une perte de chiffre d'affaires (293MEUR sur 2008) et de résultat (84 MEUR) qui n'est pas encore compensée par la production du Gabon

- Proposition d'un dividende de 0,10 EUR par action assorti d'une attribution gratuite de bons de souscription d'actions

- Activité de services pétroliers soutenue, progression de la rentabilité

2010 : une année pleine d'espoir Des perspectives prometteuses

- Première approche des réserves P1+P2 nettes de redevances du champ d'OMOC-N à 7 Mboe

- Réserves d'huile du Groupe de 123 Mboe au 1/4/2010 vs 114 Mboe (1/1/2009),

- soit 53 Mboe de réserves P1 (+64%)

- et 123 Mboe de P1+P2 (+7%)

- Apport majeur du Nigéria :

- 80 Mboe de ressources en huile au Nigeria (P1+P2 = 27 Mboe, C1+C2 =

53 Mboe)

- Un potentiel gazier important :

- en Tanzanie : 250 bcf nettes de redevances sur MNazi Bay (équivalent À 45 Mboe)

- en Tanzanie : Mafia Deep en cours d'évaluation

- au Nigéria : 340 bcf nettes de redevances sur les OML 4, 38 et 41 (équivalent à 60 Mboe)

Amélioration du profil de risque :

- Montée en puissance de la production au Gabon : objectif de 15 000 b/j net sur 2010

- Concentration de l'investissement dans l'appréciation et le développement

- Focalisation de l'activité sur le Gabon et le Nigeria

- Des opportunités non négligeables en Colombie, en Tanzanie et au Congo

2009 : une année de transition marquée par des résultats contrastés

Dans un contexte économique et financier difficile, le Groupe a dû mettre en place des réponses adaptées afin de garantir son autonomie financière et de libérer des liquidités. A ce titre, le Groupe a entrepris une profonde restructuration de ses actifs et de sa dette :

- cession de l'essentiel des actifs colombiens pour 740 M$ ;

- signature d'un financement (RBL) pour 255 M$ ;

- émission d'une nouvelle obligation convertible (OCEANE 2014) pour 297 MEUR ;

- remboursement d'une partie des OCEANE 2010 (201 MEUR) ;

- souscription de 45% au capital de SEPLAT, société de droit nigérian, qui rachétera 45% des intérêts dans les permis OML 4, 38 et 41, processus d'acquisition en cours.

Dans ce marché financier déprimé, la mise en oeuvre de la restructuration de la dette financière a généré un montant de frais et charges financières très significatif, impactant directement les comptes de la Société.

Le glissement de la date de démarrage de la production des champs d'ONAL et OMKO (3 mois) se reflète par ailleurs dans le niveau réduit du chiffre d'affaires des activités pétrolières déjà impacté par la perte de la production provenant auparavant de la Colombie.

En parallèle, le Groupe a poursuivi son programme d'exploration volontariste entrainant des charges d'exploration avec un fort impact sur le résultat opérationnel du Groupe. Toutefois deux succès importants sont à noter au Gabon : OMGW et OMOC-N, mettant ainsi en évidence un nouveau thème, le Kissenda, qui sera un thème de recherche majeur pour les mois à venir.

Les investissements effectués au Gabon dans la région d'Onal permettent au Groupe de mettre en production de manière quasi immédiate toute nouvelle découverte, c'est aujourd'hui le cas du champ d'Omko et d'Omgw, ainsi que du champ d'Ombg dans les jours qui viennent permettant au Groupe d'augmenter de façon significative son niveau de production au cours de l'année 2010.

Les comptes commentés ci-dessous, ont été arrêtés par le conseil d'administration du 31 mars 2010. Les procédures d'audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification est en cours d'émission.

La trésorerie de 428 MEUR au 31 décembre 2009 s'élève au 1er janvier 2010 à 245 MEUR après remboursement de 183 MEUR portant sur le solde des OCEANE 2010.

    
    En MEUR                                2009         2008   2008
 
                                                Retraité des publié
                                                   activités
                                                      cédées
    Chiffre d'affaires                      183           93    385
 
    Résultat sur activités de                39            7     Nd
    production et services pétroliers
    Exploration en charge                   -53          -25     Nd
    Autres                                   -3                  Nd
    Résultat sur activités de               -18          -18     Nd
    production, d'exploration et
    services pétroliers
 
    Résultat opérationnel                   -28          -10     96
 
    Résultat financier                      -25          -18     -5
    Résultat avant impôt                    -53          -28     91
    Résultat net des activités              -46          -22     63
    conservées
    Résultat net des activités               -5           84      -
    abandonnées
 
    Résultat net part du Groupe             -51           63     63
 
    Flux net de trésorerie généré par        53           49    193
    l'activité opérationnelle
    Investissements (y compris              439          539    539
    activités cédées)
    Trésorerie de clôture                   428          189    189

Pour mémoire, le chiffre d'affaires de la Colombie en 2008 s'élevait à 293 MEUR et son résultat net à 84 MEUR.

Le conseil d'administration propose la distribution d'un dividende de 0,10 EUR par action. Afin de récompenser et de fidéliser les actionnaires, le Conseil d'administration a par ailleurs souhaité assortir ce dividende de l'attribution gratuite de bons de souscription d'actions dont les modalités seront examinées prochainement et fera l'objet d'un prospectus.

L'industrie pétrolière a été marquée par la volatilité des prix du pétrole. Pour l'année 2009, les prix moyens du Brent et du WTI sont en baisse respectivement de 37% et 38% par rapport à l'année 2008. La hausse de la devise américaine a, en revanche, eu un effet favorable sur le chiffre d'affaires, atténuant ainsi l'effet négatif de l'évolution des cours du baril.

Production

En moyenne sur l'année 2009, la production nette du Groupe (après fiscalité pétrolière en nature = droit à enlèvement = entitled) atteint 6 975 b/j (8 578 b/j avec le Venezuela).

L'année 2009 a été marquée par la mise en test longue durée du puits Omko-101 à partir du 23 février 2009 et par la mise en production du champ d'Onal le 9 mars 2009.

La production d'huile et de gaz au Venezuela, après prélèvement en nature de 30% sur l'huile est de 1 603 boepd pour l'année 2009. L'huile représente 58% de la production. Cette activité ne rentre pas dans le chiffre d'affaires du Groupe.

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires de l'exercice 2009 est de 183,2 MEUR contre 92,3 MEUR en 2008, retraité de la cession de Hocol. Cette augmentation résulte de la mise en production des champs d'Onal et d'Omko au Gabon.

Début 2009, le Groupe a mis en place une politique de couverture sur les cours du baril. Le prix moyen de couverture s'établit à 61,7 $/b alors que le cours du Brent s'est élevé à 61,5 $/b en moyenne sur l'année 2009 avec un maximum de 80,22 $ et un minimum de 40,04 $, ce qui se traduit par un chiffre d'affaires négatif de 15,9 MEUR.

Résultat opérationnel

Le résultat opérationnel de l'exercice 2009 est de (-28,3) MEUR. Il a été affecté principalement par les éléments suivants :

- (-53,5) MEUR d'exploration passés en charge en raison de l'intense programme d'exploration.

- (-35,3) MEUR de dotations aux amortissements correspondant principalement aux immobilisations de production d'Onal (-12,4 MEUR), d'Omko (-4,0 MEUR) et de Banio (-0,3 MEUR) et à la société de services pétroliers Caroil (-15,5 MEUR).

Le démarrage de la production d'Onal permet une amélioration des marges du Groupe, tandis que l'activité de forage a remarquablement résisté à la crise.

Résultat financier

Le résultat financier s'élève à (-25) MEUR. Il s'analyse principalement comme suit :

- des charges d'intérêts liées aux emprunts OCEANE pour (-35) MEUR dont (-12,8) MEUR portant sur les OCEANE 2014.

- des gains réalisés sur instruments dérivés sur hydrocarbures pour 13 MEUR liés aux couvertures effectuées sur le premier trimestre 2009.

- un résultat sur instruments dérivés de change de 22,2 MEUR résultant principalement d'opérations courantes de gestion de trésorerie réalisées en vue de limiter les risques de change de (-30,8 MEUR) dégagées par la société du fait de sa forte position en dollars.

Résultat net

Le résultat net consolidé du Groupe Maurel & Prom est de (-50,7) MEUR. Ce résultat a été affecté par le résultat net consolidé des activités cédées en Colombie (Hocol) ressortant en perte de 4,6 MEUR. Ce résultat inclut l'ensemble des produits et charges des activités cédées jusqu'à la perte de contrôle le 28 mai 2009 ainsi que le résultat de cession proprement dit.

La clause de complément de prix relative aux réserves du champ Huron sur le permis de Niscota n'est pas valorisée à ce stade puisqu'elle dépend d'une évaluation par un certificateur indépendant de ces réserves au 31 décembre 2010. Elle est plafonnée à 50 MUS$.

La clause de complément de prix basée sur le prix moyen du baril de pétrole sur 2010 est valorisée à la valeur de marché à fin décembre 2009, soit 37,8 MEUR. Le montant de cet ajustement de prix dont le montant définitif n'est pas connu est plafonné à 65 MUS$.

Le résultat net social des Etablissements Maurel & Prom s'élève à 143 MEUR. Ce résultat social traduit principalement le résultat de la cession de la Colombie et des dividendes intragroupes.

Bilan

Le total du bilan au 31 décembre 2009 s'élève à 1 645 MEUR. Les capitaux propres part du Groupe s'établissent à 940 MEUR contre 1 036 MEUR au 31 décembre 2008 soit une baisse de 96 MEUR, s'expliquant principalement par l'impact de l'ajustement de la valorisation au 31 décembre 2009 des instruments dérivés (-61,3 MEUR), de la distribution du dividende (-40 MEUR versés en juillet 2009), de la prime liée aux OCEANE 2014 pour (+16,7) MEUR et des écarts de conversion (+24,6 MEUR).

Investissements

Le montant total des investissements réalisés en 2009 incluant les activités cédées est de 439 MEUR, et se décompose ainsi :

    
    KEUR              Colombie   Gabon  Tanzanie  Mozambique   Congo
    Exploration             19      99        68          10      16
    Développement           0      141
    Services pétroliers     2        3         1                  10
           TOTAL            21     243        69          10      26

    (table continued)

                                                                 Total
                                                          incluant les 
                                                 Activités   activités
    KEUR             Syrie   Autres  TOTAL          cédées      cédées
                                                     
    Exploration         13        5    230              21
    Développement                      141              31
    Services pétroliers                 15               0
    TOTAL               13        5    386              52         439

La valeur des immobilisations incorporelles au 31/12/2009 est de 458 MEUR dont 141 MEUR sur le permis Bigwa Mafia Rufiji en Tanzanie.

Flux de trésorerie

La capacité d'autofinancement du Groupe est de 13 MEUR. Le flux net de trésorerie généré par l'activité opérationnelle est de 53,3 MEUR.

Au 31 décembre 2009, Maurel & Prom affiche une trésorerie de 428 MEUR (dont 210 MEUR sous forme de dollars américains soit 302 M$), en augmentation de 239 MEUR par rapport au 31 décembre 2008 du fait notamment :

- de l'encaissement du prix de cession des actifs colombiens pour 457,2MEUR,

- d'un effort soutenu d'investissements de 386 MEUR (439 MEUR en incluant les activités cédées) sur l'ensemble des activités du Groupe,

- de l'effet de la rétrocession à Tulip Oil de 15% des intérêts sur les champs d'Onal et d'Omko (+77,7 MEUR),

- de la différence entre le produit de l'émission des Oceane 2014 et le rachat des Oceane 2010 (+75MEUR),

- de l'encaissement de la vente des dérivés affectés à la couverture des risques relatifs aux activités colombiennes cédées (+66,2MEUR),

- du dividende mis en paiement le 20 juillet 2009 pour un montant total de 40 MEUR dont 8 MEUR ont été réinvestis en actions.

Réserves P1+P2 en huile nettes de redevances de 123 Mboe

Ressources P1+P2 en gaz nettes de redevances de 50 Mboe

Les réserves ont été certifiées au 1er janvier 2010 par De Golyer & Mac Naughton sur la base des conditions économiques et au moyen de données géologiques et d'ingénieries existantes, permettant d'estimer les quantités d'hydrocarbures pouvant être produites. Le processus d'évaluation implique des jugements subjectifs et peut conduire à des réévaluations ultérieures en fonction de l'avancement dans la connaissance des gisements.

Les réserves liées au champ d'OMOC-N, découvert en février 2010, ont été évaluées en l'absence d'un plan de développement précis par DGMN à la date du 1er avril 2010 à hauteur de 2,8 Mboe de réserves P1 et de 6,7 Mboe de réserves P1+P2 nettes de redevances. Cette évaluation est une première approche des réserves de ce champ basée sur un seul puits et une ligne sismique.

Les réserves liées à l'acquisition au Nigéria ne sont pas incluses dans l'évaluation des réserves qui suit (voir paragraphe suivant).

Après retraitement de la partie des réserves liée aux champs gaziers, le Groupe disposait au 1er janvier 2009 de 114 Mboe d'huile. En 2009 et début 2010, le Groupe a ainsi mis en évidence 13 Mboe additionnels de réserves P1+P2 nettes de redevances, à comparer avec une production nette de redevance de 3 Mboe (y compris le Venezuela).

Le développement du champ d'Onal a permis une augmentation remarquable de réserves P1, +66%, au dépend de quantité classées en P2 en2009.

Le tableau suivant présente le niveau des réserves en huile nettes de redevances du Groupe. Ce tableau exclut les réserves potentielles liées à l'exploration.

Réserves en huile (en Mboe*)

    
     Régions     Permis   Réserves d'huile    P1    P2 2P = P1+P2     P3
                          Redevances
                          déduites
 
    Congo       Loufika   Réserves
                (Huile)   (01/01/2009)       0,0   0,2        0,2    0,5
                          Production 2009
                          (nette de
                          redevances)                         0,0
                          Révision           0,0  -0,2       -0,2    0,2
                          Réserves
                          (01/01/2010)       0,0   0,0        0,0    0,7
    Gabon         Onal    Réserves
                (Huile)   (01/01/2009)      23,6  61,0       84,6   22,1
                          Production 2009
                          (nette de
                          redevances)       -2,0             -2,0
                          Révision          14,9 -10,4        4,6   13,6
                          Réserves
                          (01/01/2010)      36,6  50,6       87,2   35,7
                  OMKO    Réserves
                (Huile)   (01/01/2009)       3,1  15,3       18,5  153,0
                          Production 2009
                          (nette de
                          redevances)       -0,6             -0,6
                          Révision           4,8  -9,9       -5,2 -148,1
                          Réserves
                          (01/01/2010)       7,3   5,4       12,7    4,9
                  OMBG    Réserves
                (Huile)   (01/01/2009)       0,8   3,4        4,2   13,9
                          Production 2009
                          (nette de
                          redevances)        0,0              0,0
                          Révision           0,0   0,0        0,0    0,0
                          Réserves
                          (01/01/2010)       0,8   3,4        4,2   13,9
                  OMGW    Réserves
                (Huile)   (01/01/2009)       0,0              0,0
                          Production 2009
                          (nette de
                          redevances)        0,0              0,0
                          Révision                            0,0
                          Réserves
                          (01/01/2010)       1,8   4,3        6,1    3,2
                 Banio    Réserves
                (Huile)   (01/01/2009)       0,4   0,1        0,6    0,0
                          Production 2009
                          (nette de
                          redevances)       -0,1             -0,1
                          Révision           0,1  -0,0        0,1    0,0
                          Réserves
                          (01/01/2010)       0,4   0,1        0,5    0,0
                 Total    Réserves
                 Gabon    (01/01/2009)      28,0  79,8      107,8  188,9
                          Production 2009
                          (nette de
                          redevances)       -2,8   0,0       -2,8    0,0
                          Révision          21,6 -16,0        5,6 -134,5
                          Réserves
                          (01/01/2010)      46,8  63,8      110,7   57,6
    Venezuela  B2X 70-80  Réserves
                          (01/01/2009)       4,2   2,0        6,2    0,1
                          Production 2009
                          (nette de
                          redevances)       -0,3             -0,3
                          Révision          -0,3   0,0       -0,2
                          Réserves
                          (01/01/2010)       3,7   2,0        5,7    0,0
      TOTAL      Huile    Réserves
                          (01/01/2009)**    32,2  82,0      114,3  189,5
                          Production 2009
                          (nette de
                          redevances)       -3,0   0,0       -3,0    0,0
                          Révision          21,3 -16,2        5,2 -134,3
                          Réserves
                          (01/01/2010)      50,5  65,8      116,4   58,3
 
      Gabon      OMOC-N   Réserves évaluées  2,8   3,9        6,7   16,5
                          Production T1     -0,6             -0,6
                          2010 (nette de
                          redevances)
     TOTAL au 1er avril                     52,7  69,8      122,5   74,8
     2010

* Mboe = Millions de barils équivalents pétrole.

** retraitées des réserves de la Colombie

P1 = réserves prouvées, P2 = réserves probables, P3 = réserves possibles

Les réserves prouvées s'élèvent à 52,7 Mboe (P1), +64%, et les réserves prouvées et probables à 122,5 Mboe (P1+P2), +7%. Elles représentent la part des intérêts de la Société sur chacun des permis, déduction faite des redevances.

Sur le champ d'Onal (85%), le forage des puits de la zone sud-est du champ d'Onal, qui a montré une extension de la zone à huile, et le comportement des puits mis en production depuis le 9 mars 2009 ont permis de dégager un niveau de réserves P1+P2 à fin 2009 supérieur aux réserves correspondantes à fin 2008 et ce en tenant compte de la production 2009 à hauteur de 2 Mboe. L'augmentation (13 Mboe) des réserves P1 résulte de la reclassification dans cette catégorie de la partie des réserves classifiées P2 au 1er janvier 2009. En revanche, l'injection d'eau n'ayant démarré que fin décembre 2009, l'effet attendu sur le facteur de récupération n'a pour cette année été retenu que dans les réserves P2. Les réserves P1+P2 certifiées ne correspondent qu'au thème des Grès de base.

Sur le champ d'Omko (85%) : Les forages des puits Omko-102 et Omko-103 ont permis d'augmenter les réserves P1 de 4,2 Mboe. En revanche la déplétion prononcée de ces puits résultant de la production d'Omko-101 indique une extension plus limitée du réservoir vers l'aquifère qui affecte les réserves 2P. Les puits Omko-102 et Omko-103 seront transformés en injecteur en 2010 pour remonter la pression dans le réservoir. La redéfinition des limites du champ se traduit par une diminution drastique des P3.

Suite à la découverte du champ Omgw en décembre 2009 a certifié 1,8 Mboe de réserves P1 et 6,1 Mboe de réserves 2P sur ce champ qui a commencé à produire en mars 2010.

Les réserves du champ Ombg (85%) sont inchangées. Une ligne provenant du champ Omgw et allant se connecter au centre de production d'Onal permettra courant 2010 la collecte de la production issue de ce champ.

Les réserves certifiées du champ de Banio (92,5%) s'élèvent à 0,5 Mboe et sont liées au puits de Banio-2.

Ressources en gaz (en Mboe*)

    
    Régions      Permis    Réserves de gaz       P1   P2 2P = P1+P2    P3
                           Redevances déduites
 
    Sicile       Fiume
                Tellaro    Ressources
                 (Gaz)     (01/01/2009)         0,0             0,0  98,3
                           Production 2009
                           (nette de
                           redevances)
                           Révision
                           Ressources
                           (01/01/2010)                              98,3
    Tanzanie   Mnazi Bay   Ressources
                           (01/01/2009)         0,0             0,0
                           Production 2009
                           (nette de
                           redevances)                          0,0
                           Acquisition              45,0       45,0  75,0
                           Ressources
                           (01/01/2010)         0,0 45,0       45,0  75,0
    Venezuela  B2X 70-80   Ressources
                           (01/01/2009)         3,0  1,6        4,6   0,0
                           Production 2009
                           (nette de
                           redevances)         -0,3            -0,3
                           Révision             0,3  0,2        0,4
                           Ressources
                           (01/01/2010)         3,0  1,8        4,8   0,0
      TOTAL       Gaz      Ressources
                           (01/01/2009)**       3,0  1,6        4,6  98,3
                           Production 2009
                           (nette de
                           redevances)         -0,3  0,0       -0,3   0,0
                           Révision             0,3 45,2       45,4  75,0
                           Ressources
                           (01/01/2010)         3,0 46,8       49,8 173,3

* Mboe = Millions de barils équivalents pétrole.

** retraitées des réserves de la Colombie

P1 = réserves prouvées, P2 = réserves probables, P3 = réserves possibles

Le facteur de conversion gaz/huile retenu est : 1 baril d'huile = 5 610 pieds cubes de gaz.

Les quantités de gaz liées au permis de Mnazi Bay en Tanzanie dont le Groupe a acquis 38,22% d'intérêts ont été évaluées par Rose & Associates à hauteur de 45 Mboe en P1+P2 et de 75 Mboe en P3, pour la part du Groupe nette de redevances.

Impact des acquisitions 2009 et 2010 sur le niveau des ressources

En 2009, le Groupe a élargi son domaine minier en Tanzanie et au Mozambique en reprenant aux côtés de Cove Energy certains actifs d'Artumas.

Les quantités de gaz liées au permis de MnaziBay dont le Groupe a acquis 38,22% d'intérêts ne sont pas prises en compte dans les réserves du Groupe. Ces ressources de gaz ont été évaluées par Rose & Associates à un équivalent huile de 45 Mboe (1 baril d'huile = 5 610 pieds cubes de gaz) en P1+P2 et 75 Mboe en P3 pour la part du Groupe nette de redevances.

Fin janvier 2010, le Groupe a pris une participation de 45% dans la société de droit nigérian SEPLAT. Cette société a signé un accord avec SHELL, AGIP et TOTAL pour l'acquisition des 45% d'intérêts dans les permis OML 4, 38 et 41 dans l'on shore nigérian.

Les réserves 2P (P1+P2) de ces permis avant déduction des redevances sont évaluées par Gaffney, Cline and Associates à 76 Mboe pour la part SEPLAT (huile et condensat), soit 27 Mboe en part nette de redevances pour Maurel & Prom. En complément, il existe des champs découverts nécessitant des travaux supplémentaires pour permettre la certification de réserves additionnelles (évaluées à 53 Mboe en part nette de redevances pour M&P et qualifiées de C1+C2), ainsi qu'un potentiel d'exploration non quantifié à ce jour et supporté par une sismique 3D sur la quasi-totalité des permis.

De même il existe des ressources de gaz faiblement valorisées. Ces ressources sont évaluées par Gaffney, Cline and Associates en part nette de redevances pour Maurel & Prom à 26 Mboe pour les champs de gaz en production et à 34 Mboe pour les champs de gaz découverts non développés.

Perspectives de croissance

Maurel & Prom a pâti plus que d'autres de la crise financière apparue en 2008. En quelques mois les lignes de crédit théoriques à la disposition de la société sont passées de 800 millions de dollars à rien. Dans cette situation le Groupe a quand même réussi à céder ses actifs colombiens dans des conditions acceptables, ce qui a desserré la contrainte financière. Ceci a permis de rassurer le marché et de renouveler une partie des OCEANE arrivant à échéance en janvier 2010. Cette opération nécessaire a eu un coût très élevé en termes d'intermédiation et de taux d'intérêt.

Il faut ajouter que les campagnes de forage d'exploration ont donné des résultats immédiats décevants, jusqu'à ce que les puits OMOC-N-1 et OMGW-1, exploitables sans délai, renouent avec le succès. Ils permettent en effet de confirmer l'existence d'un nouveau type de réservoir déjà dévoilé sur Omko : le Kissenda, qui semble être présent en abondance sur notre permis. Leur développement qui utilisera des installations d'Onal ne nécessitera que des investissements modestes.

Par ailleurs les accords concernant le Nigéria survenus après 10 ans de tentatives infructueuses ouvrent la porte d'un développement rapide et très significatif dans un grand pays pétrolier avec des partenaires de qualité.

Ces deux succès vont permettre au Groupe de reprendre un accroissement significatif de ses réserves dans un très proche avenir. Les autres thèmes : Banio (Gabon), Congo, Tanzanie, Amérique du Sud, viendront enrichir le flux des nouvelles de l'année 2010. Cet exercice verra une diminution progressive des efforts d'exploration à haut risque au profit des opérations d'appréciation-delinéation et de développement.

Cette réorientation permise par le travail accompli en 2008 et 2009 donnera au titre Maurel & Prom un profil moins risqué correspondant à une activité plus facilement prévisible.

Au cours des dix dernières années, le Groupe Maurel & Prom a accumulé de l'ordre d'un milliard d'euros de fonds propres ; ceux-ci permettent aujourd'hui de mettre en valeur les différentes zones que nous avons acquises et sur lesquelles nous avons dépensé tant d'efforts au cours des derniers exercices.

Etats financiers consolidés de l'exercice 2009

Actif

    
    En milliers d'euros                 Notes   31/12/2009 31/12/2008
    Actifs incorporels                    4        457 731    681 766
    Actifs corporels                      5        547 432    728 294
    Actifs financiers non courants        6         21 030     21 000
    Titres mis en équivalence             7         32 508     37 701
    Instruments dérivés non courants     10         37 912          0
    Impôts différés actifs               21         10 647     18 979
    Actif non courant                            1 107 260  1 487 740
 
    Stocks                                8          4 095     10 123
    Clients et comptes rattachés          9         33 434     39 003
    Autres actifs financiers courants     9         31 671     23 220
    Autres actifs courants                9         39 432     72 482
    Actif d'impôts exigibles             21          1 518        417
    Instruments dérivés courants         10            162     70 734
    Trésorerie et équivalents de         12        427 576    191 544
    trésorerie
    Actif courant                                  537 888    407 523
 
    Total Actif                                  1 645 148  1 895 263

Passif

    
    En milliers d'euros                  Notes  31/12/2009 31/12/2008
 
    Capital social                        13        93 364     92 839
    Primes d'émission, de fusion et       13       221 607    199 113
    d'apport
    Réserves consolidées                  13       753 972    768 005
    Actions propres                       13      (78 664)   (86 016)
    Résultat Groupe                       13      (50 650)     62 505
    Capitaux propres Groupe                        939 629  1 036 446
    Intérêts minoritaires                                1          1
    Capitaux propres totaux                        939 630  1 036 447
 
    Provisions non courantes              14        15 346     42 830
    Emprunts obligataires non courants    15       260 770          0
    Autres emprunts et dettes             15             0      3 656
    financières non courants
    Instruments dérivés non courants      10        14 976      4 500
    Impôts différés passifs               21        27 339    157 005
    Passif non courant                             318 431    207 991
 
    Emprunts obligataires courants        15       195 682    375 024
    Autres emprunts et dettes             15            53     16 008
    financières courants
    Fournisseurs et comptes rattachés     16        89 165    104 395
    Passif d'impôts exigibles             21         3 849     29 644
    Autres créditeurs et passifs divers   16        45 277     60 708
    Instruments dérivés courants          10        40 395     14 861
    Provisions courantes                  14        12 666     50 185
    Passif courant                                 387 087    650 825
 
    Total Passif                                 1 645 148  1 895 263

Compte de résultat Groupe (Compte 2009, 2008 retraités des activités cédées, et comptes publiés 2008)

    
    En milliers d'euros        Notes  31/12/2009 31/12/2008* 31/12/2008
                                                                 publié
    Chiffre d'affaires                   183 249      92 968    385 213
    Autres produits                          848       8 630     15 773
    Achats et variations de              (26 439)    (22 028)   (33 511)
    stocks
    Autres achats et charges             (56 801)    (39 092)   (79 770)
    d'exploitation
    Impôts & taxes                        (6 620)     (3 387)   (16 078)
    Charges de personnel         17      (20 297)    (14 165)   (30 133)
    Dotations aux                        (35 258)    (16 222)   (76 516)
    amortissements
    Dépréciations d'actifs               (56 472)    (24 859)   (67 076)
    d'exploitation et
    d'exploration
    Dotations aux provisions              (7 738)    (27 547)   (27 961)
    et dépréciations d'actifs
    courants
    Reprises de provisions                 3 913      11 662     12 457
    d'exploitation
    Résultat cession d'actifs              3 068      19 024     19 041
    Autres charges                        (9 708)      5 332     (5 928)
    Résultat opérationnel        19      (28 255)     (9 684)    95 511
    Coût de l'endettement                (35 669)    (27 093)   (28 665)
    financier brut
    Produits de trésorerie                 1 922      12 378     14 350
    Gains et pertes nets sur              36 200      63 596     75 073
    instruments dérivés
    Coût de l'endettement                  2 453      48 881     60 758
    financier net
    Autres produits et charges           (27 419)    (66 985)   (65 648)
    financiers
    Résultat financier           20      (24 966)    (18 104)    (4 890)
 
    Résultat avant impôts                (53 221)    (27 788)    90 621
    Impôts sur le résultat       21      ( 2 906)     (3 916)   (37 810)
    Résultat net des sociétés            (56 127)    (31 704)    52 811
    intégrées
    Total part résultat net      7        10 121       9 694      9 694
    MEE
    Résultat net des activités           (46 006)    (22 010)    62 505
    poursuivies
    Résultat net des activités   18       (4 644)     84 515          -
    abandonnées
    Résultat net de l'ensemble           (50 650)     62 505     62 505
    consolidé
    Résultat net - part du               (50 650)     62 504     62 504
    groupe
    Intérêts minoritaires                      0           1          1
 
    Résultat par action          22
    De base                                -0,44        0,55       0,55
    Dilué                                  -0,44        0,55       0,47
 
    Résultat par action des
    activités abandonnées
    De base                                -0,04        0,74          -
    Dilué                                  -0,04        0,74          -
 
    Résultat par action des
    activités poursuivies
    De base                                -0,40       -0,19      -0,55
    Dilué                                   0,40       -0,19      -0,47

*Retraité des activités cédées

Tableau des flux de trésorerie (flux 2009, 2008 retraités des activités cédées, et flux publiés 2008)

    
    En milliers d'euros          Notes  31/12/2009 31/12/2008*  31/12/2008
                                                                  publié
    Résultat consolidé des                 (43 100)   (18 094)     100 315
    activités poursuivies avant
    impôts
    - Dotations (reprises)                  10 450     73 712      132 480
    nettes des amortissements
    et provisions
    - Gains et pertes latents                 (471)   (14 665)      (7 183)
    liés aux variations de
    juste valeur
    - Exploration passée en                 53 823     14 072       56 622
    charge
    - Charges et produits                    2 060      1 677        1 677
    calculés liés aux
    stock-options et assimilés
    - Autres produits et                      (547)    25 477       25 477
    charges calculés
    - Plus et moins-values de                  167    (24 488)     (24 505)
    cession                                                             
    - Quote-part de résultat          7    (10 121)    (9 694)      (9 694)
    des sociétés mises en
    équivalence
    - Produits de trésorerie                                       (14 811)
                                                                        
    - Autres éléments                          778        301         3412
    financiers
    Capacité d'autofinancement              13 040     48 298      263 789
    avant impôt
    Décaissement de l'impôt                 (4 662)    (4 266)     (17 564)
    exigible                                                            
    Variation du B.F.R. lié à               44 965      5 497      (53 410)
    l'activité                                                          
    - Clients                              (19 318)      (707)      11 001
    - Fournisseurs                          39 553     10 935      (11 725)                                                                 
    - Stocks                                  (988)    (1 130)      (2 094)
    - Autres                                25 718     (3 601)     (50 592)
                                                                        
    FLUX NET DE TRESORERIE                  53 343     49 529      192 815
    GENERE PAR L'ACTIVITE
    OPERATIONNELLE
    Décaissements liés aux                (384 556)   (381 297)    (540 627)
    acquisitions                                                        
    d'immobilisations
    corporelles et
    incorporelles
    Encaissements liés aux                  77 739          7        4 106
    cessions d'immobilisations
    incorporelles et
    corporelles
    Décaissements liés aux                 (15 135)      (919)        (919)
    acquisitions
    d'immobilisations
    financières (titres non
    consolidés)
    Encaissements liés aux                    (399)         0            0
    cessions d'immobilisations
    financières (titres non
    consolidés)
    Acquisition de filiales                (13 933)       (18)         (18)
    Augmentations de                         6 861      8 932        8 932
    participation dans les
    sociétés mises en
    équivalences
    Variation des prêts et                     840     (5 583)      (6 000)
    avances consentis
    Autres flux liés aux                       573        300          105
    opérations d'investissement
    Encaissement net sur             18    457 240    (35 306)           -
    activités cédées
    FLUX NET DE TRESORERIE LIE             129 230   (413 884)    (534 421)
    AUX OPERATIONS                                                      
    D'INVESTISSEMENT
    Sommes reçues des                        6 222        439           62
    actionnaires lors
    d'augmentations de capital
    Dividendes versés                      (40 045)   (56 812)    (137 080)
                                                                        
    Encaissements liés aux                 285 829      1 086       11 847
    nouveaux emprunts
    Intérêts payés                            (778)      (301)      (3 413)
    Intérêts reçus                                                  14 811
    Remboursement d'emprunts              (211 176)   (51 071)     (22 230)
                                                                        
    Acquisitions d'actions                   7 352    (33 884)     (33 884)
    propres                                                             
    FLUX NET DE TRESORERIE LIE              47 404   (140 543)    (169 887)
    AUX OPERATIONS DE                                                   
    FINANCEMENT
    Incidence des variations                 8 872       (713)       5 882
    des cours des devises
    VARIATION DE LA TRESORERIE             238 849   (505 611)    (505 611)
    NETTE                                                               
    Trésorerie à l'ouverture               188 695     694 306     694 306
    TRESORERIE ET EQUIVALENTS    12        427 544     188 695     188 695
    DE TRESORERIE NETTE A LA
    CLÔTURE

*Retraité des activités cédées

Les comptes consolidés du Groupe sont disponibles sur le site internet de la Société : http://www.maureletprom.fr

Ce document peut contenir des prévisions concernant la situation financière, les résultats, les activités et la stratégie industrielle de Maurel & Prom. Par leur nature même, les prévisions comportent des risques et des incertitudes dans la mesure où elles se fondent sur des évènements ou des circonstances dont la réalisation future n'est pas certaine. Ces prévisions sont effectuées sur la base d'hypothèses que nous considérons comme raisonnables mais qui pourraient néanmoins s'avérer inexactes et qui sont tributaires de certains facteurs de risques tels que les variations du cours du brut ; les variations des taux de change ; les incertitudes liées à l'évaluation de nos réserves de pétrole ; les taux effectifs de production de pétrole ainsi que les coûts associés ; les problèmes opérationnels ; la stabilité politique ; les réformes législatives et réglementaires ou encore les guerres, actes de terrorisme ou sabotages.

    
          Maurel & Prom est coté sur Euronext Paris - compartiment A -
                             CAC mid 100 Indice

             Isin FR0000051070 / Bloomberg MAU.FP / Reuters MAUP.PA

                             Prochains rendez-vous :

    08/04/2010          Présentation aux analystes à 10h

    06/05/2010          Chiffre d'affaires T1 2010, après Bourse

    20/05/2010          Assemblée Générale

    Plus d'informations : http://www.maureletprom.fr

    Communication 
    INFLUENCES
    +33(0)1-42-72-46-76
    communication@agence-influences.fr

LA

SOURCE Maurel & Prom